Parution : 15 avril 2009
L’évêque de Fréjus et Toulon, Mgr Dominique Rey, se déchaîne

L’évêque Rey entend affirmer encore plus fortement ses convictions : "on baptise facilement l’évolution des moeurs du nom de « progrès », et le législateur est convoqué à la cérémonie du baptême pour enregistrer officiellement l’adoption des nouveaux modes de vie.

8 commentaires
En pied de l'article.

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus et Toulon n’est plus à présenter. Ce prélat néotradi très médiatique et très actif, qui a déjà défrayé la chronique jadis pour sa révoltante croisade contre le téléthon, a présidé, comme chaque évêque en charge de diocèse, la messe chrismale en sa cathédrale. Plus de 200 prêtres et diacres. Pour l’occasion, l’évêque avait fait acheter ... 150 chasubles neuves ! La crise économique épargnerait-elle le Var ? Toujours est-il que, rentrant de l’Assemblée plénière des évêques de France qui vient de se tenir à Lourdes pour sa session de printemps, et au cours de laquelle il aurait été parfois critiqué par certains de ses confrères exaspérés par les maladresses de l’équipage vaticanesque, Mgr Rey, sans baisser pavillon, a prononcé une homélie très en lien avec l’actualité de notre Eglise. On peut la trouver sur le site internet du diocèse (www.diocese-frejus-toulon.com.)
A la remorque des groupes de pression, au départ très minoritaires, et par électoralisme, le politique sanctionne la « dérive morale des continents » comme inéluctables. Elle se contente d’enregistrer l’évolution des moeurs¦Lorsqu’il s’agit de l’avenir de la planète, de la disparition de la faune et de la flore, des gaz à effet de serre, le Grenelle de l’environnement adopte prudemment des mesures disciplinaires et contraignantes. En ce qui concerne l’éthique et la vie humaine, les repères font défaut. La reconnaissance par la loi des situations particulières prend le pas sur toute approche globale". Du Rey dans le texte.

Continuons la lecture : "l’Eglise elle, ne se détermine pas à partir des sondages et du changement du climat idéologique. Elle a pour boussole l’Evangile. Elle met le cap vers un Royaume o๠l’homme a été libéré par le Christ du mensonge et de l’idolâtrie. Il y a été rendu à sa dignité originelle et à sa vocation filiale. Par la voix du successeur de Pierre, qui se trouve placé à la proue du navire, l’Eglise désigne de loin (...) le port o๠Dieu nous attend".

Dominique Rey place encore davantage les points sur les "i" : " l’Eglise ne peut que protester lorsqu’offense est faite à la vie humaine dès sa conception, dans le sein de sa mère. Elle proteste pour ces 220 000 avortements pratiqués chaque année en France, et qui tendent peu à peu à devenir un moyen contraceptif. Elle proteste en pensant à l’aveuglement de ceux qui les pratiquent, au déchirement de celles qui les subissent, et qu’elle se doit d’accompagner parce qu’elle est mère, elle aussi. L’Eglise prie pour ceux que l’on a empêché de vivre pour mille raisons qui ne se justifieront jamais, malgré la légalité des actes, de leur légitimité morale. L’Eglise proteste encore quand elle s’inscrit en faux lorsqu’on promeut des modèles de famille qui privent l’enfant de la référence paternelle ou maternelle, indispensable à sa croissance humaine".

Sur le même ton, Mgr Rey poursuit son invective en dénonçant la campagne en faveur du préservatif comme du racisme à l’endroit des africains, le politiquement correct et l’intégrisme de gauche qui se serait manifesté à l’occasion de l’affaire Williamson. Et de rajouter encore au sujet des critiques faites au Pape : "beaucoup de chrétiens n’ont pu que se sentir blessés par de tels outrages, par le cynisme de certains représentants de la nation qui complaisamment, ont sali l’image du Saint-Père".

Il nous semble inutile de continuer à citer la prose de l’évêque de Toulon, au fond très facile à deviner. Il est significatif pourtant qu’en ce temps de tension et de crise, alors que l’opinion est déconcertée par le durcissement de la stratégie conservatrice et restauratrice, Mgr Rey, loin d’apaiser les esprits, souffle aujourd’hui sur les braises. Non sans un brin d’irritation qui pourrait traduire une secrète inquiétude face à un tournant en sens inverse de la marche de l’Eglise (car trop ce fut vraiment trop !).

8 commentaires
L’évêque de Fréjus et Toulon, Mgr Dominique Rey, se déchaîne 21 mars 2016 16:05, par GOLIAS - modérateur

Nous nous adressons au pseudonyme " Queffelec " pour lui faire part que nous ne pouvons pas valider son message : ce dernier ne comporte pas d’adresse mail... indispensable.

repondre message

Mgnr REY me paraît tout à fait sous la mouvance de l’Esprit de Dieu dans ses déclarations . Ce qu’il dit est conforme à l’enseignement traditionnel de l’Eglise , à l’Evangile , à la loi naturelle et .. au simple bon sens ..
Il y a tout lieu de se réjouir d’avoir un évêque fidèle à la Vérité , et qui n’a pas peur de la proclamer . Ce qui est somme toute sa mission .
Merci , Monseigneur ..

repondre message

Je conseille à tous d’aller lire l’homélie de Mgr Rey sur le site du diocèse de Toulon Fréjus on y verra que parfois les citations peuvent être tronquées.

Concernant le sida Mgr Rey Pour traditionaliste qu’il soit reconnait les besoins de précaution ce qui vous l’avouerez le rapproche de beaucoup d’évêques qui disent l’Eglise demande le célibat et donc la chasteté mais si vous n’y arrivez pas prenez le préservatif.
Il dit donc --- Face à la propagation du Sida, tout en prenant en compte les besoins de précautions, l’Eglise fait appel en premier lieu à la responsabilité dévolue à chacun d’inscrire la relation affective et sexuelle à l’intérieur d’un projet de vie stable et par une promesse dans la donation de soi, que Dieu vient bénir. ----

Mgr Rey lui aussi cite un évêque africain que je conseille d’ecouter dans son intégralité car il décortique trés bien la désinformation contre le St Père.
Un évêque camerounais de passage dans le Var, et qui venait d’accompagner le Saint Père dans son récent voyage en Afrique, était outré par les commentaires suffisants des soi-disants experts. « N’y-aurait-il pas du racisme lorsqu’on veut imposer aux Africains l’usage du préservatif comme si nous sommes jugés incapables de modifier nos modes de relations affectives ? » Et l’évêque d’ajouter : « Cette infantilisation culpabilisante est insupportable. Elle relève d’une forme de néo colonialisme ».

repondre message

J’aime à vous imaginer, il y a deux mille ans, en train d’écouter un homme qui ose affirmer : "je suis le chemin, la vérité et la vie..." Qu’elle eà »t été votre réaction ? "Cet homme est intolérant, obtus, sectaire, et patati et patata... " O๠vous auriez, comme les habitants de Narazeth, remplis de fureur, tenté de perdre Jésus, ne voulant pas reconnaître la Vérité (voir le passage Luc 4, 16-30) !

repondre message

L’évêque de Fréjus et Toulon, Mgr Dominique Rey, se déchaîne 15 avril 2009 12:12, par La première pierre...

Mgr rey et la réacosphère Toulonnaise avec son petit milieu "Tradi-mili", nos officiers de Marine étant bien connu pour leur modernisme (ouh là là quel mot horrible.. ;-) ) et leur ouverture d’esprit, ne peuvent que bien s’entendre
Ce mgr aurait il la meme audience ds un autre diocèse...je ne crois pas et heureusement !

repondre message

- Dans la rubrique: L’info du jour de GOLIAS

Rédacteur àGolias Magazine

Romano Libero
Parution : 11 décembre 2013
Parution : 12 septembre 2013
Parution : 9 avril 2013
Parution : 31 janvier 2013
Parution : 14 janvier 2013
Parution : 20 décembre 2012
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune