Parution : 9 février 2012
« Le discours d’extrême droite propose de se ré-enraciner dans un passé révolu »
Par Golias

À l’heure où le ministre de l’Intérieur Claude Guéant franchit la ligne
jaune et affirme que « toutes les civilisations ne se valent pas » pour en
appeler à « protéger notre civilisation », nous sommes allés à la rencontre
du député UMP Étienne Pinte qui s’est parfois distancié de sa majorité,
en publiant notamment un livre contre l’extrême droite.

21 commentaires
En pied de l'article.

Le 20 janvier 2012, Etienne Pinte a annoncé qu’il ne briguerait plus lors des prochaines élections législatives son siège de député des Yvelines qu’il occupe depuis 1973, mettant ainsi un terme à sa longue vie politique. L’UMP Etienne Pinte, en plus de ses 39 années passées à l’Assemblée nationale, fut également maire de Versailles de 1995 à 2008. Catholique pratiquant, il a toujours revendiqué des positions politiques en harmonie avec la doctrine sociale de l’Église. Bien qu’il soit un homme de droite, il n’a pas pour autant hésité à se distancier nettement du parti présidentiel lors du discours de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy en juillet 2010, discours qui stigmatisait dangereusement les étrangers. Mais aussi en octobre 2009, contre le renvoi forcé par charters de réfugiés afghans, et à d’autres reprises encore. Que l’on soit d’accord ou non avec les orientations de son parti, il faut reconnaître à l’humaniste Étienne Pinte un courage atypique au sein d’une majorité malheureusement aux ordres. Avant de tirer sa révérence, il vient de co-signer avec le Père Jacques Turck le livre Extrême droite : pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se
taire ? (éditions de l’Atelier). L’occasion pour lui de mener un combat contre la droite de la droite, que tous les catholiques ne semblent pas partager.

Découvrez l’ensemble de son entretien dans Golias Hebdo n°223

21 commentaires

javert des misérables voici gueant le sinistre cynique en inquisiteur
voila le ministre de l’intérieur
mais bientôt il ira rejoindre les confessionnaux empoussiérés des vieilles mitaines en dentelles des intégristes de tout poil ,bref ils ont une araignée dans la tète
vivement pâques la résurrection de notre seigneur jésus christ

repondre message

Heureusement qu’il y a dans le monde politique, même dans ce qu’on appelle à tort ou à raison les partis de droite, des hommes courageux et des femmes courageuses qui n’hésitent pas à prendre parti pour les étrangers et pour les réfugiés. Sur ce point au moins Etienne Pinte a agi non seulement comme vrai démocrate mais aussi comme un authentique chrétien et il faut l’en féliciter et le soutenir.

repondre message

Le titre est tautologique, c’est sa faiblesse première. Se ré-enraciner, c’est faire l’opération contraire du déracinement. C’est donc agir en réactionnaire. Tout réactionnaire est disqualifiable en suppôt de l’extrême droite. A ce compte là, Benoit XV est d’extrême droite, par exemple. Le Vatican est un état gouverné à l’extrême droite, etc. La tautologie, qui choisit un prédicat n’ajoutant rien au sujet, opte pour un jugement de valeur implicite, d’une odieuse, mais naïve, évidence. Pinte a voté l’avortement, il y a quarante ans. Sans cela, il n’aurait pas fait carrière. Maintenant qu’il s’en va (avant qu’on l’éjecte), c’est " jette le pavé et tire toi !". Mauvais camarade ? Drole de coco en tout cas.
Se ré-enraciner est un projet collectif qui est d’ores et déjà en marche. Quant aux lazzis et insultes de ceux qui croyaient le passé révolu, c’est "les chiens aboient, la caravane passe". Il vous reste Lisieux pour pleurer, comme disait un mec.

repondre message

Bonjour Golias. 11 février 2012 10:49, par Agnès Gouinguenet

Si Monsieur Etienne Pinte briguait un autre mandat de député en 2012, aurait-il ce même courage ?
- 
Un peu comme le Procureur Nadal ...

http://www.liberation.fr/societe/01012343961-l-ultime-charge-de-jean-louis-nadal
- 
Belle journée.
- 
Agnès.
- 
http://blogs.mediapart.fr/blog/agnes-gouinguenet

repondre message

Il me semble que bien des croyants catholiques veulent aussi se " ré-enraciner dans un passé révolu " , on en a quelques exemples ici .
Mais ils sont intéressants à lire car ils nous donnent une idée de ce que sera la religion catholique dans quelques années .A moins que les croyants plus ouverts sur le monde actuel et autant au fait des enseignements de leur " sauveur " ne reprennent la main à l’occasion d’un changement de pape .

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune