Parution : 19 mai 2011
Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
Par Golias

"J’ai acquis la conviction, au contact du mouvement et grâce aux informations rassemblées, que même si ces déviations ne s’observent pas toujours et partout, elles sont loin d’être l’exception. Si donc le "Renouveau charismatique" les engendre quasi immanquablement, c’est qu’il est porteur de principes de pensée et d’action qui sont à éliminer et à corriger."

23 commentaires
En pied de l'article.

1. Ce constat, lucide et sans appel, a été fait il y a plus de trente ans par le Père Henri Caffarel
2. Déjà il était question de déviations, des directeurs de séminaires et maîtres des novices pressentaient le danger et avaient demandé au Père Caffarel de les aider à y voir clair. C’est en mai 1976 que ce petit livre intitulé "le renouveau charismatique interpellé" et dont est issu cette citation a reçu l’imprimatur, où en sommes nous trente-cinq ans après ? La communauté des Béatitudes est l’une de ces branches issue de la mouvance du renouveau charismatique, elle a survécu à ces déviations, mais les a-t-elle pour autant éliminées ? A-t-elle aidé ceux qui ont été blessés, voire détruits ? Indirectement la journaliste Sophie Bonnet répond à ces questions dans une enquête, au titre évocateur "l’enfer des Béatitudes", publiée cette semaine par "les Inrockuptibles"
3 . Son constat est accablant. Au préalable une remarque s’impose, les personnes qui se sont engagées dans cette communauté sont, pour la grande majorité d’entre eux, des chrétiens sincères, en recherche d’absolu et désireux de vivre selon l’Evangile, malheureusement ce sont aussi de grands naïfs. Ce n’est pas eux que cette journaliste et nous même dénonçons mais les responsables de la communauté des Béatitudes et les dirigeants de l’Eglise.

Ainsi, témoignages à l’appui, Sophie Bonnet nous révèle les penchants du fondateur le frère Ephraïm, de son vrai nom Gérard Croissant qui pratiquait "l’union mystique" avec des femmes engagées dans la communauté. Dès 1992, Mgr Coffy a été averti de ces unions plus charnelles que mystiques, il a alors été demandé à celle qui avait
dénoncé de "garder le silence". Depuis 2007 on ne parle plus d’Ephraïm dans la communauté, à dire vrai le fondateur est parti exercé ses activités au Rwanda.

L’Eglise a mis longtemps à réagir, elle a fini par confier à l’archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall, le soin de mettre de l’ordre aux Béatitudes. Mais de lui que peuvent espérer les femmes bafouées, les enfants victimes d’abus sexuels, les célibataires ou les couples qui après 10 ou 15 ans d’engagement, sans jamais avoir cotisé, ont quitté la communauté et se retrouvent sans retraite (liste non exhaustive) ? Que peuvent-ils espérer d’un évêque qui ose répondre à Sophie Bonnet "je n’ai rien remarqué qui pose problème". Rien ! Pourtant, fin 2008 ou début 2009, cet évêque interrogé sur les ondes de Radio Présence reconnaissait, certes du bout des lèvres, "quelques difficultés… d’autres problèmes…avec des mises en examen même et y compris pour les fondateurs"

4 . Alors est-il aujourd’hui victime d’une perte de mémoire ou n’a-t-il pas plutôt le désir inavouable de passer par pertes et profits ceux qui ont souffert et attendent vérité, justice et réparation ? Dans la tradition de l’Eglise, il était important que le fondateur d’un ordre religieux soit quelqu’un de respectable, c’était le cas de Saint Benoît, fondateur des Bénédictins, dont Mgr Le Gall fait parti. Cela ne semble pourtant pas le gêner que frère Ephraïm soit suspect… Il est vrai qu’avec les Légionnaires du Christ et leur sulfureux fondateur, la hiérarchie de l’Eglise nous a montré qu’elle n’est plus très regardante sur les bases des futurs ordres religieux pourvu que cela lui apporte quelques prêtres et de dociles fidèles. Le chapitre 7 (verset 24 à 27) de l’Evangile selon Saint Matthieu semble avoir été quelque peu oublié, il serait pourtant temps de se souvenir de "l’homme insensé qui a bâti sa maison sur du sable".

On peut, par exemple, s’étonner du fait que le couple fondateur soit séparé, l’époux au Rwanda, l’épouse en France, est-ce une nouvelle théologie du mariage made in Béatitudes ? A l’évidence les responsables ecclésiaux préfèrent ne pas entendre ce genre de remarque et, sourds aux plaintes, avancent. Cet automne la communauté aura de nouveaux statuts et espère que son passif sera ainsi effacé. D’autres méthodes permettent de tromper le bon peuple des fidèles, c’est ainsi que les auditeurs de Radio Présence entendent souvent l’office des complies chanté par la communauté installée en région toulousaine à Blagnac. La beauté de la mélodie permet de faire illusion, de se refaire une virginité. Parmi les auditeurs catholiques, souvent naïfs, rares sont qui peuvent admettre que cette musique céleste étouffe les plaintes de ceux qui ont subi les dérives des Béatitudes.

La journaliste des "Inrockuptibles" a longuement rencontré les quatre membres de la communauté de Bonnecombe (Aveyron). Ils ont été exclus des Béatitudes, l’une pour avoir dénoncé des faits de pédophilie (le jugement aura lieu courant 2011), les trois autres pour l’avoir soutenue. Nous ne pouvons que rendre hommage à leur remarquable courage face à l’ostracisme subi. Leur situation difficile, leur avenir incertain ne semblent pas, c’est le moins que l’on puisse dire, toucher Mgr Le Gall, pharisien des temps modernes. Alain, l’un d’eux, est un ancien proche du Frère Ephraïm, son témoignage, relaté par la journaliste, est celui d’une véritable conversion, la
conversion d’un homme qui ouvre les yeux sur les erreurs passées et parle pour essayer de réparer.

Laissons à nouveau la parole au Père Caffarel : "Et l’illuminisme produit ses fruits : orgueil, intolérance sectaire…". Trente-cinq après l’Eglise récolte les fruits de son laisser-faire, ne tend pas la main à ceux que la communauté des Béatitudes a fait souffrir et tente, par un tour de passe-passe "vaticanesque" (changement de statut), de masquer la réalité.

Bonne lecture des "Inrockuptibles".

Info de dernière minute : dans le mensuel du diocèse de Toulouse "Foi et Vie" de mai 2011, on peut lire le communiqué suivant : "Par sentence judiciaire en date du 20 mai 2010, faisant suite à l’ouverture d’une instance canonique, le Docteur Philippe Madre diacre permanent marié, incardiné dans le diocèse d’Albi, a été déclaré coupable de faits délictueux qui lui ont été reprochés, conformément au code de droit canonique. Cette sentence définitive est celle du renvoi de l’état clérical." Mgr Le Gall, aveugle épiscope de Toulouse, n’avait "rien remarqué qui pose problème" ! Cela se passe de commentaires !

Rappelons aussi à nos lecteurs le livre témoignage de Pascal Michelena : "Les marchands d’âmes, enquête au cœur des Béatitudes : les thérapies chrétiennes en question" publié en 2007 aux éditions Golias.

1. Le Renouveau charismatique interpellé. H Caffarel et J-R Bouchet. Editions du feu nouveau.

2. Le Père Henri Caffarel pour de nombreux catholiques est, en tant que fondateur des Equipes Notre Dame, une référence, un exemple. Pourtant, peu de fidèles savent que, dès 1976, dans ce livre, il s’alarmait des dérives du renouveau charismatique.

3. Les Inrockuptibles n° 806 du 11 au 17 mai 2011 (p31 à36).

4. Trombinoscope des évêques, édition 2009. Christian Terras. Editions Golias.

23 commentaires
encore des victimes aux Béatitudes ? 23 janvier 2012 09:15, par Frédéric

Je sors d’une relation avec une femme de 42 ans. Même si elle crie haut et fort qu’elle ne fait pas partie des Béatitudes, entre Noel et nouvel an, elle y est allée pour prier, pour prendre du recul. Notre relation s’est arrêtée parce que : "elle ne retrouve plus sa liberté intérieure" (ceux sont ses mots). Nous avions été invités à l’anniversaire du responsable d’un groupe de prière à Gaillac. J’avais été très choqué par l’obligation qu’il nous avait été donné d’être prie en photo. Mon amie va voir son accompagnatrice à St Luc, c’est une soeur avec qui elle parle de spiritualité, mais aussi sexualité, de notre couple, de son travail etc. Je m’étais offusqué à l’époque de ce genre de relation et je suis allé jusqu’à lui demander de ne plus aller voir cette accompagnatrice.
Tous les mois, elle donne de l’argent aux Béatitudes.
Au fil des témoignages je peux affirmer qu’elle a le même parcours que beaucoup qui sont passés aux Béatitudes par exemple :
une année sabbatique en Belgique si je me souviens bien, d’où elle est revenue malade.
elle est partie au Brésil dans le cadre d’une action humanitaire. Ceux sont ses parents qui ont du aller la rechercher.
En l’espace de quelques mois, je me suis retrouvé contraint de devoir payer ses charges parce qu’elle n’avait plus d’argent pour subvenir aux besoin de sa fille et des siens. Aujourd’hui, elle refuse de me rembourser alors que j’ai tous les justificatifs des dépenses. Elle se justifie en me répondant que si je l’ai fait c’est parce que je le voulais bien.
J’ai encore plein d’autres exemples comme ça.

J’écris pour avoir des réponses, savoir ce que je dois faire, peut être pour l’en sortir sachant qu’elle est sous l’emprise de sa sœur qui habite à quelques mètres de chez elle mais aussi pour récupérer mon argent. Pour info, elle gagne environ 1800 euros par mois.

J’attends vos réponses merci

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
3 décembre 2011 10:31, par Anne-Violaine

TOUT N’EST PAS A JETER
J’ai été très désagréablement surprise de tout ce qui a été dit sur les Béatitudes.
Je ne crois pas qu’il soit bon de généraliser ce qui est le fait de quelques personnes. Si ces faits sont réels, ils sont parfaitement inadmissibles ... j’avoue ne connaître que de très loin les principaux protagonistes de ces histoires sordides (heureusement). La justice est là pour offrir réparation aux victimes (même si malheureusement ces personnes en seront marquées à jamais ; Quel gâchis !))
Toutefois, réduire la communauté a ces quelques personnes sans scrupules et déséquilibrées n’est pas juste car, heureusement, dans cette communauté, il y a des gens bien ! Je vous assure que les membres que j’ai pu connaître, m’ont beaucoup apporté... J’y ai vécu des camps de jeunes fabuleux avec des personnes saines, dévouées, dynamiques à Nay, Lourdes, en Italie, à Rouen, à Nouan le Fuzelier, Pont d’Ain... (Père René -Luc (avec son rap chrétien), Soeur Lizzie (qui nous traduisait tout en 4 langues), soeur Yaël (avec sa guitare et son énergie si enrichissante, Soeur Maryam (discrète mais très à l’écoute), Père Grégoire (ventriloque avec son petit serpent clipotis.. et j’en oublie.) Toutes ces personnes n’ont rien de pervers et donnent leur vie entière aux autres... Je les remercie pour tous ce qu’elle m’ont apporté ainsi qu’à ces milliers d’autres jeunes !
Bien évidement tout doit être fait pour que ce genre de dérive ne soit plus possible ! La communauté a besoin de mettre des gardes-fous pour que ce genre de chose, ne soit plus possible ! Je crois que c’est ce qu’elle est en train de faire. Tout n’est pas à jeter....Je trouve cela très courageux de sa part ! Sur le site béatitudes.org dans la rubrique communiqué de presse (je crois) elle s’exprime longuement sur tous ces faits ! Des excuses ne suffisent pas, et les responsables de ce fiasco méritent des sanctions...mais le fait d’évincer ces personnes, leur enlevant l’ ascendant qu’elles avaient sur les autres en rendant publique leur façon d’agir... c’est une sacré sanction, ... et pour Pierre-Etienne, il n’y a qu’à lire les journaux pour voir que justice est en train d’être faite !

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
12 juin 2011 16:25, par benjamin13

Mr, je me vois dans l’obligation de vous adresser ce message tant le nombre d’erreurs est impressionnant dans votre article....
Je suis moi meme journaliste et c’est pourquoi il me semble important de corriger vos erreurs...
Le premier travail du journaliste et vous devriez le savoir est de vérifier l’information (plutot deux fois qu’une)...Or vous utilisez dans votre article des infos que vous avez lu dans les inrocks...Or dans cet article de trois pages j’ai eu du mal à trouver ne serait ce qu’UNE seule véritable information...
Il se trouve que je suis le fils d’un des fondateurs de la Communauté et que je connais personnellement l’ensemble des personnes concernées par cet article pour les avoir fréquenté depuis ma plus tendre enfance ( Ephraim, Jean baptiste, Pierre Etienne, Phillipe)
Si un jour vous voulez écrire un article sur la communauté avec de véritable informations n’hésitez pas à me contacter...mais je vous préviens tout de suite
C’est beaucoup moins croustillant que vous l’imaginez

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
26 mai 2011 23:02, par Pio

- On se demande à lire encore cet article de Golias qui est vraiment "naïf", "pharisien", "orgueilleux", "sectaire", "intolérant", "aveugle" ou encore radioactif comme l’indique votre bandeau accusateur.
- L’article enchaîne procès d’intention sur amalgames, ce qui est dommage, car les abus scandaleux méritent, eux, d’être dénoncés de manière crédible
- La moindre des choses pour un journaliste à peu près professionnel serait de monter un semblant d’enquête contradictoire (genre à l’évêché de Rodez, à la caisse de couverture sociale du clergé ; en interviewant Ephraïm ; ainsi qu’au moins un membre de la communauté actuelle)
- Madre était modérateur il y a plus de 20 ans et avait été éloigné de la communauté depuis belle lurette
- Le courrier de certains lecteurs est parfois encore plus affligeant que l’article. Qu’est ce qui vous retient encore Thérèse, de rejoindre le groupe de Luther ? Tai_gong Wang, votre problème est de ne voir dans la Foi qu’une activité culturelle : ça explique presque tout. Françoise : l’Eglise que vous condamnez tant et dont vous fantasmez les "finances", voyez un peu qui reste encore en Occident dans les églises et les séminaires : bientôt il n’y aura plus que ces communautés nouvelles que vous haïssez ; votre révolte semble dater des années 1970 ; vous souhaiteriez un désaveu définitif et total : votre antiintégrisme n’est qu’un autre intégrisme.

repondre message

Inquisiteur 24 mai 2011 19:42, par Heraclite

Encore ces grands inquisiteurs médiatiques ! Mais quelle est la légitimité des Inrocks pour parler d’un mouvement d’Eglise ? A ce que je sache, ils ne sont ni la Congrégation pour la vie religieuse, ni la Miviludes !Cathophobie, quand tu nous tiens...

repondre message

Le déni et le silence 24 mai 2011 15:51, par Françoise

Ce qu’offre l’Eglise, que ce soit les évêques ou les cardinaux ou les papes face à des crimes perpétrés par des prêtres, des engagés religieux, c’est le plus souvent le déni ou le silence le plus épais possible pour surtout ne pas reconnaître, admettre les faits et donc aider les victimes.
On le voit dans toutes les affaires de pédophilies, on l’a vu également dans les viols de religieuses par des prêtres dans différentes congrégations, on le voit encore plus avec les femmes de prêtres (sacrifiées, harcelées par l’institution comme si elles étaient des prostituées), on le voit avec les crimes commis par les responsables des Béatitudes, c’est dans une certaine mesure la même chose concernant les Légionnaires du Christ, l’Opus Dei qui fonctionnent sur le même registre sectaire et violent envers leurs adeptes.
L’Eglise institutionnelle fonctionne dès lors que mise devant ces faits atroces, comme l’escargot qui rentre dans sa coquille ou comme le trio de petits singes qu’on voit en asie : rien vu, rien entendu, rien dit.
C’est tellement plus facile...Si l’Eglise institutionnelle réagissait autrement, elle devrait déjà désavouer ses positions de reconnaissance de ces mouvements intégristes à tendance sectaire que JP2 a encouragés. C’est déjà une raison suffisante pour ne surtout rien dire...
Ensuite ça obligerait l’Eglise à désavouer ces groupes définitivement et à engager des batailles judiciaires contre les auteurs des crimes, les mouvements et donc aussi participer à la réparation auprès des victimes.
Ce que ne fera jamais l’Eglise. Trop peur de perdre de l’argent et encore le peu de crédit qui lui reste s’il lui en reste (ce dont je doute fortement tellement l’institution s’est parjurée et continue de le faire). Car il ne faut pas oublier qu’en plus d’escroquer, d’abuser physiquement, psychiquement des adeptes naïfs et de s’enrichir financièrement au dépens de ces adeptes, tous ces mouvements intégristes à tendance sectaire qu’ils soient charismatiques comme les Béatitudes et autres communautés nouvelles type l’Emmanuel ou d’inspiration plus tradi (Opus Dei, Légionnaires du Christ, Chemin Néocatécuménal, etc), ces groupes donc arrosent aussi financièrement l’Eglise institutionnelle et depuis fort longtemps, par des dons, des courbettes, des enseignements qui prétendent régénérer le message catholique.
L’Eglise institutionnelle donc si elle se retournait contre ces mouvements qu’elle a soutenu et soutient encore, se retrouverait en fâcheuse posture financière.

Il faut donc comprendre dans le non-soutien aux victimes et dans le silence de l’institution Eglise, la peur de perdre des finances dont elle a besoin.
D’autant que l’institution a placé à la gestion de ses comptes financiers, boursiers (juste après Paul VI via l’affaire Ambrosiano) certains cadres de ces mouvements intégristes à tendance sectaire. L’Eglise institutionnelle a en agissant ainsi, mis ses finances entre des mains douteuses qui peuvent la faire couler financièrement très facilement.
JP2 soutenait ces mouvements. B16 soutient même si un peu moins ces mouvements. La majorité des cardinaux nommés soutiennent une partie de ces mouvements.
L’institution est donc coincée à la fois au plan idéologique par la hiérarchie suprême et au plan financier.
Ce qui explique son attitude actuelle, passée et future. Ce qui précipite aussi son implosion.

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
24 mai 2011 08:57, par vade retro

Monsieur Romero
je suis la plupart du temps ( disons 98% des fois !...) en total désaccord avec vos articles mais je veux bien vous créditez de l’intelligence...
Alors réflechissez : il se peut que le Père Caffarel ait eu des craintes, une concience du danger de certaines dérives à propos du Renouveau dans l’Esprit-Saint A la bonne heure ! ( mais je sais aussi ( j’en ai été témoin ...) qu’il en a encouragés beaucoup à participer à des groupes de prière et à entrer dans ces communautés nouvelles . C’est le sage principe de St Paul : " n’ étéignez pas l’Esprit mais éprouvez ....retenez ce qui est bon ".
l’Eglise à laquelle je crois ( vous aussi, je suppose ?! ) par la bouche des papes ( Paul VI - Jean Paul II ...de nombreux évêques a vu dans ce courant " une chance " ( Paul VI ) , une oeuvre de la grâce....
Personnellement j’ai connu Ephraïm , sa femme admirable Jo , de nombreux frères et soeurs de la Communauté des Béatitudes . Je dis avec force : Il y a là une oeuvre de Dieu . Les dérives - à dénoncer, mais de manière constructive et pour le chrétien dans la justice et la miséricorde - et à surmonter ( des évêques ont charge d’accompagner - prions pour eux ) ne peuvent légitimer votre condamnation et acrimonie . cela serait de la malhonnêteté !
GR missionnaire en Chine

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
22 mai 2011 13:30, par diane

Oui, comme beaucoup j’étais en quête d’absolu désireuse de vivre selon l’Evangile et une grande naïve.
Aux Béatitudes je retrouvais TOUT, tout ce que je cherchais une communauté d’Eglise fraternelle et en communion avec le Pape, des temps de prière seule et en communauté, du silence et des chants plus beaux les uns que les autres. En vrac : il y avait le grégorien très présent, les cérémonies grandioses comme à Lourdes, intimistes en communauté durant semaine les vêpres, les laudes, prières de guérison, le retour à la confession individuelle. Le Shabat, le vendredi avec la communauté danses et chants après les complies et le partage d’un repas fraternel, des frères et sœurs célibataires et consacrés joyeux virevoltants dans leurs costumes. « Feux et lumière », des cassettes, des livres pour nourrir ma foi….. et Medjugorje

Le problème de l’Eglise, de certaines communautés ce n’est pas leurs brebis galeuses mais les réponses données directement aux personnes incriminées et aux victimes.
Et l’attitude de la communauté des béatitudes et de l’Eglise vis-à-vis de Muriel, Alain Gisèle et le père Jean-Baptiste reste à mes yeux la caricature de ces réponses.
..
Depuis longtemps je n’étais pas allée sur les sites des Béatitudes et cet article m’a amené de-ci de-là d’où une question :
Vous dites que Philippe Madre été déclaré coupable cf. « Foi et Vie » de mai 2011 mais qu’en est-il réellement du Père Silouane qui aurait lui aussi eu quelques soucis en 2009.
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:beAgUfbLS5kJ:www.cite-catholique.org/viewtopic.php%3Fp%3D77078+P%C3%A8re+Silouane+condamn%C3%A9+par+le+tribunal+toulouse&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&source=www.google.fr
..
SI cela est avéré je suis surprise de retrouver encore ses livres, conférences en vente aux éditions des Béatitudes.
..
Pierre-Etienne je suis incapable de réécouter « cette musique céleste étouffe les plaintes de ceux qui ont subi les dérives des Béatitudes.. » mais cette communauté visiblement : OUI
http://diffusionbeatitudes.com/index.php?book_genre_id=1&typefilter=book_genre&main_page=index
...
C’est la seule chose que je voulais savoir, la seule, la seule qui a de l’importance à mes yeux car elle éclaire tout même le comportement vis-à-vis de Bonnecombe. Je lis : Chant composés par Frère Éphraïm, harmonisés par frère Pierre-Étienne et chantés par la Communauté des Béatitudes toujours en vente : « Aimer c’est tout donner », « Cantate de l’amour », « Dieu seul suffit », « Frappe dans tes mains » « Il est bon de louer ».
Un pédophile qu’il soit Pierre-Etienne ou un autre est un pédophile, un voleur d’âme, un voleur de vie, un briseur d’enfance, d’adolescence : un salaud.
Comment peut-on prier, chanter, danser et gagner de l’argent sur la musique de Pierre-Etienne aussi belle soit-elle ? Comment ? Comment ?
...
Communauté des Béatitudes sortez de votre BEA-TITUDES et expliquez moi ?

repondre message

Quand les Inrocks croque
"Les Béatitudes"
22 mai 2011 08:25, par lionel

vous citez en fin de texte le livre de pascal Michelena. Si je me souviens bien, ce couple avait porté plainte auprès du Tribunal de Castres contre la communauté des Béatitudes. Pourriez-vous par honnêteté rendre public la totalité de la sentence du Tribunal ?

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune