Parution : 9 août 2011
Mgr Ravel futur évêque de Metz ?
Par Golias

Né en 1938, Mgr Pierre Raffin est évêque de Metz depuis bientôt un quart de siècle. Sa santé n’est pas excellente, même s’il semble avoir surmonté un cap très difficile. S’il en a la force et le courage, cet évêque dominicain restera à son poste au moins jusqu’en 2013. Mais il est possible également qu’il se demande d’ici là un coadjuteur avec droit automatique de future succession.

18 commentaires
En pied de l'article.

L’hypothèse évoquée de la nomination à Metz d’un des auxiliaires de Strasbourg, NN SS Christian Kratz et Vincent Jordy, n’est plus valable : le premier doit limiter son activité pour des raisons de santé ; le second vient d’être nommé évêque de Saint-Claude. En vue sans doute, d’ici cinq à dix ans, d’un diocèse plus important, comme Besançon ou Reims. Quelques noms circulent de prêtres alsaciens ou lorrains. On parle toujours du Recteur de Saint Louis des Français de Rome, Mgr Patrick Valdrini, incardiné à Verdun. Il a eté curé de la cathédrale avant de devenir Recteur de l’Institut catholique. Mais il est né en 1947, donc sexagénaire, et ne compte pas que des amis, aussi bien à Rome qu’au sein de l’épiscopat français.

Le balancier se dirige donc plutôt vers un évêque déjà ordonné. La candidature de Mgr Jean-Pierre Batut, 57 ans, évêque auxiliaire de Lyon et qui parle l’allemand couramment, est assez crédible. Mais selon une source romaine autorisée, Batut est en réserve pour Strasbourg, voire Paris. Par contre, l’ancien cité de garnison qu’est Metz serait un point de chute tout trouvé pour Mgr Luc Ravel, né en 1957, évêque aux armées qui devra justement quitter cette charge au plus tard en 2004. Ce qui convient très bien. Affaire de faire ainsi d’une pierre de coup. A suivre en tout cas !

18 commentaires
Mgr Ravel futur évêque de Metz ? 4 juin 2013 14:52, par puimori

Quel mic mac ces nominations, ça combine dur dans le jeu de chaises musicales. Assez loin des préoccupations des fidèles qui souhaitent seulement des interlocuteurs qui les accompagnent pour participer aux évolutions sociétales.
Et non pas des faux prêcheurs rétrogrades qui braillent à contre courant - comme l’évêque Pierre RAFFIN - , pour s’auto-promouvoir ou se donner bonne conscience ou encore masquer de petites combines locales. Alors que nous sommes là, bien vivants dans une société qui n’attendra pas nos contributions (si elles ne sont pas positives) pour gérer les nouvelles situations familiales, filiales, du 3ème age, de l’exclusion,... bref de tous ceux qui sont sujets-acteurs d’un système qui les exclut.
Exit "l’ensemble du passé" des postes de direction. Vivent les jeunes qui considèrent les pauvres et les honnêtes gens comme des sujets et non comme des objets.

repondre message

Mgr Ravel futur évêque de Metz ? 23 août 2011 18:22, par don bosco

On peut passer d’evêque auxiliaire de Lyon à archevêque de Paris, sans avoir exercer à le tête d’un diocèse important avant ?? Monseigneur Vingt-Trois ne part qu’en 2018...

J’en avais entendu parler pour Poitiers ou Tarbes-Lourdes, ce n’est plus d’actualité ??

S’il est vrai que l’homme assez tradi ne s’inscrit pas dans la lignée de Rouet ou même de Perrier, il est intelligent et a du coeur...un grand prélat promis à un bel avenir, en tout cas.

repondre message

Mgr Ravel futur évêque de Metz ? 21 août 2011 00:56, par lannig al louarn

Cela a l’air d’être très difficile de monter dans les plus hautes sphères de la hiérarchie religieuse . Réseaux, coups fourrés et force génuflexions doivent être nécessaires . Oh , je suis trop méchant , à voir le passé de cette institution ,seule une haute " spiritualité " suffit .

repondre message

Mgr Ravel futur évêque de Metz ? 19 août 2011 10:35, par Monsignore Alessio

Je ne sais pas où vous avez vu que Mgr Ravel doit quitter les armées en 2014 - car je suppose que le chiffre de 2004 est une erreur de frappe. Je vous signale que la limite d’âge des aumôniers militaires, corps auquel Mgr Ravel appartient comme n’importe quel autre membre de son clergé, est fixée par décret ministériel à 64 ans (pour ceux nés après le 1er juillet 1951 la limite a même été récemment portée à 66 ans) ce qui fait que, né en 1957, il peut aller jusqu’en 2021.
La tradition diplomatique en France est de ne pas nommer sur un autre siège épiscopal l’évêque aux armées tant qu’il n’a pas atteint sa limite d’âge ce qui fut le cas de tous les prédécesseurs de Mgr Ravel (à l’exception il est vrai de Mgr Patrick Le Gal dont le contrat n’a pas été renouvelé avant sa limite d’âge pour des raisons qui n’ont rien à voir avec les habitudes du Saint Siège). NNSS Badré, Vanel, Fihey et Dubost ont tous reçu un siège épiscopal territorial (Bayeux, Auch, Coutances et Evry) après qu’ils aient atteint leur limite d’âge militaire.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune