Parution : 31 décembre 2010
LE VICAIRE GENERAL AUX ARMEES PART EN GUERRE CONTRE LA SECULARISATION...

Vicaire général de Mgr Luc Ravel, l’évêque aux armées, Mgr Robert
Poinard part en guerre tambour battant contre le laïcisme, sur un ton
digne de Clochemerle de Gabriel Chevallier, auteur lyonnais de naguère
cher à Golias.

3 commentaires
En pied de l'article.

Citons le prélat : "Lentement mais sà »rement le judéo-christianisme se
fait balayer vers la porte de sortie. Oh bien sà »r il ne s’agit pas d’une
franche persécution bien tranchante et bien sanglante comme nos pères en
connurent sous d’autres cieux en d’autres temps mais enfin, qu’on le
veuille ou non, on nous prie de disparaître vers les arrière-cuisines en
nous demandant de n’en plus bouger. Années après années le bannissement
se fait de plus en plus pressant
(...)."

Le vicaire général du diocèse aux armées revient sur la décision du
journal gratuit « 20 minutes » qui avait prévu un supplément pour la
fête de l’Immaculée Conception qui est dans le diocèse de Lyon
l’occasion de rendre un hommage à la Vierge Marie en posant des
lumignons sur le rebord des fenêtres le soir du 8 décembre. Supplément
finalement abandonnée.

Robert Poinard cite alors l’évêque aux armées : "Comme nous le répète
souvent Mgr Ravel, notre évêque, nous sommes entrés depuis quelques
années dans un régime de laïcité qui ignore ou gomme tout ce qui est
religieux
".

Et Mgr Poinard de partir ensuite à l’assaut contre le laïcisme : "Les
idéologues pervers qui promeuvent une telle laïcité de renoncement, de
déni et de nettoyage par le vide montrent par là leur ignorance crasse
de la nature humaine et font le lit de futures guerres civiles. Tout
d’abord la population française issue de l’immigration, comme tous les
étrangers vivant dans notre pays, assimilent ce rejet du religieux à un
refus de Dieu et renforcent encore le mépris profond dans lequel ils
tiennent l’occident, terre d’athéisme. Et cela justifie encore davantage
toutes les formes de « guerres saintes » qui se livrent sur notre sol
contre une Europe devenue terre païenne d’o๠Dieu est banni
(...)
L’Europe, dans un masochisme irrationnel et suicidaire, refuse de
reconnaître ses racines judéo-chrétiennes. Sa fin est donc inéluctable
car, c’est une certitude, ceux qui renient leurs racines sont sans avenir
".

Alors que nous vivons une mutation à l’échelle de la civilisation, la
tentation d’adopter une posture de ce type, réactionnelle, ne peut que
se renforcer. La dureté du propos trahit en fait une peur. Derrière
l’arrogance dogmatique, c’est une crispation qui s’affirme. Sans avenir.
Mais qui est une tentation très forte dans les périodes de
bouleversement culturel.

Sur fond d’arrogance et de dogmatisme, la rivalité entre les religions
ne peut que se renforcer, s’attiser et s’empoisonner. Il ne s’agit
certes pas de renier ses racines, d’occulter la dimension spirituelle.
Mais seule une conception ouverte des choses donnera à notre
civilisation un avenir digne d’elle...et de ce qu’il y a eu grand dans
son passé. Ces fameuses "racines’...La laïcité est la sauvegarde
importante d’une telle ouverture.

3 commentaires
LE VICAIRE GENERAL AUX ARMEES PART EN GUERRE CONTRE LA SECULARISATION... 3 janvier 2011 16:55, par pierre.j.b. dit GASPARD 333

Et bien moi je trouve que ce vicaire à le sens du tragique , car notre abandon individualiste de toute référence à un Absolu c’est une tragédie à l’antique , un suicide ni plus ni moins

prouvez moi le contraire si vous me publiez ! chiche !!

DE LA PART DES MODà‰RATEURS :

Eh bien chiche ! vous voilà publié... mais pas totalement.

Vous avez tout à fait le droit de penser différemment de nous, mais nous avons le droit et vous le devoir de nous respecter et... réciproquement !

repondre message

Monsieur le vicaire général oublie sà »rement que nous vivons dans un pays o๠le dimanche matin, la télévision française (France 2) consacre ses programmes jusque midi aux émissions religieuses. Chaque croyant accède à une offre diversifiée. On observe la même chose en Suisse ou en Belgique.

On croirait, en lisant ces lignes, lire un chanoine obscur du début XXème siècle, s’exprimant sur la séparation des à‰glises et de l’à‰tat ! Si l’on rappelle les racines chrétiennes de l’Europe, il faut aussi rappeler l’influence arabe sur notre continent. L’Espagne peut en témoigner, la Sicile également. Et que dire de cette influence aujourd’hui ? Quant on sait que nous sommes dépendants du monde musulman s’agissant du pétrole ? Quant on sait que le plat préféré des Français est le couscous ?

Quant à la France, il n’est pas un seul village qui n’ait son église, son calvaire, son cimetière avec un énorme crucifix, ses chapelles dans des coins parfois pittoresques. Peut-on en vouloir au monde entier de n’être pas catholique ? Pour Monsieur le vicaire général, visiblement, oui.

Enfin, Mgr Ravel, s’il tient ce discours face à ses collaborateurs, fait preuve d’une grande imprudence et rejoint la pensée de certains prêtres, qui se sentent persécutés chaque jour par l’à‰tat, alors que leurs églises sont entretenus par les municipalités (ma commune paie même le chauffage de mon église !), sont mises en valeur en accueillant parfois des concerts dits profanes (mais ces messieurs les curés sont désormais très regardants sur la programmation culturelle. En tout cas, chez moi), alors que les chrétiens ont tout de même droit de cité dans cette fichue Europe déchristianisée, cette Europe qui ne croit plus aveuglément à ce que lui dit l’à‰glise.

Il ne sert à rien de pleurer sur sa perte d’influence en accusant le monde d’être pourri. Il faut aussi s’interroger sur les vraies raisons de cette perte d’influence, en regardant les choses posément mais lucidement, sans craindre la vérité. Mais Mgr Ravel n’y est pas encore prêt, apparemment.

repondre message

- Dans la rubrique: L’info du jour de GOLIAS
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune