Parution : 2 mai 2011
CANADA : L’organisme chrétien " Développement et Paix" dans le collimateur des évêques en raison de son ouverture d’esprit
Par Golias

Une controverse fait rage au Canada au sujet de l’organisme chrétien d’ouverture "Développement et Paix". Une série de conférence devaient en effet être données au début du mois d’avril dans les diocèses d’Ottawa et d’Alexandria-Ottawa par un jésuite mexicain, le Père Arriaga, directeur du Centre Prodh de Mexico City. Elles ont été annulées.

36 commentaires
En pied de l'article.

En effet, le religieux en question était accusé par des blogs catholiques anglophones d’entretenir des liens avec des groupes favorables à la liberté de l’interruption de grossesse. Accusations vraies ou infondées, ces rumeurs ont fait peur à des évêques de plus en plus pusillanimes, d’autant plus que l’actuel archevêque d’Ottawa, Mgr Terrence Prendergast, également jésuite, est connu pour son alignement sur la ligne du Vatican et pour son intransigeance pour les questions morales et doctrinales contrairement à ses deux prédécesseur, plus libéraux, NN.SS Marcel-André Gervais et Joseph Aurèle Plourde qui ont laisse un héritage progressiste sur place. Et beaucoup de regrets.

Comme il s’agit d’une question aussi sensible que l’avortement, le sang de Mgr Prendergast n’a fait qu’on tour : les conférences ont donc été annulées. Se vérifie une fois encore l’action restauratrice de ce prélat, longtemps marginal au sein de la Compagnie de Jésus à cause de son conservatisme et qui doit sa mitre et sa carrière au cardinal Ambrozic, ancien archevêque de Toronto.

En tout cas, le brave Père Arriaga n’est plus du tout "persona grata" en Ontario, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais la polémique s’étend. Au-delà du religieux c’est l’organisme qui l’a invité qui se trouve aujourd’hui sur la sellette. Comme cible de la haine féroce des courants intégrisants, très actifs sur le net. Selon le Père Claude Lacaille, figure proche de "Développement et Paix", il s’agit de "groupes d’idéologie conservatrice qui prétendent être « les vrais catholiques". Et qui s’en prennent de façon générale aux évêques pour leur modernisme, même si l’archevêque Prendergast est un peu épargné, peut-être en raison de son conservatisme.

Le Centre PRODH fait partie des groupes mexicains ayant déjà provoqué la controverse autour de "Développement et Paix" qui éclata il y a deux ans. L’organisme a pourtant été lavé de tout soupçon en ce qui concerne les accusations odieuses que portaient déjà contre lui ces mêmes sites. L’épiscopat canadien dans son ensemble souhaite temporiser et ne veut pas désavouer totalement l’organisme, même s’il entend sans reprendre en main certains aspects. Isolé au sein de cet épiscopat, Mgr Terrence Prendergast souhaite manifestement trancher l’affaire dans le vif. Quitte pour cela à refuser l’hospitalité à un frère jésuite, qui n’est pas de son bord il est vrai, et à lui interdire de parler dans son diocèse alors qu’il était l’invité de Développement et Paix pour le carême de partage. Claude Lacaille s’en prend avec vigueur à l’attitude de l’archevêque d’Ottawa : "Le prélat renie et outrage ainsi l’oeuvre courageuse et persévérante de sa propre Congrégation depuis des décennies dans un pays déchiré par les assassinats et la violence !".

Dans une entrevue accordée à PROXIMO, le même Père Lacaille enfonce le clou : "C’est comme si on était dans une espèce de mafia". Il fustige non sans raison "l’à -plat-ventrisme" des évêques catholiques, en majorité plutôt ouverts, mais qui ont peur de Rome et se sentent pris en étau entre le Vatican et une base intégriste déterminée. Courageux et n’ayant pas sa langue dans sa poche, Claude Lacaille est bien entendu devenu l’homme à abattre pour les intégristes canadiens. Ancien missionnaire, il a vécu sous Pinochet au Chili, sous les Duvalier en Haiti, et sous une dictature militaire en Equateur.

Le Père Lacaille n’est pas le seul à se soucier de l’organisme "Développement et Paix". Une lettre circule au sein des milieux catholiques d’ouverture, en particulier au Québec. Proposée par différents noms connus dans le pays, elle demande aux évêques de prendre en compte l’action de "Développement et Paix", qui rend aussi un témoignage irremplaçable de fraternité évangélique. Mais, au-delà de ce simple cas particulier, il faut hélas redouter l’impact d’un véritable harcèlement par des groupes intégristes. Que les évêques renoncent à affronter.

36 commentaires

C’est bien triste cette histoire de censure de l’organisme Développement et Paix. Comme prêtre du Québec, je sais tout le bien que fait l’organisme dans les pays du Tiers-Monde. Il faut absolument aider Développement et Paix à continuer son oeuvre ; c’est directement lié à l’évangile. Malheureusement, au Québec et au Canada comme ailleurs dans le monde, l’intégrisme fait rage. Le LifeSiteNews.com ne cesse de dénoncer tous ceux et celles qui ne pensent pas comme ces catholiques de droite qui se disent branchés sur l’à‰vangile, mais qui sont, en fait, les pharisiens et les scribes que dénoncent l’à‰vangile. Personnellement, je suis diffamé par LSN et j’ai dà » prendre un avocat pour me défendre. Ils sont prêts à tout pour arriver à leurs fins : la dénonciation, le mensonge, les demi-vérité, l’injure, la condamnation, l’exclusion et le mépris sont monnaie courante sur leur site. à€ quand une à‰glise vraiment évangélique, capable de traduire aujourd’hui la Bonne Nouvelle que d’autres avant nous ont su proclamer afin de faire espérer les femmes et les hommes de tous les temps ? La Parole de Dieu, si elle est vivante, elle ne peut pas se limiter à la lecture d’un texte biblique, aussi beau soit-il ; la parole pour qu’elle devienne Parole de Dieu, il lui faut sortir du texte biblique, c’est-à -dire être réinterprétée, réactualisée pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui qui vivent des réalités nouvelles. Un Monsignore au Vatican m’a dit que l’à‰glise n’était pas là pour plaire aux hommes, mais pour plaire à Dieu. Ces propos sont complètement discordants avec ceux du Christ de l’à‰vangile. Ce n’est pas pour rien que dans la première lettre de saint Jean, l’auteur dit : "Celui qui dit aimer Dieu qu’il ne voit pas et est incapable d’aimer son frère qu’il voit est un menteur". L’à‰glise doit s’incarner sans cesse et ne peut faire abstraction de monde dans lequel elle s’incarne. Quand je lis les propos de cet "Amaury" sur ce site, j’ai vraiment mal à l’à‰glise. Cet homme ne comprend absolument rien à l’à‰vangile, et il se prétend défendre les valeurs de l’à‰glise. Raymond Gravel ptre

repondre message

A force de mettre le monde dehors de l’eglise, il y aura plus de chretiens hors de l’eglise qu’en dedans... Je vois une eglise de pharisiens devant et cela me fait peur. Je crois que le message d’amour, de tolerance et d’ouverture du Christ s’est perdu dans le coeur de plusieurs.

repondre message

Je trouve désolante cette campagne intégriste qui a cours au Canada et venant de l’ouest du pays. On envoie des lettres de dénonciation aux évêques et même à Rome. Pour avoir défendu la position pastorale d’un prêtre de mon diocèse, j’ai reçu trois courriels me recommandant aux prières de vrais catholiques, soit disant pour me ramener dans le droit chemin. Désolant ! Qu’on en soit encore là . Quant à moi, je donne régulièrement à l’organisme Développement et Paix. Par son entremise, je partage ma richesse, sans juger celui à qui je donne.

repondre message

On ne transige pas avec la foi catholique ! La foi n’est pas un supermarché !!! L’Enseignement de Notre Seigneur est radical et c’est justement cette radicalité qui en fait toute la beauté !

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune