Parution : 26 avril 2011
MESSAGE PASCAL : Un pape hors frontières et un cardinal-archevêque <BR> de Paris franchouillard !
Par Golias

Paré d’ornements somptueux, il est vrai d’un autre âge, le Pape Benoît XVI a adressé à la ville de Rome et au monde un message pascal 2011 caractérisé par une référence, incontournable, à la guerre en Libye. Le Souverain Pontife a également lancé un appel aux pays européens à accueillir les migrants fuyant l’Afrique du Nord.

3 commentaires
En pied de l'article.

Au-delà de la générosité du propos, beaucoup osent y voir un avertissement discret mais clair à la France, qui veut absolument faire barrage à certaines entrées quitte pour cela à revenir sur les accords de Schengen. Au grand dam de l’Italie, pourtant peu suspecte d’ouverture à tous crins sous la férule de Silvio Berlusconi.

En tout cas, le discours pascal de Benoît XVI a été très remarqué dans toutes les chancelleries. Le Pape a demandé que soient respectés les droits de l’homme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et a souhaité que l’Europe accueille ceux qui fuient les conflits dans ces régions du monde. "Que soit favorisé, dans la situation actuelle, l’accès des secours humanitaires à tous ceux qui souffrent des conséquences de ces affrontements (...) et qui ont été contraints de laisser leurs affections les plus chères".

Ce discours tombe ainsi à pic tandis que s’accroît la tension entre Rome et Paris, la France sarkozyste reprochant en fait à sa voisine de servir de lieu de passage et d’arrivée de migrants indésirables dans l’Hexagone. Décidément Benoît XVI n’est pas un allié très fiable pour Nicolas Sarkozy.

LE COMPROMIS DE VINGT-TROIS SUR L’IMMIGRATION

Tandis que le message pascal du Pape, de façon très claire, insiste sur le devoir d’accueil du réfugié, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et Président de la conférence des évêques de France, tente de concilier l’inconciliable, en un numéro d’équilibriste, au demeurant pathétique. Il ainsi déclaré sur BFM-TV :
" Nous, nous essayons de vivre une attitude fraternelle et accueillante à l’égard de tous nos frères, le gouvernement et en l’occurrence le ministre de l’Intérieur a la charge de l’ordre public et d’un certain équilibre de la société ".Façon de renvoyer les deux instances dos à dos et peut-être de se défiler. Et en effet, le prélat ajoute, toujours concernant le ministère de l’intérieur : " Que dans cette responsabilité, il veuille poser des conditions, c’est tout a fait légitime ".

Certes. Mais à force de vouloir une parole trop soupesée, ne risque-t-on pas de tomber dans l’insignifiance ?

Sans rien renier sur l’essentiel le message pontifical, reconnaissons-le, l’archevêque de Paris en donne une présentation soft, vise le consensuel.

L’à‰vangile serait-il une tisane ?

3 commentaires

oui, on peut se réjouir des propos du Pape mais peut-être pas pour les mêmes raisons que vous donnez... Ce qu’écrit Jeanne Smits dans Présent ne manque pas de sens...


"De toutes les paroles de Benoît XVI prononcées depuis ses multiples apparitions publiques lors des offices de la Semaine Sainte, celles qui ont le plus retenu l’attention des médias sont évidemment celles d’apparence les plus politiques, et même de préférence celles concernant la pression migratoire accrue provoquée par « le printemps arabe ». Lors de la bénédiction Urbi et Orbi, le Pape a donc rappelé que la Résurrection vise aussi « la rédemption de notre histoire d’aujourd’hui », ouvrant le « chemin de la liberté, de la justice et de la paix » aux « communautés qui vivent un temps de passion ». Plus précisément, à propos de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Benoît XVI a lancé à la face du monde :

« Aux nombreux exilés et aux réfugiés qui proviennent de différents pays africains et qui ont été contraints de laisser leurs affections les plus chères, que se manifeste la solidarité de tous ; que les hommes de bonne volonté soient éclairés pour ouvrir leur coeur à l’accueil, afin que de façon solidaire et concertée il soit possible de répondre aux nécessités pressantes de tant de frères ; qu’à tous ceux qui se dépensent en de généreux efforts et offrent des témoignages exemplaires en ce sens parviennent nos encouragements et notre appréciation. »

De là à l’ériger en chantre de l’immigration il n’y a évidemment qu’un pas, d’autant que le cardinal Bertone, secrétaire d’Etat du Vatican, s’était dit quelques jours plus tôt « profondément déçu par l’attitude de l’Union européenne face à l’afflux massif d’immigrés venus d’Afrique du Nord », évoquant « la situation de l’Afrique que l’on a exploitée et à laquelle on tourne le dos ». Il souhaitait que cette Europe « retrouve son âme », sa « grande solidarité » et sa « générosité à l’égard des populations dans le besoin ».

De là à une lecture anticolonialiste de l’histoire, doublée d’une réitération du « fardeau de l’homme blanc » qui doit désormais tout accepter de ceux qu’il a opprimés, il n’y a évidemment qu’un pas. Comment les hommes d’Eglise pourraient-ils ne pas prôner la charité envers les personnes, ceux qui souffrent et fuient la pauvreté, le malheur et la guerre ? Cela est certes de la responsabilité de chacun et encore plus de la nôtre qui avons reçu du Christ les « paroles de la vie éternelle ».

Mais cela n’interdit pas, ne peut, au niveau politique, interdire aux Etats “ qui le font déjà mollement “ de préserver la paix et l’identité pour leurs citoyens d’abord. Et cela oblige aussi à porter le Christ dans ces pays o๠tout va mal¦ Dans le même message Urbi et Orbi, Benoît XVI affirmait d’abord :

« Que dans les pays de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, tous les citoyens “ et en particulier les jeunes “ mettent tout en oeuvre pour promouvoir le bien commun et pour construire une société o๠la pauvreté soit vaincue et o๠tout choix politique soit inspiré du respect pour la personne humaine. »

Là -bas. Sur place. Il ne leur recommande point l’émigration, mais, autant que possible, le travail actif et la prise de responsabilités. « Que l’éclat du Christ atteigne aussi les peuples du Moyen-Orient » : la réponse de l’Eglise est là ."

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune