Parution : 26 septembre 2011
Fribourg : nuages noirs pour la succession de Mgr Genoud

Depuis des mois les tentatives de trouver un successeur à Mgr Bernard Genoud, évêque de Fribourg, Lausanne et Genève semblent résolument se solder par des échecs. L’impasse dans laquelle se trouvait le Nonce précédent, Mgr Francesco Canalini, aurait accéléré la procédure de son remplacement par un prélat jugé plus efficace et plus rapide.

8 commentaires
En pied de l'article.

Mgr Diego Causero, 71 ans, aurait donc concocté une nouvelle liste de trois parmi lesquels la congrégation des évêques au Vatican devrait piocher le nom du successeur de Mgr Genoud. Cela ne sera pas une chose simple, car des indiscrétions signalées par le quotidien suisse "Le Temps" ont d’ores et déjà permis de savoir que cette liste contiendrait en fait le nom de celui qui depuis le début serait perçu dans certains milieux romains et par le puissant et conservateur cardinal de Curie Kurt Koch comme le plus idoine, ou du moins le moins inapproprié. Malgré un tempérament pas assez affirmé dit-on. En revanche, cette même terne contiendrait également le nom de deux candidats possibles particulièrement controversés. A l’évidence, Mgr Causero entend bien serrer la vis et imprimer à la Suisse une ligne plus romaine. Et pour cause : il appartiendrait à la fraternité sacerdotale de la sainte-croix une branche de prêtres rattachés à l’ Opus Dei . Et ne cache pas son ferme dessein d’un redressement énergique du catholicisme suisse ! Malgré l’extrême difficulté de la tâche !

Un nonce rattaché à l’Opus Dei

C’est donc Mgr Alain de Raemy qui devrait devenir le nouvel évêque de Fribourg. Il est actuellement ... aumônier de la Garde Suisse au Vatican ! Et considéré comme un néo-conservateur light. Il fait figure d’homme affable et consensuel. Certains le disent relativement inconsistant. Ancien curé de la paroisse centrale Saint Nicolas de Fribourg, né en 1959, "monsignore", il offre sans doute un profil relativement standard pour le poste.

Pierre Burcher, le retour ?

Le deuxième nom est celui de Mgr Pierre Bürcher, 66 ans, actuellement évêque de Reykjavik, où il a été contraint de se replier en raison d’un caractère cassant et maladroit. Pierre Bürcher, né en 1945, fut, on s’en souvient, un temps évêque auxiliaire de Mgr Grab puis de Mgr Genoud et vicaire épiscopal du Canton de Vaud. Partisan d’un gouvernance épiscopale autoritariste, imprévisible et décrit par les siens comme caractériel, Mgr Bürcher s’était mis à dos l’immense majorité des agents pastoraux vaudois, ce qui avait justifié son départ précipité. Il s’est également fait comme un opposition inlassable et provocateur à toute idée de démocratisation du fonctionnement de l’Église ! Ce qui, en Suisse, fait d’emblée redouter une explosion. Et un grand rejet d’un tel évêque. On se souvient encore à Coire de l’affaire Haas, du nom de ce jeune prélat, "promu" ensuite archevêque de Vaduz au Liechtenstein pour trouver une issue au conflit envenimé qu’il suscita ! En particulier à Zurich. La désignation éventuelle de Bürcher pourrait bien faire naître un pareil conflit. Le Nonce Causero aurait recueilli, concernant Mgr Bürcher des propos laudatifs de membres helvètes de l’ Opus Dei qui saluent sa rigueur doctrinale et son souci d’une liturgie respectant les rubriques !

Nicolas Buttet, le profil "chacha"

Enfin, il faut relever la présence d’un outsider tout aussi inquiétant en la présence de Nicolas Buttet, un prêtre charismatique très proche de Mgr Dominique Rey (Fréjus-Toulon) qui l’a ordonné. Agé de 50 ans (même s’il en paraît 15 de plus !), le Père Buttet préside aujourd’hui aux destinées de l’étrange Fraternité " Eucharistein " dans le Valais. C’est une vocation tardive : celle d’un ancien juriste qui a ouvert ses voiles pour laisser souffler l’esprit ! Et qui a exercé des responsabilités politiques en Suisse. Il a également travaillé de concert avec le Conseil Pontifical Cor Unum , et resterait lié d’amitié à Rome avec le cardinal allemand de Curie Paul Josef Cordes, ce qui peut toujours servir lorsqu’on attend une mitre. Nicolas Buttet a vécu en ermite pendant cinq ans à l’ermitage Notre Dame du Scex (cela ne s’invente, notre ami Jean-Pierre Mocky pourrait en faire un film). Non loin de l’abbaye Saint Maurice en Agaune dans le Valais. Suite à ce séjour solitaire, Nicolas Buttet a fondé à Espinassey la Fraternité qu’il dirige actuellement. Si Mgr Nicolas Buttet devient évêque cela annonce des lendemains qui déchantent en matière de gouvernance épiscopale. Par ailleurs, le Père Buttet a fondé également l’Institut d’anthropologie chrétienne "Philanthropos" à Bourguillon, non loin de Fribourg. Mais, pour une fois plus lucide, Mgr Genoud n’a pas voulu lui confier de ministère ni l’ordonner.

Courage fuyons !

Selon nos sources, mais qu’il faudrait encore vérifier avec plus de soin, le siège épiscopal fribourgeois aurait déjà été proposé à plusieurs candidats qui auraient décliné cette offre redoutable : il s’agit de NN SS Denis Theurillat et Pierre Farine (successivement auxiliaires de Bâle et de Fribourg), du Père dominicain Charles Morerod, secrétaire de la commission théologique internationale, en charge du dialogue doctrinal avec les intégristes, d’un prêtre de la très conservatrice communauté Saint Martin de Candes (41, diocèse de Blois), l’abbé Pascal Dumont, économe de son institut, réputé cordial au plan humain, de l’abbé Marc Donzé, un vicaire épiscopal suisse enfin. En revanche deux prétendants naturels à la fonction, le vicaire général, Mgr Rémy Berchier, et le chancelier, Nicolas Betticher, très discuté pour son ambition démesurée et son profil d’intrigant, auraient été d’emblée écartés d’une succession dont on dit pourtant qu’ils la convoitaient !

8 commentaires
Fribourg : nuages noirs pour la succession de Mgr Genoud 25 octobre 2011 15:17, par le Chevalier Patrice

Qu’il est désagréable de laisser un si grand nombre de fidèles sans pasteur ! et sans rien dire des luttes de coulisse et autres crocs-en-jambe... Les évêques devraient être choisis rapidement par Rome sur une liste de 3 noms proposés par les chrétiens du diocèse à repourvoir.

repondre message

- Dans la rubrique: L’info du jour de GOLIAS

Rédacteur àGolias Magazine

Romano Libero
Parution : 11 décembre 2013
Parution : 12 septembre 2013
Parution : 9 avril 2013
Parution : 31 janvier 2013
Parution : 14 janvier 2013
Parution : 20 décembre 2012
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2018 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune