Parution : 5 juillet 2007
15 juillet 15ème dimanche ordinaire Deutéronome
La Parole est dans ta bouche et dans ton coeur¦ elle n’est pas au-dessus de tes forces !
Chapitre 30, 10-14

Dans l’Evangile un Docteur de « Religion » interroge sur ce qu’il faut faire pour avoir la vie éternelle¦ La question est perfide et Jésus s’en sort par une autre question : dans la Loi qu’y a-t-il d’écrit ? Le Docteur de « Religion » donne une réponse irréprochable¦ et tout penaud cherche à se justifier en demandant qui est « mon prochain ». Par une parabole Jésus le met en situation de choisir, entre trois personnages (deux légalistes religieux et un homme du peuple tenu pour hérétique) : le dernier a pratiqué vraiment l’amour du prochain dans le cas d’espèce.

Aujourd’hui comme hier la question posée reste la même : ils avaient le « Code deutéronomique », nous avons le « Catéchisme de l’Eglise Universelle » et le « Code de Droit Canonique ». Dans ces textes riches en prescriptions diverses nous avons tendance à nous perdre¦ Pourtant ils se rapportent aux essentiels l’Amour de Dieu, l’Amour du prochain comme l’Amour de nous-mêmes.

Par rapport au pratiquant qui l’interroge, Jésus met l’accent sur l’Amour du prochain¦ Il n’est pas sà »r que confronté à nos interrogations à nous, il aurait usé de la même parabole¦ Avec nos contemporains nous mettons en avant l’Amour du prochain, les Droits de l’Homme, les Solidarités¦ et toutes nos thérapeutiques prônent l’Amour de soi bien compris et pratiqué¦ L’Evangile de Luc fait suivre la parabole du « Bon Samaritain », par l’épisode de Marthe et Marie qui sera lu dimanche prochain. Est-ce que l’inversion de Jésus pour nous aujourd’hui, ne serait pas faite à ce niveau ? Avant de s’occuper de soi-même et des autres, s’arrêter pour le Seigneur¦ la meilleure part.

L’auteur du Deutéronome écrit bien après Moïse, dans le pays conquis, pour une civilisation prospère et paisible à l’image de la notre¦ Il insiste pour une bonne éthique sociale¦ approuve le bonheur sur la terre o๠coule le lait et le miel : amour du prochain et amour de nous-mêmes sont dans son code. Reste l’Amour de Dieu¦ il insiste pour que Celui-ci ne soit pas oublié, pour qu’on s’en souvienne : « à‰coute, Israà« l : Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé.5 Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir. 6 Que ces paroles que je te dicte aujourd’hui restent dans ton coeur ! 7 Tu les répéteras à tes fils, tu les leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout ; 8 tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau ; 9 tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. » Dt 6, 4-9.

Il décline tous les « canons » sabbat, pèlerinage, souci des pauvres et des exclus¦ et résume : « reviens au Seigneur ton Dieu de tout ton coeur et de toute ton âme » (Première lecture de ce dimanche). Une Loi qui n’est pas dans les livres, qui n’est pas dans les voyages, qui n’est pas sur Internet¦ Une Parole qui est dans notre coeur¦ et qui n’est pas au-dessus de nos forces.

Un grand nom des médias interroge Jésus pour lui demander que faut-il faire pour être heureux ? Jésus lui demande « à votre avis » ? Il répond « épanouissement personnel et professionnel, solidarité avec la nature et tous les hommes »¦ mais préfère ne pas aller au delà , « c’est affaire personnelle »¦ Nous sommes de ce monde-là ¦

© Jean Doussal

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune