Parution : 19 novembre 2009
Fête du Christ-roi Lecture du livre de Daniel (7, 13-14)
Comme un Fils d’homme

En cette fête du Christ-Roi, la tentation est grande de ne voir dans la vision de Daniel que la figure du Messie davidique. L’exégèse privilégie la dimension collective de l’expression, littéralement « Fils d’humanité ». Elle désigne ici un « homme dépassant mystérieusement la condition humaine mais aussi sens collectif o๠le Fils d’homme s’identifie en quelque façon aux saints du Très-Haut » (Note de la Bible de Jérusalem).

Le livre de Daniel a été mis en forme au temps de la persécution d’Antiochus Epiphane deux siècles avant la révélation de Jésus. Une longue Histoire le précède, longtemps fondée sur le Temple, sa destruction puis sa reconstruction. Les rois ont failli, les coeurs n’ont pas été définitivement re-convertis dans le Temple rebâti. Les saints d’Israà« l sont en but aux tentations et persécutions. Elles viennent de l’extérieur comme de l’intérieur de la communauté.

L’année liturgique s’achève, nous restons dans ce temps d’épreuves et de doute. Le monde autour de nous circonscrit la religion au domaine de la vie personnelle et privée. Nous assistons aux rivalités nationales et aux luttes d’influence des grands blocs. Après avoir été un temps reconnu pour la pertinence de ses points de vue, le croyant est calomnié et jeté dans « la fosse aux lions ». Avons-nous déjà été sauvés, rétablis dans notre dignité ?

Le prophète Daniel témoigne du triomphe final des justes : déjà , dans la fournaise, Azarias et ses compagnons chantent Dieu, tandis qu’à la fin du livre, Suzanne, la jeune épouse calomniée par deux vieillards lubriques, est rétablie auprès de son mari et de sa famille. Quant au « monde », viendra le temps de la fin. « Ceux qui recevront le royaume sont les saints du Très Haut, et ils posséderont le royaume pour l’éternité et d’éternité en éternité » (verset 18).

« Comme un Fils d’homme », les fidèles du Christ s’avancent vers le Père. Ils n’arrivaient pas à s’en sortir seuls, le « Fils de l’homme » a pris leur condition. Pilate n’a que faire de la vérité de Jésus¦ Et nous, quelle est notre « vision », quelle est la royauté que nous sommes disposés à suivre ?

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune