Parution : 20 janvier 2010
Troisième dimanche. Livre de Néhémie - Chap 8, 1 à 10 (sans 4b et 7)
Les lévites traduisaient, et donnaient le sens

L’ouvrage collectif la Bible et sa Culture constate page 430 à propos de cette proclamation de la Loi hors du Temple : « Un courant puissant se manifeste, de plus en plus pris en main par des scribes laïcs, pour confier à tout le peuple la révélation donnée à Moïse au Sinaï. »

1 commentaire
En pied de l'article.

Durant des siècles, l’interprétation des textes bibliques a été réservée aux prêtres et encore aujourd’hui notre Eglise a bien du mal à sortir du cadre « ministériel », chaque fois qu’il s’agit de donner à lire et à actualiser la Parole de Dieu.

Revenons à la première lecture. D’un côté : le gouverneur, le prêtre scribe, les
lévites ; de l’autre, le peuple, la foule des auditeurs. Les premiers demandent l’application des Lois divines. La foule n’est pas très à l’aise face à toutes ces directives qu’elle sait difficiles à mettre en pratique. Les responsables et commentateurs se veulent rassurants : aujourd’hui c’est jour de fête. Et le jour du Seigneur on se nourrit avec le meilleur de la maison et on partage avec celui qui n’a rien de prêt en commençant par le partage de la Parole.

La Parole est donc partagée par tout le peuple rassemblé. Le lectionnaire ne reprend pas les noms des lévites (versets 4b et 7) qui servent d’intermédiaires pour donner sens et compréhension à la Parole qu’Esdras authentifie. Retenons pourtant que les intervenants sont personnalisés. La Bible et sa Culture poursuit « sous les souverains hasmonéens (142 à 4 avant notre ère), les Pharisiens prendront le relais de ce mouvement que certains auteurs qualifient aujourd’hui de « démocratique », en opposition au système sacerdotal, théocratique ».

Sans doute que les choses ont aujourd’hui à être plus ouvertes. Internet participe de cette liberté avec ses qualités mais aussi les défauts et risques qu’il nous faut regarder en face. Car l’essentiel est bien une responsabilisation de tous et de chacun. Une citation du même chapitre de la Bible et sa culture conclut d’ailleurs en ce sens : « Si chaque membre du peuple est responsable de la Tora, et en est pour une part l’expression, cette dernière se manifestera d’autant plus pleinement lorsque le plus grand nombre possible en aura connaissance et la pratiquera » p 434.

1 commentaire
REVOIR LES ECRITURES 23 janvier 2010 17:35, par Jean Bescond

D’accord avec vous, cher chroniqueur, pour ce qui est de revoir les à‰critures :

Durant des siècles, l’interprétation des textes bibliques a été réservée aux prêtres et encore aujourd’hui notre à‰glise a bien du mal à sortir du cadre
« ministériel », chaque fois qu’il s’agit de donner à lire et à actualiser la Parole de Dieu.

D’autant plus que je dis dans l’ Avant-Propos à mon ouvrage récemment paru aux à‰ditions Golias "Le Nouveau Testament en Vers et Versets" :

Chacun apporte sa pierre à cet édifice de la traduction biblique qui est toujours
en construction, afin que le plus grand nombre, d’une manière ou d’une autre, chacun par le
cheminement qui est le sien, ait accès aux paroles de la Bonne Nouvelle.

Ouvrage que j’invite volontiers mes lecteurs à commenter. Mon interprétation du texte grec est différente des traductions "classiques" en bien des points et je serai ravi de voir le plus grand nombre participer (fraternellement) à un débat sur les éléments de divergence.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune