Parution : 30 mars 2011
LA LAà CITE CONTRE LA PEUR !
Par Golias

Les responsables des principales religions en France viennent-enfin ! il était temps - de prendre position contre la nocivité du débat organisé sur la laïcité par le président Sarkozy et le responsable de l’UMP, cheville ouvrière de la mise en oeuvre de ce projet, Jean-François Copé. A nouveau aujourd’hui nous publions notre position ci-après, que nous exprimions depuis le fameux discours du Latran... (cf. notre livre La république, les religions et... sarkozy, éd. Golias).

47 commentaires
En pied de l'article.

"De toutes les passions, la plus redoutable est la peur". Cet avertissement du cardinal de Retz (XVIIe siècle) résonne aujourd’hui avec une étonnante actualité. Une logique sécuritaire qui échappe désormais à tout contrôle s’empare de nombre de compatriotes et alimente des stratégies politiques dangereuses, et parfois indignes.

A l’évidence, la France déprimée a peur, même si Roger Gicquel n’est plus là pour commencer ainsi son journal télévisé. Elle a peur de la précarité, du chômage, de la paupérisation des classes moyennes, de l’islam, des immigrés. Et elle a peur aussi sans doute de ce que cette peur même engendre, l’aberrant recours à l’extrémisme de droite, qui se vérifie par la montée spectaculaire de Marine Le Pen.

C’est de la peur dont il faut en réalité avoir peur. Ou plutôt se garder avec la tête-froide. Et l’un des flambeaux d’un juste discernement demeure le principe de laïcité ainsi expliquée par la philosophe Catherine Kintzler : "On se constitue comme citoyen indépendamment de ce qu’on est préalablement, aux plans religieux ou culturel. La société politique ne peut garantir la liberté d’expression que si elle est aveugle sur les croyances des citoyens et si elle s’abstient de se prononcer sur ce sujet. C’est ce que garantit d’ailleurs la loi de 1905. » Bien entendu, la laïcité ne résout en soi aucun problème et ne relève peut-être pas certains défis récents et nouveaux. Mais en amont elle empêche toute mauvaise réponse aux conséquences peut-être tragiques. Et c’est énorme.

Confronté à une vertigineuse perte de crédit sans doute difficilement réversible, Nicolas Sarkozy semble aujourd’hui tenté de renouer avec une stratégie de séduction du côté des religieux et religions. Par calcul, mais sans doute aussi par conviction car le modèle français d’un à‰tat sécularisé ne lui semble plus actuel. C’est du moins ainsi que nous le comprenons. Avec à la clé le risque d’ouvrir une boîte de Pandore : celle du communautarisme et des revendications identitaires qui risquent de faire se déliter le consensus démocratiques. Tout le monde pourrait s’y trouver perdant.

Au final, les chrétiens ont sans doute une pierre à apporter à cet édifice vivant d’une société pluraliste, fraternelle et citoyenne. Ils n’ont pas à se renier - ce serait absurde - mais au nom même de la singularité de leur foi en un Dieu qui s’incarne au milieu des hommes ils peuvent refuser la surenchère identitaire et dans le cadre d’un équilibre d’apaisement, celui de 1905, témoigner d’un engagement pour l’homme sans frontière.

Ce qui du coup aiderait les uns et les autres à juger autrement certaines options que la fragilité d’exister peut rendre séduisantes.

47 commentaires
LA LAà CITE CONTRE LA PEUR ! 6 avril 2011 10:20, par Françoise

La stratégie de séduction auprès des religions et mais aussi des sectes chez Sarkozy n’est pas récente. Elle relève d’une stratégie globale de pouvoir au sens domination absolue du terme. Dans la tête de Sarkozy, il faut dominer l’individu, donc s’acoquiner avec les spécialistes plurimillénaires de cette discipline. Cela permet en outre, et de bénéficier d’accords financiers et électoraux intéressants, de passes-droits personnels très accommodants au plan de la morale, et cerise sur le gâteau, de casser à la fois la loi de 1905 et les acquis sociaux ô combien détestés par lui du Conseil National de la Résistance.
Sarkozy voit en effet tant la laïcité que les acquis sociaux de l’immédiate après-guerre non sous la réalité de paix sociale et de progrès mais sous l’angle idéologique du bolchevisme et du communisme. Ce qu’il faut selon lui absolument détruire pour retrouver un pouvoir tel qu’il le conçoit c’est à dire absolu.
Ce n’est justement pas un politique épris de laïcité, c’est un politique épris de contrôle total de l’individu aussi bien politique que religieux.
Son débat sur la laïcité est une pitrerie qui vise plus la stigmatisation de l’islam dans son ensemble sans dissocier le fondamentalisme de la pratique ordinaire qu’une recherche de l’observance réelle de la laïcité par toutes les religions.
Sachant qu’en plus, une partie importante de ses ministres en charge d’animer ces débats sont acoquinés depuis fort longtemps à des groupes fondamentalistes catholiques ou protestants, on ne peut que se gausser de la démonstration pour le moins grostesque qui ridiculise et contribue à l’affaiblissement du principe de laïcité établi en 1905 au lieu de le renforcer.
Ce n’est pas étonnant que toutes les religions ont contribué à asseoir des dictatures à toutes les époques. Il est donc logique que Sarkozy les flatte, au moins celles qui constituent selon lui une manne financière et électorale.

repondre message

LA LAà CITE CONTRE LA PEUR ! 30 mars 2011 21:08, par francois (ni papiste, ni romain...)

BON soir à toutes et à tous...
juste une question...bête...naïve...peut-être même déplacée... ( qui sait...??? )
est-il besoin de discours, de débat (s), de références à une religion ou à une autre,
pour vivre tout simplement en frères ...???
autre question...
comment, aujourd’hui, accorder une quelconque crédibilité aux discours racoleurs et partisans
de cette coterie nauséabonde qui prétend "gouverner" notre pays...???
pour reprendre les termes du "meilleur" d’entre eux :
" cassez-vous, pôv cons !!! "

repondre message

LA LAà CITE CONTRE LA PEUR ! 30 mars 2011 18:47, par PrNIC

Pour ratisser du côté du F.N. , la DROITE PROSARKO , estime que......... DEUX heures sont suffisantes pour parler de la laïcité !

le boycott de ce( débat ?) va être de taille !
Camarades journalises vous avez le droit , vous aussi , de vous abstenir ! ( Il y a d’autres sujets qui méritent toute votre attention ! )

repondre message

Non Golias ! 30 mars 2011 11:25, par Agnès Gouinguenet

Pour une fois, je ne suis pas en accord avec vous. Ce n’est pas en tant que "chrétiens" que le témoignage doit se faire, mais en tant qu’ "humains" ; car avec cette étiquette de "Chrétiens", vous faites déjà du communautarisme. Le privé de ce que l’on croit ne doit pas interférer avec le public, de même que César ne devrait pas être imprégné de Dieu. L’exemplarité reste le seul moyen pour convaincre vraiment, me semble-t-il, chrétiens ou non. Amicalement. Agnès.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune