Parution : 22 juillet 2011
Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres
Par Golias

Comme par hasard, c’est au moment de partir à la retraite lorsqu’ils
n’ont plus rien à perdre ni à attendre sans doute que les évêques se
lâchent. Et qu’ils disent enfin - mais un peu tard sans doute - ce
qu’ils n’ont jamais osé dire auparavant. Mais soyons positifs : mieux
vaut tard que jamais.

185 commentaires
En pied de l'article.

A quelques semaines de sa retraite, vérifiant la règle énoncée plus
haut, l’évêque du diocèse canadien de Nicolet, Mgr Raymond Saint-Gelais, s’est montré favorable à l’ordination des femmes, même si c’est avec une relative prudence : "Elles exercent déjà un ministère important. Or, qu’elles deviennent éventuellement ministres ordonnées, c’est une possibilité qui pourrait être envisagée".

C’est intervention est assez proche de celle, en partie rétractée quant
à elle, d’un haut prélat, le cardinal portugais Joseph Policarpo da
Cruz. Comme son homologue portugais, Mgr Saint-Gelais ne croit cependant pas qu’une telle éventualité puisse se présenter dans un proche avenir. « Je ne suis pas certain de voir ça de mon vivant », a-t-il déclaré. Apprécié de ses ouailles, Raymond Saint-Gelais se présente comme un homme d’écoute, sensible, attentif et cordial. Il doit son épiscopat au cardinal Vachon, un temps archevêque de Québec, dont il fut un temps l’évêque auxiliaire. C’est un homme aux vues novatrices et audacieuses mais qui n’a pas toujours osé le manifester.

185 commentaires
Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres 29 juillet 2011 23:11, par Gontran

Agnes Guinguenet,

Desole mais vos positions regardant le sacerdoce vous placent nettement en dehors du giron de l’Eglise catholique. Bon weekend quand meme !

repondre message

Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres 26 juillet 2011 21:42, par Fred

@ Dekoijmemèle ;@ Agnès Gouinguenet ,@serbe

Au pied de la Croix, plusieurs femmes sont présentes, Marie, mère de Jésus, et la sœur de sa mère, Marie, la (femme) de Cléophas et Marie de Magdala » (Jn 19, 25). De même, au matin de la résurrection (Luc 23, 55 ; Marc, 15, 47, Mt, 27, 61) ,elles sont présente . Autrement dit les femmes disciples (y compris la vierge Marie ) sont donc présentes à Jérusalem pendant toute la Pâque du Christ.

Alors quelqu’un pourrait-il me dire où sont-elles le soir du jeudi saint ? Pourquoi n’ont-elles pas été conviées à la cène alors que c’est le jour où Jésus institua l’Eucharistie ?

N’est-ce pas parce que c’est ce jour que Jésus institua aussi le sacerdoce ministériel que Jésus n’a pas convié les femmes à la cène ?

Quoi qu’on dira Il y a 3 éléments qu’on ne pourra jamais changer :

1) Le verbe s’incarne en mâle .
2) Il a choisi 12 hommes mâle dont ses cousins alors qu’il avait des disciples femme dont sa mère .
3) La plus grande disciple du Christ , la plus grande créature de Dieu est une femme ,la Vierge Marie et pourtant elle ne fut pas prêtre .

En effet Le prêtre - homme se montre, parle, enseigne, exerce l’autorité.La femme (sacerdoce royal ) lui rappelle là où est l’ESSENTIEL (ce qui ne passe pas) à savoir l’Amour.

La femme en est donc LE SIGNE SACRAMENTEL alors que l’homme étant, dans ces gestes symboliques, à travers le sacerdoce ministériel.

Une analogie : Dans la nature, il y a des femmes très masculines. Et cela n’empêche pas que seules les femmes accouchent. Ce rôle leur fut réservé par Dieu. Et les hommes ont beau trouver cela injuste et discriminatoire, c’est un fait, c’est une volonté de Dieu. Idem au plan surnaturel dans la "geste" sacramentelle.

repondre message

Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres 25 juillet 2011 00:12, par Serge

Ce pauvre évêque va se faire taper sur les doigts par Rome ! Le Vatican n’est pas dans une dynamique progressiste.

repondre message

Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres 24 juillet 2011 22:31, par dotho

vous êtes vraiment malhonnette
un eveque parle de la possibilité d’un ministere ordonnée pour les femmes : il ne parle pas apparemment de femme ordonné pretre ou éveque
c’est différent .... comme un diacre ou un pretre ou un eveque
votre titre est malhonnette et peu professionnel pour un journaliste

repondre message

Ouh là là ! 22 juillet 2011 22:30, par Agnès Gouinguenet

Si même les messieurs ne veulent plus être curés, pourquoi les dames en auraient tout à coup envie ? Commençons par régler le problème des vocations masculines, avant de proposer aux femmes de "faire le boulot". Pas folles, les guêpes ! Agnès Gouinguenet.

repondre message

Un évêque canadien en faveur des femmes prêtres 22 juillet 2011 19:14, par Ferchy

Premièrement une femme est aussi un homme, de la race de l’homme. On se comprend. Nous n’avons donc pas à trop nous en faire. Le nombre de prêtres chez nous diminue depuis Vatican II et rien n’a pu corriger cette tendance jusqu’à présent. L’Eglise peut très bien rester sur ses principes, ancrée qu’elle est dans sa pure tradition (qui évolue un peu quand même) . Les prêtres qui manquent obligeront l’Eglise à diminuer sa présence dans plusieurs paroisses. Des temps nouveaux nous apporteront le renouveau.
.
"Le lion, souvent très inconscient et parfois très méchant envers le siens, paresse plus volontiers et la lionne, pendant ce temps, court après le gibier pour nourrir les lionceaux."

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune