Parution : 10 mai 2011
Eglise et pédophilie : le Vatican va devoir rendre des comptes à la Justice
Par Golias

C’est une nouvelle d’une très grande importance pour l’institution catholique, pour ses victimes mais aussi pour la justice internationale, et pour son meilleur fonctionnement. En effet, le Vatican va pour la première fois devoir produire des documents internes devant la justice américaine. Ce qui était inimaginable, il y a encore seulement quelques mois. La raison d’une telle décision est qu’il est considéré comme "employeur" dans l’affaire d’un prêtre accusé de pédophilie dans l’Oregon

27 commentaires
En pied de l'article.

Ainsi, et c’est une grande première, un tribunal civil américain vient de décider de citer le Saint-Siège en qualité de témoin dans cette affaire pourtant déjà ancienne, qui remonte en effet à 1965. Une personne avait été victime d’abus sexuels de la part d’Andrew Ronan, un prêtre qui avait déjà été confondu pour pédophilie en Irlande puis à Chicago. Donc récidiviste. Ce que les autorités ecclésiastiques ne pouvaient ignorer. La victime reproche à Rome d’avoir ouvert le coupable. Un premier juge chargé de la plainte avait estimé que le Saint-Siège pouvait être poursuivi comme employeur dans le transfert de ce prêtre, pourtant décidé au niveau des évêchés. Le Vatican avait fait alors appel auprès de la Cour suprême. Et en juin dernier, déjà , prudente,la plus haute juridiction américaine avait donné raison à ce juge en ne se prononçant pas sur la reconnaissance de l’immunité diplomatique du Vatican. Ce qui était une façon un peu lâche mais efficace malgré tout d’ouvrir la voie à sa comparution dans cette affaire.

Aujourd’hui, un juge américain s’engouffre dans cette porte ouverte. En citant aujourd’hui le Vatican comme témoin. Michael Mosman, juge de l’Oregon, a en effet demandé au Saint-Siège de produire d’ici au 20 juin un certain nombre d’informations sur les règles internes à l’à‰glise relatives à la gestion des prêtres, leur nomination, leur transfert, leur responsabilité ou encore leur excommunication en cas de plaintes pour agressions sexuelles.

La position du Vatican est qu’il n’a pas à rendre des comptes, l’employeur direct du prêtre concerné étant l’évêque. Selon le Saint-Siège, si le pape exerce une hiérarchie spirituelle sur les prêtres à travers le monde, il ne peut en aucun cas être considéré comme un employeur au sens du droit civil. Un argument que Rome va ressortir ces prochains jours. En effet, il compte arguer du fait que l’à‰tat de l’Oregon cultiverait une interprétation étendue et donc inapplicable ailleurs de la relation d’employeur à employé

Cependant, si la responsabilité du Vatican devait être confirmée il aurait beaucoup à perdre en terme d’argent. De plus, cela remettrait en cause toute sa stratégie de dissimulation.

Un vrai tremblement de terre !

27 commentaires

- Comme le titre de l’article à l’indicatif l’indique, Golias confond ses fantasmes avec la réalité.
- Je suis prêtre et épanouis pleinement ma sexualité dans la chasteté : le Christ comble mon cœur, et le service des ouailles en mission me donne de très grandes joies
- Vivre la chasteté ne supprime pas en moi l’empathie : c’est ce qui l’ouvre et la nourrit. Patrick, pardon, vous confondez sexualité et génitalité.
- Chez Golias on m’accuse de faire vomir les autres et de dissimuler des pratiques… Ca fait très peu d’encouragements...
- A Thierry : les diocèses n’ont jamais été indépendants mais vivaient dans la reconnaissance de la primauté de Pierre et des conciles. Sinon il n’y aurait pas eu tous les schismes.

repondre message

La justice devrait enquêter, également en Principauté de Monaco..ou il y a de sales affaires !
Mais Barsi a autres choses à faire...le mariage princier et les gros sous !!!!

repondre message

Je ne pense pas qu’il faille voir un quelconque regret de la part de l’Eglise romaine, dans les turpitudes abjectes de son clergé. Elle a caché des choses durant tant d’années... Les fidèles fuient l’église, les lieux de culte se vident.....Tout celà ne répond au désir que de vouloir se refaire une légitimité honorable. Ne soyons pas dupes.

repondre message

Il arrive à Rome de démettre des évêques, comme récemment William Morris, en Australie. De plus, les évêques signent désormais, au moment de leur nomination, un document formel d’obéissance au Pape. Ces deux faits pourraient justifier un lieu de subordination des évêques, donc de tout prêtre, à Rome, ce qui constitue la base d’un contrat de travail entre employeur et employé. A force de centralisation à tout crin, l’Eglise Catholique prend donc des risques excessifs en termes de responsabilité civile et pénale, qu’elle ne peut assumer, du fait de la légèreté de son organisation et de sa gestion.
Si la justice américaine arrive à faire condamner le Vatican, il va falloir d’abord sortir son chéquier, puis ensuite revenir à une organisation plus décentralisée, les diocèses redevenant les Eglises catholiques indépendantes des premiers temps chrétiens.
Si Rome arrive à arguer du fait qu’elle n’est pas l’employeur et le responsable des pédophiles, cela voudra dire aussi que toutes les tendances et actions centralisatrices et hiérarchiques romaines ne sont que carabistouilles qui ne méritent ni attention, ni obéissance. Mon évêque pourra ainsi se débarrasser avec bonheur de l’auxiliaire qu’il n’a pas choisi.
Bref dans tous les cas on desserre l’étau du pouvoir central. Et dire qu’il y en a qui ne croient pas aux miracles !

repondre message

Dans les années 60 j’ai fait 5 ans de séminaire :il y avait un au moins un pretre pédophile(sur 15 pretres) auquel j’ai échappé une fois ;plusieurs "sont passés a la casserole"comme on disait alors On avait 11/15ans.L’eveque avait été informé.Le pretre se serait suicidé par la suite.
Je me suis éloigné définitivement de l’église vers mes 21 ans :Etre pretre impliquait de renoncer a une sexualité épanouie.Comme me disait a l’époque mon bon sens paysan :"il y a quelque chose qui colle pas !"
Et puis suite au refus des pretres de mon village d’utiliser la langue bretonne dans la liturgie.,je me suis mis faché:Je ne pouvais renoncer a 2 pilers de mon identité .
Mais que c’est long de déconstruire ce que l’eglise a patiemment construit dans la tete d’un gamin destiné a etre pretre depuis son plus jeune age.
Le probleme a été de me séparer de la culpabilité et de vivre une sexualité épanouie et responsable.Merci encore a la femme qui m’a conduit sur ce chemin avec son savoir et sa tendresse .Javais 40 ans !
Dans ses séminaires L’eglise fabrique des handicapés de la vie.Et il est très difficile de se reconstuire hors des murs de l’institution .On peut y arriver.
.A l’ntériieur ,je sais seulement que, des 2 jeunes pretres que j’ai cotoyé durant ma jeunesse,l’un est mort a 49 ans tué par l’alcool,et je viens d’apprendre que le second est alcoolique.Que de misères pour en arriver là,eux que j’ai connu si joyeux.Triste porte de sortie !

Combien de pretres dont la sexualité etouffée ont basculés dans des pratiques pédophiles ?Combien de victimes brisées ?La hierarchie religieuse est au en general au courant ;
J’ai été choqué d’entendre le pape et ses eveques dénoncer les pretres pédophiles sans avoir le courage d’aller jusq’au bout:L’institution EGLISE est une machine a fabriquer des pervers sexuels et que je saches ,ils en sont les chefs ; les tristes gardes chiourmes des fonctionnaires de dieu.On comprend le froid calcul de Jean Paul ii de tout étouffer.

La loi interdit d’imposer a un homme ou une femme de renoncer a son épanouissement sexuel.Concernant ces dérives la loi est applquée quand il s’agit des sectes.Pourquoi n’est elle pas appliquée quand il s’agit de l’église catholique ?

Pour le vatican il va falloir enfin passer a table .Et le menu est particulierement consistant.

Il est effectivement temps que les responsables soient assignés en justice.

repondre message

Je ne vois pas au nom de quoi un état d’Amerique s’arroge le droit de citer comme temoin un autre état. enfin passons, ce qui est sur, c’est que dans votre article, encore un fois vous vous trompez de coupable. Benoît XVI ne cesse de lutter contre ce fléaut qui ronge l’Eglise. Ne faudrait il pas mieu le soutenir ?!

repondre message

Tremblement de terre ... 11 mai 2011 07:26, par Agnès Gouinguenet

...suivi du tsunami d’autres victimes (en particulier féminines) de cette même Institution, qui ose donner des leçons à certains représentants d’autres "religions", théologiques ou laïques, d’ailleurs tout aussi meurtrière(s). Bonne journée. Agnès Gouinguenet.

repondre message

Si le le Saint Siège comparait comme témoin dans une affaire remontant à 1965 et produit des documents d’ici le 20 juin 2011 afin de déterminer s’il peut être considéré comme l’employeur, et donc le responsable, du prêtre poursuivi pour abus sexuels, alors ce sera un précédent, voire une jurisprudence. Imaginez la beauté de cet événement, finit l’impunité même pour l’Eglise, car cette dernière a couvert les actes de prêtres pédophiles entre 1962 et 2001. Couvrir des criminels fait qu’on est encore plus coupable que les criminels. On peut dire ce qu’on veut, mais il faut nettoyer les écuries d’Augias. Il est facile de de demander pardon, mais il faut des actes et Benoit XVI en est capable mais j’en suis moins sà »r pour son entourage. Cette règle du secret au Vatican n’est pas évangélique. Jésus n’a-t-il pas dit : "Il n’y a rien de voilé qui ne sera pas dévoilé ni de caché qui ne sera pas connu." (Luc 12,2 ; Matthieu 12,26)
Merci !

http://paroissiens-progressiste.over-blog.com/

repondre message

Je pense que le Pape actuel a beaucoup évolué sur cette question. C’est tout à son honneur.

Il était, au début de son règne, et comme toute l’Incurie Romaine, persuadé que ce n’était pas un problème.

Et puis, il y a eu les affaires, et les Légionnaires... Je suis sà »r qu’il y a beaucoup réfléchi, et qu’il a pris sa décision : il ne couvrira plus. Mais, comme toujours au Vatican, un changement de politique est amorti par la structure, et ses rochets de dentelle sur les soutanes rouges et violettes.. De fait, ça ne s’est pas beaucoup vu, mais c’est la réalité.

Et voila maintenant que ces affaires le rattrapent, de façon indirecte, ce qui va donner des arguments à ceux qui pensent toujours qu’il aurait fallu continuer à nier.

J’espère maintenant que le Pape fera maintenant la même remise en cause en ce qui concerne sa politique envers les intégroïdes, mais je n’ai pas encore décelé des signes en ce sens. Espérons...

repondre message

Di Falco prononce l’homélie de la messe en direct du festival de Cannes sur France 2 : gageons qu’il nous parlera de la prescription en matière de pédophilie et que le garçon accusateur regardera TF1...

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune