Parution : 22 septembre 2007
9 sept. 23ème dimanche ordinaire C Livre de la Sagesse Chapitre 9, 13-18

Prière pour obtenir la Sagesse ?

Le dernier Livre avant la révélation de Jésus comprend trois parties : la première chap. 1 à 5 décrypte pour nous le sort des justes comparé à celui des impies, la seconde 6 à 10 s’adresse à tous les rois, tous les responsables, pour qu’ils suivent les préceptes de la Sagesse israélite, la troisième partie 11 à 19 passe en revue l’Histoire Sainte pour nous faire découvrir l’action miséricordieuse de Dieu et la réponse des justes.

L’extrait de ce dimanche s’adresse donc aux responsables, les propos sont prêtés au roi Salomon : « j’ai prié et le discernement m’a été donné » 7, 7¦ « J’ai préféré la Sagesse aux symboles de mes responsabilités, à l’argent, à la santé, à la beauté¦ et la Sagesse m’a apporté tous ces biens à la fois » résumé de 7, 8 à 12. « La Sagesse est unique, elle peut tout, demeurant en elle-même elle renouvelle l’univers, et au long des âges, elle passe dans les âmes saintes, pour former des amis de Dieu et des prophètes » 7, 27.

L’éloge de la Sagesse se poursuit jusqu’à cette interrogation à l’adresse des savants et nouveaux philosophes de la civilisation de son temps : « Quel homme peut découvrir les intentions de Dieu ? »¦ « Les réflexions des mortels sont mesquines, et nos pensées, chancelantes »¦

Les homélies, discours et commentaires visent à priori ceux qui les écoutent ou les lisent, les auditeurs, les lecteurs, les catéchisés, les récepteurs¦ Le texte d’aujourd’hui interpelle l’émetteur, celui qui prend la parole, le commentateur, le responsable, le savant : qu’est-ce que tu prétends dire et enseigner, qu’est ce qui te fait parler, qui parle à travers toi ?

L’extrait de ce dimanche fait partie de la prière pour obtenir la Sagesse. «  Quelqu’un serait-il parfait, s’il lui manque la Sagesse qui vient de toi, on le comptera pour rien » 9, 6. Si tu m’as établi responsable, «  mandate pour moi la Sagesse pour qu’elle me seconde et peine avec moi » « alors mes oeuvres seront agréées, je jugerai ton peuple avec justice » 9, 12. Si je suis un homme prétendument savant ou spécialiste, si ce que je dis est perçu juste, c’est que d’en haut tu m’as envoyé ton saint esprit. 9, 13-18

Le texte de la liturgie met le mot esprit avec une majuscule, l’auteur du livre de la Sagesse n’a pas eu la révélation du Mystère Trinitaire. La Bible de Jérusalem et la TOB s’en tiennent à « esprit » avec la minuscule, et l’original grec peut être traduit « saint souffle de toi » : « qui aurait connu ta volonté si toi même n’avait donné la sagesse et envoyé des très hauts le saint souffle de toi ». Le Sage constate les difficultés des hommes pour connaître les réalités terrestres. Dès lors pour les réalités célestes qui donc pourrait les appréhender si Dieu lui-même n’intervenait pas pour nous les révéler en nous transmettant une sainte inspiration venant directement de lui.

La formule de prière ouvrant le chapitre 9 couvre en fait tout le chapitre : «  1 "Dieu des Pères et Seigneur de miséricorde, toi qui, par ta parole, as fait l’univers, 2 toi qui, par ta Sagesse, as formé l’homme pour dominer sur les créatures que tu as faites, 3 pour régir le monde en sainteté et justice et exercer le jugement en droiture d’âme, 4 donne-moi celle qui partage ton trône, la Sagesse, et ne me rejette pas du nombre de tes enfants. »

© Jean Doussal

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune