Parution : 17 septembre 2009
25ème dimanche ordinaire B - Lecture du livre de la Sagesse (2, 12. 17-20)
Attirons l’esprit critique de notre communauté

Le propos devrait nous sortir définitivement des périodes de congés et de pérégrination à travers le monde¦ pour évaluer nos comportements à l’intérieur de nos cénacles, dans nos communautés chrétiennes. « Ceux qui méditent le mal » ne sont pas à cent lieux : ils estiment obéir à la loi de Dieu, ils croient au Dieu qui assiste les croyants. Nous ne pouvons pas dire « comme nous », puisque nous sommes nous-mêmes visés !

2 commentaires
En pied de l'article.

Nous estimons juste notre conduite. Nous avons tout lieu de penser que nous appliquons les « commandements » de Dieu. Notre pratique n’est pas nécessairement « régulière », mais elle est complétée par les cours de catéchèse ou la participation à divers services et mouvements d’Eglise. Nos traditions sont d’autant plus respectables qu’elles sont revisitées à la lumière de Vatican II. Et voilà , que des nouveaux venus ou tout simplement des esprits critiques dans la communauté, voudraient nous faire la leçon. Ces prétendus « justes » remettent en cause nos options et nos pratiques. D’accord, eh bien éprouvons-
les ! Quelques questions bien choisies démontreront que leur foi n’est pas très orthodoxe¦ On verra bien si le Dieu qui nous est commun les assiste. Soumettons-les à différentes épreuves, on verra bien l’étendue de leur patience. Les nouveaux venus et les esprits critiques ont compris¦ Ils partent vivre la
« justice » ailleurs¦ tandis que notre Eglise se meurt en lassant des bonnes volontés¦ Nous ne disons pas non, nous ne disons pas oui : si ce que proposent ces chrétiens qui nous agacent et nous dérangent, est juste, Dieu les assistera¦ Nous ne prenons pas parti, nous restons bien sagement dans nos options et pratiques. Nous observons tous ces nouveaux venus et autres contestataires¦ passivement, nous remettant à la justice divine. Le Seigneur nous demande autre chose : assumer avec tous les chrétiens critiques, la « justice » de ses
Lois et de nos traditions. L’interpellation est dérangeante¦ Pourtant les Paroles de ce Dimanche « visitent » nos pratiques communautaires : les jalousies et rivalités stigmatisées par Jacques, les compétitions entre disciples décrites par Marc¦

2 commentaires
Attirons l’esprit critique de notre communauté 18 septembre 2009 18:15, par Théophane - Rennes

Ce sont bien les 3 lectures de ce dimanche qui parlent de rivalité, de suffisance des uns et des autres dans nos communautés....
Si la pratique se meurt, c’est qu’elle a perdu son essence... la vie n’est plus célébrée, l’espérance n’est plus manifestée (il y a encore des exceptions Dieu merci... !), la charité n’est plus partagée .... demandez si vous avez besoin, et l’on va créer une commission pour savoir ce que l’on peut faire... vous êtes mort bien avant....
Les pratiques sont sauvegardées, les dogmes sont proclamés, valeurs absolues et intangibles, inhumaines... et chrétiennes cependant....cherchez l’erreur !
Vous tous qui croyez au Christ et à son Evangile, rejoignez la Vie, le Partage, La Solidarité, la Compassion, la Présence (la vôtre et celle du Christ) Il nous précède en Galilée....
Puissions-nous redevenir comme de petits enfants..et Le suivre en courant !!

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune