Parution : 13 juillet 2011
Poitiers : le joker Souchu pour remplacer Albert Rouet ?

Certaines successions épiscopales sont plus délicates que d’autres. C’est aujourd’hui le cas de celle de Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers, un pasteur attentif, audacieux, novateur et éclairé. Qui ne s’inscrivait pas vraiment dans la ligne restauratrice qui est aujourd’hui celle du Pape Benoît XVI. Au jour même de ses 75 ans, Rome n’a pas daigné le "retenir". Aujourd’hui notre ami Albert Rouet jouit donc d’une retraite bien mérité. Tant mieux pour lui. Mais peut-être tant pis pour ses diocésains.

64 commentaires
En pied de l'article.

En effet, ces derniers sont actuellement orphelins de cet évêque d’ouverture. Et lui trouver un successeur semble relever de la quadrature du cercle pour le Nonce Apostolique à Paris, Luigi Ventura.

Plusieurs candidats pressentis auraient déjà décliné l’offre pourtant prestigieuse car il s’agit d’un "job" d’archevêque avec pallium s’il vous plaît. En effet, succéder à une forte personnalité n’est jamais très facile. La comparaison est dangereuse. En outre, en raison du décalage très net entre la ligne pastorale de l’ancien archevêque et celle que Rome veut imposer, la marge de manœuvre du nouveau sera particulièrement étroite.

Trop conservateur, et en rupture trop nette avec la ligne d’ouverture de Mgr Rouet, il ne pourra s’imposer et se trouvera dans une impasse. C’est la raison pour laquelle Mgr Nicolas Brouwet, évêque auxiliaire de Nanterre, aurait refusé cette brillante et précoce promotion, alors qu’il n’a même pas cinquante ans. Mais Rome ne voudra pas davantage d’un candidature trop ouvert, encore moins d’un Rouet bis ! Un homme d’ouverture se trouverait pris entre le marteau d’un Vatican qui veut reprendre le diocèse en mains et l’enclume d’une base progressiste qui ne peut s’y résoudre. On peut imaginer des solutions moins inconfortables.

Il y a deux ou trois semaines, c’est Mgr Norbert Turini, 57 ans, l’évêque de Cahors qui tenait la corde. Souriant, parfois séducteur, très classique sur le fond mais capable de composer, il a également le grand mérite, aux yeux de Rome, d’avoir ordonné, pour un petit diocèse rural de la France profonde, pas moins de quatre jeunes prêtres. De quoi faire saliver certains de ses confrères. Mais Turini ne serait guère tenté par le poste. On comprend pourquoi.

Une autre carte resterait en réserve dans le jeu : celle de l’auxiliaire de Rennes, Mgr Nicolas Souchu, 53 ans. Il semble que jusqu’à présent le Nonce Ventura ait écarté cette hypothèse pourtant intéressante. En effet, Souchu est à Rennes depuis seulement deux ans. Mais dans la mesure où il est trop difficile de trouver un remplaçant à Mgr Rouet, il pourrait revenir sur sa stratégie de départ.

Convenons-en, Nicolas Souchu présente un profil à bien des titres idéal. L’homme est chaleureux, bienveillant, décontracté. Relativement classique, portant le strict clergyman - et non une cravate de couleur comme Albert Rouet - il ne renie pas les audaces conciliaires et se montre ouvert à tous. C’est un vrai pasteur, attentif et respectueux. Il a d’ailleurs été imposé à Rennes par le Nonce Fortunato Baldelli lui-même, alors qu’il était pressenti à l’origine pour Le Mans, afin de mettre de l"huile dans les rouages à Rennes, l’archevêque Pierre d’Ornellas se conduisant en technocrate de l’Église !

Il est vrai que la nomination d’un modéré, aux qualités humaines certaines, homme de consensus et fin négociateur, comme successeur d’Albert Rouet serait un coup de maître. Par ailleurs, il faut savoir que les nominations d’évêques s’effectuent actuellement dans un relatif climat de tension. En effet, le préfet de la congrégation des évêques, à Rome, le cardinal canadien Marc Ouellet souhaite à l’évidence choisir des prélats de restauration. Avec une vraie dimension intellectuelle. Dont le prototype accompli est bien le cardinal Angelo Scola, le nouvel archevêque de Milan.

En revanche, le Président de la conférence des évêques de France, le cardinal André Vingt-Trois, semble opter pour des candidatures de compromis. Des personnalités qui ne sortent pas véritablement du lot.

64 commentaires

"l’Eglise s’adapte au monde "... là on est en plein délire ! Le Christ ne nous demande pas d’être du monde mais ses témoins dans le monde. Quand à la question des prêtres exilés, "Ces prêtres exilés ne voulaient pas jouer le jeu, il était normal de les exclure" on voit bien là où s’arrête la tolérance prônée par les progressistes... c’est consternant ! Heureusement, ils reviendront à l’appel du nouvel archevêque que Rome nous donnera. Et quand vous écrivez "l’oeuvre d’un homme qui a vu que toutes les solution proposées par le Vatican pour mettre fin à la crise des vocations n’ont pas réussies.", il me semble que les séminaires des diocèses de Bayonne, Toulon-Fréjus... sont plein !
Celui de Poitiers, diocèse nombrillistique du monde est plein lui aussi .... mais de vide ! On voit où mène les nouvelles théories idéologiques comme les communautés locales : à rien.

repondre message

Ce que Golias omet de dire ou ne sait peut-être pas c’est qu’un procès canonique est en cours à la Rote à ROME contre ROUET et son orchestre, car il laisse un diocèse à l’agonie avec des méthodes bien peu catholiques, et je parle en connaissance de cause...

ROUET est la pire gangrène que l’Eglise ait eu à connaitre depuis ses dernières années.

Et rassurez vous le nouvel évèque est déjà nommé, et je crois pouvoir dire que Golias ne va pas en rire, même si vos spéculations sont amusantes. Allé petit indice trois lettres....

repondre message

Dommage que Mgr Brouwet n’ait pas eu l’audace de relever le défi du diocèse de Poitiers. Il faut dire que la tâche peut effrayer. Mais je pense que beaucoup de jeunes prêtres, trop longtemps exilés par le chouchou de golias, seraient revenus volontiers derrière lui pour changer les vieilles équipes.

Par pitié monsieur le nonce apostolique ne redonnez pas au diocèse de Poitiers un nouveau Mgr Rozier ou Mgr Rouet ! Pas envie de repartir pour 30 de "progressisme doctrinaire" et de conflits avec Rome...

repondre message

- Dans la rubrique: L’info du jour de GOLIAS
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune