Parution : 11 décembre 2009
3ème dimanche de l’Avent Année C Sophonie au Chapitre 3
Le Seigneur ton Dieu est en toi

La traduction du lectionnaire intériorise davantage encore les textes originaux qui affirment la présence du Seigneur au milieu de son Peuple. Le clin d’oeil est sans doute volontaire vers Marie portant pour nous le Sauveur annoncé : « Pousse des cris de joie, fille de Sion. » La communauté tout entière est concernée : « à‰clate en ovations, Israà« l ». « Le Seigneur est au milieu de toi ».

5 commentaires
En pied de l'article.

« Ne baisse pas les bras ». « Ne laisse pas tes mains défaillir ». Dans l’Evangile, Jean énumère les gestes concrets pour préparer la venue d’un Autre déjà au milieu de nous. Les appels à la conversion nous font un peu peur, mais puisque le héros qui apporte le salut est en nous ?¦ Pourquoi des efforts resteraient-ils nécessaires ?

Nous continuons à intérioriser au niveau de notre personne un texte avant tout communautaire. Les bras levés sont ceux des gestes concrets de conversion, et de la prière : nous faisons pénitence ensemble, nous sommes sauvés ensemble, nous célébrons ensemble¦

Et voilà qu’ensemble et en assemblée, nous percevons en chacun de nous la présence du Seigneur. Il met en nous sa joie et son allégresse, il écarte pour nous le malheur et les humiliations.

Le livre de Sophonie est d’abord une succession de critiques à l’encontre de la société de son temps¦ Chacun en prend pour son grade à l’intérieur comme à l’extérieur de « l’Eglise ».

Le dernier chapitre exalte le « reste d’Israà« l » une fois écartées « les orgueilleux triomphants » (3,11-13). Cette communauté résiduelle chante le
« psaume » de ce dimanche. Le Seigneur au milieu d’elle, sauve les éclopées et rallie les égarés. Il restaure son peuple parmi tous les peuples de la terre (3, 19-20).

5 commentaires
Le Seigneur ton Dieu est en toi 15 décembre 2009 13:52, par Jean Bescond

Comme vous avez raison de parler d’intériorisation ! Votre titre "Le Seigneur ton Dieu est en toi" est exact, mais vous dites à la fin du premier paragraphe : « Le Seigneur est au milieu de toi », ce qui, à mon sens, n’est pas la même chose : c’est la traduction de la Bible de Jérusalem, de Segond et de la TOB, mais Le Français Courant donne "avec toi" et dans Bayard nous trouvons "dans ton sein", dans la Nouvelle Traduction de la Bible Segond, "en ton sein". Je note que ces deux dernières versions sont plus récentes et, même si j’ignore le terme original employé, elles confirment l’observation que je fais, concernant Luc 17:21, dans mon ouvrage "Le Nouveau Testament en Vers et Versets" qui paraît ces jours-ci aux Editions Golias :

17 : 21 On ne dira pas :

Le voici, ou : Le voilà 

Car le Royaume de Dieu

Se trouve en vous déjà .

Avec cette note :
Et non pas « parmi » ou « au milieu de »
de toutes les versions. Εντος qu’on ne trouve
que deux fois dans le Nouveau Testament, ici
et dans Mt 23 : 26 (le dedans de la coupe par
opposition à l’extérieur) signifie bien au dedans,
à l’intérieur. Les évangélistes utilisent toujours
εν, Ï€Î±Ï Î±, Ï€Ï Î¿Ï‚ ou εν μεσω pour exprimer la
notion de parmi. La Vulgate dit bien « intra
vos » et KJV « within ». « Déjà  » pour rendre
ιδου : voici que. Nuance importante.

De plus le Bailly le dit clairement :Εντος : à l’intérieur, d’o๠: en dedans.
Conclusion : Le Seigneur notre Dieu est bien en nous et non pas seulement au milieu de nous.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune