Parution : 2 mai 2012
Renouveau charismatique :
Mgr Santier (Corbeil) garant de la psychospiritualité ?

Le 8 et 9 mai prochain, se tiendra à Paris la session des délégués du Renouveau charismatique de 2012 dont voici le programme :

Mardi 8 mai 2012
9 h 00 Laudes
9 h 30 Accueil des participants et de Monseigneur Charrier qui se présente, présentation brève du bureau
9 h 50 Intervention du Frère Thierry-Marie Hamonic op :
 « Réflexions psychologiques et théologiques sur les Agapê proposées au Puy en Velay. »
10 h 40 Temps personnel d’appropriation
11 h 00 Pause détente et possibilités de se rencontrer entre délégués
11 h 30 Echange avec l’intervenant : questions, réactions
12 h 30 Repas
14 h 15 Temps de connaissance mutuelle et partage....
15 h 15 Pause rapide
15 h 30  Intervention du Frère Thierry-Marie Hamonic op :
« Réflexions sur les documents réunis par Henri Le May intitulés Session de Formation à la guérison. »
Temps personnel d’appropriation
16 h 30 Pause
17 h 00 Echange avec l’intervenant : questions, réactions
17 h 45 Pause
18 h 30  Eucharistie à la basilique présidée par Mgr Charrier
19 h 30 Repas
20 h 45 Echange avec Mgr Charrier
 Adoration à la basilique
 
Mercredi 9 mai 2012
8 h 30 Laudes
9 h 00 Accueil et présentation de Monseigneur Yves Le Saux
 9 h 20 Intervention de Mgr Michel Santier, sa vision du Renouveau Charismatique aujourd’hui, réflexions sur les propositions de sessions de guérison…
10 h 00 Débat avec Mgr Santier et Mgr Le Saux
10 h 30 Pause
11 h 00 Temps de libre prise de parole, de réactions par rapport à la session, décider des dates pour l’année 2013
11 h 45 Eucharistie à la chapelle présidée par Mgr Le Saux
12 h 30 Repas
14 h 00 Fin de la rencontre et réunion du bureau
NB : Programme sous réserve de nécessaires modifications…

On ne peut être que pour le moins surpris en découvrant les intervenants et les sujets abordés.
Une brève présentation des protagonistes est nécessaire pour comprendre ce qui en est l’enjeu, au moment où plusieurs articles de médias mettent au grand jour les dérives des sessions de guérison psycho-spirituelles et particulièrement les sessions "Anne-Peggy-Agapè" du Puy en Velay, qui se placent sous la vigilance de Mgr Brincard :

- Le conférencier principal, le frère dominicain de Toulouse, Thierry Marie Hamonic, est le conseiller théologique de Mgr Brincard pour les Agapè. Il a participé à "la réflexion et l’élaboration" du livre de B. Dubois et D. Desbois : "La libération intérieure - Psychothérapie, accompagnement spirituel : comment choisir ?" où l’on retrouve en page 305, les remerciements que les auteurs lui décernent. Ce livre est la ligne doctrinale proposée lors des Agapè. Le conférencier livre, ici, ses réflexions sur les retraites Agapè.
Un élément important, peu relevé jusqu’ici par les journalistes, doit être mentionné : l’enracinement des sessions du Puy dans l’Agapéthérapie du Cénacle de Cacouna, au Canada, qui en est le berceau.

- La deuxième conférence proposée porte sur l’enseignement d’Henri Lemay. Il vient du Centre de prière de l’Alliance de Trois-Rivières, deuxième grand centre canadien de psychospiritualité.
Il est aussi Président du Conseil Canadien du Renouveau Charismatique Catholique (CCRC), Membre des Services Internationaux du Renouveau Charismatique Catholique (ICCRS) de 1995 à 2002, missionné par le Conseil Pontifical pour les Laïcs, l’ICCRS et le Vatican ; il travaille également dans "l’Unité", en fait dans la troisième vague de Renouveau Charismatique Œcuménique avec les évangéliques. Il propage dans l’Église catholique leurs techniques de guérison. H.Lemay est maintenant très connu dans le Renouveau charismatique français par ses activités à la maison diocésaine d’Angoulême : formation à la guérison niveau 1 en 2010, niveau 2 en 2011 et niveau 3 cette année du 14 au 18 avril 2012.
De Cacouna et de Trois-Rivières la psychospiritualité déferle sur la France comme un "tsunami", depuis quelques dizaines d’années.

Le conférencier et la doctrine qu’il présente sont dans cette session, sous l’autorité de Mgr Le Saux, membre de la communauté charismatique de l’Emmanuel, et plus étonnant, de Mgr Santier. En effet, Mgr Santier alors qu’il était responsable de la "Pastorale Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires", a présidé pendant un an, un groupe de travail rassemblant des experts pour étudier les risques de cette doctrine psycho-spirituelle et notamment de l’Agapè. Il a rendu à l’assemblée de la Conférence des Evêques de France, en novembre 2011, le rapport très critique du groupe de travail « Spirituel et psychologie » que nous avons publié.

Les plaquettes des sessions d’H. Lemay permettent d’avoir un aperçu de son enseignement. On peut lire sous sa plume :
- « La clef pour le priant, c’est de grandir dans sa sensibilité et sa docilité à l’Esprit Saint. C’est Lui qui guide dans le diagnostic. Le poids de la guérison repose sur Lui, non pas sur toi »
- « Ta parole, Père, est mon médicament car elle est vivante et efficace (He 4,12). Car tes discours sont vie pour moi qui les trouve et guérison pour ma chair (Pr 4,20-22). »
- « La prière pour les générations peut guérir de grands traumatismes du passé sans que tu saches ce qui s’est passé. Par ailleurs, si la situation présente dans ta famille ne s’est pas résolue correctement, continue ton intercession. » Sans oublier la guérison physique en cinq étapes. Voici la première : « l’enquête (très bref) Le premier priant demande : « Que demandes-tu au Seigneur ? De quoi veux-tu qu’il te guérisse ? » Écoute sa réponse. Ne cherche pas l’histoire médicale et technique. L’Esprit Saint est le médecin et la guérison. » : « la guérison t’appartient : tu as été guéri par les meurtrissures de Jésus. Alors, tu refuses de permettre la maladie et l’infirmité dans ton corps parce que tu as été guéri. »

Les mots parlent d’eux-mêmes. La parole de Dieu est un médicament, le Saint-Esprit est le médecin et la guérison, quant aux méthodes employées elles semblent plus que discutables. Plusieurs questions s’imposent :
- Est-il légal de former à la guérison par des méthodes élaborées au Canada et non validées par la France ? Que valent ces formations ? Les responsables du Renouveau Charismatique les propagent : avec quelle reconnaissance par le Ministère de la Santé ?

Pour les retraites Agapè, laissons la Parole au P. Auzenet, qui est justement un responsable du Renouveau charismatique au plan national :

« La prière pour la guérison des étapes de la vie ״de la conception à la naissance״ me semble très problématique. Car comment connaît-on ce qui s’est passé au moment de la conception ? Par suite d’un suivi par un psychiatre ? Par la médiumnité ? Par les faux souvenirs induits ? Et je doute fort que le Saint Esprit soit le révélateur, à partir du moment où l’on est dans l’application d’une grille de relecture…
La mise en forme très particulière de cette prière, de mois en mois, aboutit à une grille de lecture orientée, favorable à l’induction de faux souvenirs. Où est la liberté (et la totale discrétion) de l’Esprit Saint à partir du moment où on lui balise le chemin qu’il doit parcourir pour la guérison ? Jusqu’où peut aller l’emprise sur les consciences qui s’ouvrent dans une attitude priante et réceptive aux suggestions qu’on va leur proposer ? Quel rapport avec l’hypnose ? La gestuation proposée est manipulée par le priant : on pratique déjà dans nos hôpitaux la procréation médicalement assistée (PMA) ; ce type de re-procréation spirituellement assistée (PSA) proposée dans les retraites d’agapèthérapie me semble hautement manipulatoire et grave… Il faut savoir que c’est là qu’il y a le plus de dégâts, dans ce phénomène des « faux souvenirs induits » dans les retraites d’agapèthérapie.
 »(1)

Comment expliquer, dans ce contexte, la présence de Mgr Santier dans cette session ? Que cautionne-t-il donc par sa présence ? Ses « réflexions sur les propositions de sessions de guérison » vont-elles ouvrir de nouveaux horizons ? La vérité sera-t-elle enfin dite sur les effets dévastateurs des sessions qui sont au cœur du programme ? Ou bien donnerait-il son aval à ce que condamne le rapport de la commission qu’il présidait ? Nous le saurons dans quelques jours.

Une interrogation légitime sachant que Mgr Santier précise aux évêques, dans ce rapport : « Il convient d’éviter, malgré leur grand impact, d’accréditer les sessions de guérison intérieure lorsqu’elles n’offrent pas les conditions nécessaires pour mettre en œuvre la distinction fondamentale entre la vie spirituelle et la vie psychique. Il s’agit également de veiller à ne pas s’y rendre présent de manière officielle. La moindre marque publique d’intérêt ou le plus petit signe officiel d’attention risque d’être présentés ensuite comme une approbation et même un envoi. Ces propositions sont entachées de "messianisme temporel". Les baptisés méritent mieux, et ce serait mésestimer leur foi que de les laisser penser que l’Évangile se réduit à cela. »

(1) : http://pncds72.free.fr/406_angouleme/406_1_angouleme.pdf

image
20 commentaires
  • Bonjour,

    J’ai moi-même été victime de manipulations, de souvenirs induits, dans la communauté des Béatitudes de Thy-le-Château en Belgique.

    Je devais jeûner au pain et à l’eau durant 72 heures par semaine. La nourriture était recongelée et on servait du pain moisi avec des asticots. Lorsque j’ai dénoncé cela, le berger m’a fait subir des prières de délivrances car, selon lui, j’étais attaqué par Satan !

    Avec les travaux, je me traînais. J’ai été manipulé par la PNL et la psychogénéalogie. Je ne juge pas ces méthodes mais la manière dont on les utilise. Avec ces méthodes, il m’a fait croire que ma mère voulait avorter.

    Après les Béatitudes, je me suis confié à des chrétiens qui ne m’on pas cru. Pendant 10 ans je n’ai pas été entendu. Au bout de ces 10 ans, une association anti-sectes m’a écouté et cru. J’ai pu témoigner. Suite à ce témoignage, François-Xavier Wallays, ex-modérateur des Béatitudes, m’a poursuivi en diffamation. J’ai perdu hélas ce procès car il y avait prescription puisque personne ne m’a cru.

    Aujourd’hui, j’ai quitté la religion. On m’a demandé de pardonner mais pardonner c’est cautionner. Donc, je ne pardonne pas. Comment puis-je pardonner à des personnes et à une institution (l’Église) qui ne veulent pas reconnaître leurs erreurs ?

    Je suis donc devenu athée.

    Je considère la religion et le Renouveau Charismatique comme un gros tas d’excrément au sein de notre monde. Je considère le psycho-spirituel comme un poison. Je considère l’Église comme une Mère Phallique et une Babylone.

    Merci à vous de votre compréhension.

    Olivier.

    repondre message

    • J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et d’étonnement les quelques témoignages relatant des dis-fonctionnements au sein de la communauté des béatitudes que je connais assez bien pour avoir assisté à plusieurs retraites d’enseignements spirituels qui m’ont non pas détruit mais reconstruit. De plus, je fais partie du renouveau charismatique depuis 1982 lors du passage du très mondialement connu prêtre charismatique Emiliano Tardif reconnu par l’église catholique pour tous les charismes qu’il exerçait au cours de son ministère.
      J’ai lu les critiques de godieu.com. à propos d’Henri Lemay que je ne connais pas. Ces critiques n’ont aucun fondement. visiblement, l’auteur qui ne se fait pas connaître ne connais rien des actes des apôtres cités dans la bible à la pentecôte. Si j’ai bien compris, les charismatiques/pentecôtistes seraient liés à satan d’après « l’auteur ANONIME des critiques » et d’après le journal « golias » ( je ne puis m’empêcher de penser à "goliath qui a été terrassé par David devenu roi d’Israel après « Saül ». )
      Enfin, qui est Mgr Santier de Corbeil ?

      repondre message

      • Bonjour Madeleine

        Vous avez différents articles critiques sur les travaux d’Henri Lemay et pas juste des critiques anonymes. Voici une critique faite par un prêtre qui s’est nommé et donc assume son propos :

        http://pncds72.free.fr/406_lemay/406_1_lemay.pdf

        Le Centre Contre les Manipulations Mentales (association anti secte française) via ses différents représentants a lui aussi fait des critiques argumentées des méthodes d’Henri Lemay :

        http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article4387&var_recherche=Henri%20Lemay

        En vous lisant parler avec éloge d’Emiliano Tardif et Henri Lemay tous deux canadiens, je me suis demandée si vous n’étiez pas vous-même canadienne et donc très peu informée de ce qui se passe en France depuis des années à la communauté des Béatitudes et encore plus au sein de l’épiscopat français. N’en ayant qu’un écho déformé, vague et lointain, vous avez du mal à raccrocher du sens et un contexte à des critiques lues sur internet qui parlent d’un fonctionnement français et d’informations qui vous échappent totalement.

        Auquel cas, il est logique que l’article de Golias vous paraisse difficile à comprendre, de même que ce que vous avez lu ailleurs sur internet sur le sujet...Il vous faudrait comprendre et la législation française et le contexte épiscopal français (très différent de ce qui se passe au Canada) et avoir suivi les différents procès français pour crimes sexuels aux Béatitudes et les dérives sectaires constatées lors de séances d’agapè thérapies (voir le livre fait par d’anciens membres des Béatitudes édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales :

        http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article4070&var_recherche=le%20livre%20noir

        Tant mieux si vous n’avez pas constaté de problèmes pour vous au sein des Béatitudes. Vous n’avez eu sans doute depuis 1982, que des rapports très fugaces avec la communauté, même si vous dites en faire partie depuis cette date.

        Bonne lecture des différents documents.

        Cordialement

        Françoise

        repondre message

  • Je voudrais apporter un témoignage.

    Une de mes soeurs s’est suicidée il y a trois ans. Ce drame est survenu au terme d’une longue période de7 ou 8 ans au cours desquelles s’est développé un étrange processus de dépersonnalisation. D’abord, une plongée dans une sorte de mysticisme catholique qui nous a surpris (surabondance de pratique religieuse, dévotion au rosaire etc...). Puis une mise en accusation de tares familiales, à la limite justifiables par les défauts dont toute personne peut être affligée, mais exagérée à un point paroxystique. Haine croissante contre sa mère (alors que mariée depuis 20 ans, elle n’avait avec sa famille que des relations sporadiques). Rupture quasi totale avec nous (jusqu’à refuser de nous donner son adresse). Accusations de plus en plus délirantes, évocation de faits anciens dont la simple chronologie démontrait clairement l’impossibilité matérielle. Inutile de décrire les conséquences désastreuses sur les relations familiales (méfiance, défiance, chacun cherchant à rejeter sur l’autre la responsabilité de son état.). J’avais alors pressenti que quelque chose ne tournait pas rond et que les simples explications d’ordre médico-psychiatrique ne suffisaient pas à expliquer ce comportement. L’idée d’une influence sectaire m’a alors effleuré mais je ne parvenais pas à établir le lien entre foi catholique et manipulation mentale.

    Toutefois, il est apparu par la suite que ma soeur suivait les conseils d’ un « confesseur qui lui avait ouvert les yeux, d’un guide dont les bienfaits la dispensait même éventuellement d’assister aux services religieux ». Ce n’est qu’après son décès que j’ai découvert la problématique du psych-spirituel et son influence dans les milieux charismatiques. J’ai également appris qu’elle participait à des sessions « théologiques » concernant des points aussi discutables (mais je ne suis pas moi-même féru de religion) que l’existence des anges gardiens ou autres.

    J’ai donc acquis la quasi certitude que tout ce processus rejoint les dérives que vous signalez dans vos articles. Je peux, bien sûr me tromper mais j’aimerais savoir si d’autres personnes ont connu la même expérience.

    repondre message

    • Bonjour,

      Je me permets de répondre à votre témoignage très émouvant.

      Moi aussi, j’ai été victime de la Communauté des Béatitudes à Thy-le-Château en Belgique entre 1998 et 1999. Je ne suis resté qu’une année mais cela m’a marqué.
      Tout d’abord, il y a eu un conditionnement par le rythme de la communauté qui était prenant même tard le soir. L’hygiène alimentaire laissait à désirer. On recongelait de la viande, du pain moisi avec des asticots étaient servi à table.

      J’ai du subir des prière de délivrance pour avoir fait preuve de bon sens en dénonçant ce manque d’hygiène alimentaire.

      Et puis et venu l’accompagnement psycho-spirituel qui m’a enfermé psychologiquement. Je devais me couper de la raison et régresser dans l’émotionnel. De plus, il y a eu des souvenirs induits où le berger me disait que lorsque j’étais dans le ventre de ma mère, celle-ci voulait avorter. Il avait eu une vision : celle d’une femme avec un énorme ventre avec un crochet à côté. Au début, j’y ai cru. Puis, après les Béatitudes, j’ai enquêté. Il s’est avéré que c’était faux.

      Le berger utilisait la PNL, et la psychogénéalogie. Je sais que ces méthodes nouvelles sont critiquables surtout pour des victimes de manipulations. Personnellement, je n’ai rien contre ces méthodes. Ce que je dénonce, c’est la manière dont on les utilise pour asservir psychologiquement une personne. Le berger priait sur mon arbre généalogique et, tel un médium, il avait des visions de mes ascendants. Il me disait que mon mal s’était transmis de génération en génération. La psychogénéalogie était aussi utilisée durant l’Eucharistie. Ainsi, j’ai entendu, dans une liturgie, lors d’une retraite, qu’une personne avait mal à la gorge parce que son arrière arrière-grand-père s’était pendu ! C’est comme cela que les Béatitudes ont induis de faux-souvenirs chez une personne.

      Si mon mal venait effectivement des dysfonctionnement des mes parents, c’est pour cela que j’étais entré pour un accompagnement aux Béatitudes, mes problèmes n’ont fait qu’empirer. Tout mon passé a été instrumentalisé pour me stigmatiser et m’enfermer psychologiquement. Tout les fondements de ma vie et de mon existence ont été sapés. C’était la confusion car de victimes, je devenais coupable. J’ai remarqué cela chez des personnes abusées sexuellement par des prêtres, durant leur enfance, particulièrement ceux des Béatitudes. Ce sont les enfants qui deviennent les coupables et qui doivent demander pardon à leur bourreau. C’est le monde à l’envers !

      Après mon expérience aux Béatitudes, je me suis confié à des chrétiens qui ne m’ont pas cru. Durant 10 ans, j’ai du me battre pour être entendu. Après ces 10 ans, j’ai pu témoigner et dénoncer les abus. J’ai été poursuivi en diffamation par les Béatitudes, particulièrement par l’ex-modérateur François-Xavier Wallays. J’ai bien évidemment perdu le procès puisqu’il y avait hélas prescription, puisque personne ne m’a cru.

      Depuis, je ne suis plus le même. J’ai d’ailleurs quitter la religion chrétienne et je suis devenu totalement athée. Je tiens l’Église pour responsable car pendant presque 40 ans, elle a couvert tous ses scandales, y compris sexuels de Monsieur Croissant et du Frère Pierre-Étienne Albert. À l’époque où j’étais très croyant, l’Église faisait preuve de charité à mon égard. Depuis que j’ai dénoncé les scandales, je suis considéré comme un possédé des démons et un fou ! Il faut savoir que ma famille a été victime aussi d’une communauté de René Jacob dans le Pas-de-Calais.

      Je trouve scandaleux le silence de l’Église qui se dit experte en humanité. Je suis donc devenu totalement athée et j’essaie malgré tout de me reconstruire. Il m’a été dit qu’il fallait que je pardonne. Comment puis-je pardonner à des personnes et à une institution qui ne sont pas capables de reconnaître leurs erreurs ? Non, je ne pardonnerai pas car pardonner c’est cautionner.
      Le Messie des chrétiens ne pardonne pas sur la Croix parce qu’il n’utilise par le pronom « je ». Il s’adresse à son Père parce que lui-même ne peut pas pardonner. Que les chrétiens cessent donc d’instrumentaliser le pardon pour endormir la conscience des gens.

      Non, jamais je ne pardonnerai la souffrance que des victimes et moi-même avons subi à cause des Béatitudes et de l’Église Catholique qui n’est qu’une Mère Phallique, une Babylone.

      Merci de m’avoir lu et suis de tout coeur avec vous. N’hésitez pas à me contacter.

      Olivier.

      repondre message

      • Renouveau charismatique à Olivier 18 août 2013 14:56, par Efté

        Votre témoignage me touche profondément.
        Comment des hommes et des femmes se proclamant disciples de Jésus de Nazareth peuvent se comporter en tortionnaires de la pire espèce pour « le bien »(soit disant) de celles ou ceux qu’ils martyrisent (physiquement et psychologiquement)
        Honte à eux/elles et à tous les membres de l’Église Catholique Romaine qui les soutiennent...
        « Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens c’est à moi-même que vous le faites »(en bien mais aussi en mal) a dit Jésus.
        Vous avait été victime d’une bande de voyous qui s’habillent" en "honnêtes personnes"pour séduire et tromper au prix des larmes et de la douleur , leurs proies . Car ce sont des prédateurs de la plus terrible engeance !
        J’espère que vous arrivez à vous reconstruire peu à peu , aidé par d’autres personnes capables, elles, d’écouter et d’avoir de l’empathie pour leur prochain.
        Votre terrible témoignage est précieux afin d’alerter celles et ceux qui pourraient « tomber dans leurs filets »...drôles de « pêcheurs d’âmes » ...que ces faux prophètes...!
        Tous mes voeux de mieux être vous accompagnent et je souhaite que cet
        épisode de votre vie ne soit bientôt qu’un souvenir lointain bien qu’inscrit sans pouvoir être effacé dans votre mémoire.
        Efté.

        repondre message

      • Renouveau charismatique@Olivier 18 août 2013 12:47, par Nathalie

        Mais vous, aujourd’hui, avez-vous au moins retrouvé un peu d’assise dans la vie ? Avez-vous pu vous reconstruire un minimum ?
        Ce que vous avez vécu n’est rien moins que le traitement infligé dans n’importe quelle secte aujourd’hui condamnée par nos lois.

        Il est tout à fait humain, logique et normal que vous ne pardonniez pas. Ca, je ne vois vraiment pas qui pourrait vous le reprocher.

        Ce qui est véritablement important, c’est que vous vous soyez pardonné à vous même ce sinistre épisode de votre vie. Car le plus grave, dans ce genre de parcours que vous venez de décrire, est que les victimes se sentent le plus souvent coupables et ne se pardonnent que très difficilement ce qu’elles considèrent comme une erreur de jugement de leur part.

        Or, ce type de traitement qui vous a été infligé avait avant tout pour but de vous désorienter, de vous affaiblir et de vous déconnecter à la fois de la réalité et de vous même, en instillant en vous le doute quant à votre propre jugement. C’est un grand classique du genre. C’est de la manipulation. Il n’y a aucune religion là dedans. Aucune.

        Je vous souhaite d’avoir trouvé la paix et que s’ouvre devant vous des années plus lumineuses que ce couloir noir dont vous sortez.
        Cordialement
        Nathalie

        repondre message

    • Le processus de dépersonnalisation dont vous décrivez parfaitement les étapes se retrouve dans la manipulation mentale du psycho-spirituel. Une manipulation difficile à déceler puisqu’elle se camoufle derrière le label catho du renouveau charismatique. En réalité, la foi catholique est dévoyée pour servir de vecteur à la manipulation. Lorsqu’une personne se fait prendre, elle va subir « une relecture » de sa vie, où vont être réinterprétés tous ses souvenirs en vue d’y « découvrir » des « blessures » dont un ou des membres de sa famille vont devenir les boucs-émissaires. La traque des « blessures » va fouiller jusqu’au moment de la conception, de la conception et remonte jusqu’aux ancêtres. Ce sont des pratiques bien connues qui induisent de faux souvenirs et peuvent démolir une personne. Lorsque le psycho-spirituel pénètre une famille par un de ses membres, la famille peut exploser.
      Nous sommes de nombreuses victimes à avoir subi ces dégâts humains. Nous avons décidé de nous regrouper au sein du Collectif-CCMM des victimes et familles de victimes du psycho-spirituel. Le Collectif vient de publier en septembre dernier le « Livre noir de l’emprise psycho-spirituelle » qui outre des analyses, regroupe quelques témoignages de victimes. Des témoignages parmi bien d’autres, hélas, puisque les victimes continuent d’appeler. Si vous souhaitez d’autres informations vous pouvez téléphoner au numéro du Collectif : 06.87.77.11.09
      Geneviève.

      repondre message

  • Nous avons dû supprimer 3 messages ne comportant pas de signature et n’étant pas accompagnés d’une adresse mail.

    Ces messages commencent par ces mots : 1 - « Merci de ne pas parler.. , le second - » Ne dîtes pas n’importe quoi..." et le troisième - « Les ragots ne sont pas nécessairement... »

    Nous rappelons à nos intervenants que vos messages doivent être signés ( pseudonyme...) et porteurs d’une adresse électronique valide.

    repondre message

  • Comment se fait il que l’Eglise, qui pose sur ses enfants un regard bienveillant et cherche à les « fidéliser » dans leur foi Catholique, ait pu laisser cette plaie du Renouveau Charismatique aussi béante en y abandonnant les plus faibles ?

    Nous entendons tous les jours de nouvelles familles dont un membre a été victime de ces dérives thérapeutiques, de ces méthodes de voleurs d’âmes et de destruction de l’esprit.

    Nous avons alerté, à notre niveau, les autorités compétentes, personnes n’a pris l’alerte au sérieux au point d’agir avec force.

    Nous essayons d’expliquer que nos propres enfants, frères ou amis, ont pu être manipulés en quelques heures, et seules les personnes travaillant directement sur ces problématiques ou d’éminents psychiatres, ont pu attester du fait que cela était possible et que nos proches suivaient désormais d’autres voies que celles que l’Eglise leur avait proposée au départ.

    La haine et le mal sont tout ce qui ressort de ces séances.

    Personne donc ne serait capable aujourd’hui d’arrêter ce fléau ?
    Qu’est devenue notre puissante Eglise si elle n’est même plus capable de fermer la porte aux appels sournois du malin ?

    Ne restons plus la tête basse, et formons autour de nous une chaîne pour aider nos victimes à sortir de ce cauchemars.
    Il faut parler, ne plus avoir peur ni honte et faire entendre nos voix pour montrer que nous sommes nombreux.

    Ensemble nous pourrons.

    repondre message

  • Que votre amie fasse attention, les dégats psychologiques engendrés par leurs méthodes ont des influences physiques sur le corps humain... Ils auraient pu le prévoir puisque c’est Dieu qui en a voulu ainsi en créant l’Etre Humain...!
    Aujourd’hui on peut écrire que ces méthodes ont rendues ma fille psychologiquement très souffrante à tel point que cela a eu des répercussions dans son corps et qu’elle en a été très malade et en a failli mourir.
    Ces gens là et ceux qui les accueillent ou abritent ne sont pas au bout de leurs mauvaises surprises.

    repondre message

    • Le psychospirituel est un poison car il s’insinue dans la vie de la personne la faisant douter d’elle même et de ses ressentis, engendrant une confusion au niveau psychique.
      J’ai vécu dans la communauté des Béatitudes pendant 3 ans, j’ai conformé mon psychisme et soumis mes émotions, afin de coller au modèle qui m’était proposé : aujourd’hui les dégâts sont important, moi qui n’était pas fragile avant mon entrée dans cette communauté (j’étais conseillère municipale dans mon village, j’exerçais mon métier d’infirmière après des études réussies) voilà que je peine à me reconstruire. Je souffre « d’hyperesthésie sociale » autrement dis, d’une altération de mon discernement dans les relations avec les autres, les émotions me submergeant j’ai du mal a faire la part des choses et cela entraine des bouffées d’angoisses, qui par deux fois m’ont conduite à une tentative de suicide.
      Ce n’est anodin ni pour moi ni pour ma famille, or le psychospirituel joue a fond sur les émotions et le ressentis soit en l’exaltant, soit en le niant pour coller à un modèle d’origine divine.
      Quand ce diabolique piège sera-t-il valablement arrêté ?
      le dénoncer est une chose, mais il ne faut pas reprendre d’une main ce que l’on a pris de l’autre (faire des groupes de travail indiquant sa nocivité, puis inviter des ténors de ce courant) ; reconnaître les victimes et les aider à ce reconstruire voilà ce qu’il est capital de faire.
      Car c’est un manque cruel que de devoir être seul à se reconstruire, de constater a quel point l’Église vous accueille quand vous êtes bien portant et que vous vous engagez (j’ai été partie prenant d’un synode de mon diocèse et j’étais engagé dans l’Église quand j’allais bien...) et vous ignore quand vous souffrez, surtout si votre souffrance est lié a des fautes de discernement de sa part...! Ou est la charité ?

      Si « famvict » souhaite partager avec moi j’en serait ravie, merci de contacter Golias.

      repondre message

      • Merci pour ce témoignage très éclairant, Myriam.
        Voir peut-être pour vos problèmes d’hyperesthésie des séances d’EMDR chez un psychiatre compétent et diplômé dans cette pratique pour faire passer l’émotionnel qui vous submerge dans le rationnel. Cela aide beaucoup pour tout ce qui est stress post traumatique entraînant des problèmes d’hyperémotivité, des états de panique et des soucis divers dans les relations sociales.
        Peut-être aussi pouvoir vous coordonner avec d’autres victimes de ces pratiques et du Renouveau Charismatique, pour vous grouper et entamer une action de demande de réparation groupée. Que ce soit ceux de Bonne-Combe, vous ou d’autres victimes des Béatitudes, il faudrait pouvoir vous regrouper en association pour pouvoir tant vous sentir compris les uns les autres dans ce que vous avez traversé d’épreuves mais aussi pour mutualiser vos forces pour remonter la pente et exiger réparation. L’union fait la force et plus vous serez regroupés,plus vous aurez de chance de peser juridiquement et judiciairement.
        Je vous souhaite le meilleur pour l’avenir et une guérison de ces blessures lourdes que vous portez.

        Avec tout mon soutien
        Françoise

        repondre message

  • je suis fondamentalement contre tout ceci ne relève que du pur charlatanisme pour des familles faibles d’esprit ce n’est pas cela la foi
    c’est une secte que ce renouveau, j’ai une amie qui fait des dépression,j’ai lu ces livres,qu’il distribue édifiant ,marie qui defait les noeuds, le ciel est a toi
    non merci,

    repondre message

  • Les séances psycho spirituelles et les manœuvres de déstabilisation des familles qui continuent malgré une énième modification/refondation et son cortège de promesses sont les preuves - parmi d’autres - que cette cté des Béatitudes ne pouvait décemment pas être érigée (sauf par une décision politique) car de telles pratiques conduisent non seulement à violer des lois nationales et internationales, mais aussi à violer des lois et recommandations du Vatican lui même.
    En effet, le Vatican s’insurgeant régulièrement contre les manipulations génétiques humaines à fin de recherches médicales pourtant non dangereuses ne peut pas accepter et tolérer que des communautés reconnues par lui et se référant à lui utilisent des méthodes à visées médicales considérées par tous les médecins et par plusieurs tribunaux internationaux comme étant des manipulations psychologiques dangereuses portant atteinte à la lucidité, au discernement et à l’intégrité de la personne humaine.
    Les victimes souffrent d’hypersensibilité émotionnelle et d’un grave déficit de la communication verbale envers leur famille diabolisée et rendue responsable de leur mal être. Cela participe à la méthode que les véritables sectes et cette cté dévoyée et dérivante des Béatitudes utilisent, et appelée par les spécialistes médecins ou les associations anti sectes de méthode de la double contrainte. C’est un dilemme aggravé qui engendre des blocages et de profonds troubles psychologiques parfois à vie, dont la schizophrénie.
    Par le temps qui passe sans réparation comme l’exige la loi, sans que les victimes soient misent sur la voie de la guérison dans leurs familles et par la multiplication de nouvelles victimes avec les mêmes méthodes malgré de nombreuses refondations, reconfigurations, modifications, etc,… Ce n’est plus crédible .. !
    Y a t-il un pilote dans l’avion Vatican ?

    repondre message

  • Je croyais que c’était le père Henry Donneaud qui était censé régler les pratiques de la communauté des Béatitudes pour justement éviter ce genre de dérive ?
    Est-ce un jeu de chaises musicales histoire que les Béatitudes gardent ces pratiques sectaires et dangereuses ? En tout cas, c’est particulièrement lamentable après les affaires au pénal impliquant justement tant des frères pédophiles que des bergers (guides de la communauté) pratiquant le psychospirituel.
    Faudrait peut-être prévenir Mgr Santier que ces pratiques sont totalement néfastes (faux souvenirs induits, pratiques pseudo médicales), ou s’il est déjà au courant le lui rappeler fortement (l’ancien frère Cyril des Béatitudes a fait un appel pour dénoncer ces pratiques) :

    http://www.youtube.com/watch?v=as4TyeXmOI8&list=UU_FIAlRMgmEx57Xdm7bqdsg&index=2&feature=plcp

    Gisèle, autre membre ancien des Béatitudes a listé toutes les activités psychospirituelles 2012 des sessions et publications des Béatitudes :

    http://www.youtube.com/watch?v=CoFjZflbRi0&feature=BFa&list=UU_FIAlRMgmEx57Xdm7bqdsg

    repondre message

  • Cher Christian,

    Sur votre site, il y a un commentaire très intéressant. L’article a fait mouche.

    Je me permets une question avec peut-être une réponse impossible du journaliste que vous êtes. Mais, vous serait-il possible de joindre cette victime ?

    Amitiés très fraternelle,

    Jeanine

    repondre message

    • Bonjour Madame,
      Je ne suis qu’une victime de ces méthodes parmi beaucoup d’autres à tel point que le législateur a voté une loi (Bachelot) plus spécifique pour réprimer ce genre de ’’méthodes paramédicales ou pseudo médicales non conventionnelles à visées thérapeutiques dangereuses’’, et a durci l’obtention du diplome de psychologue, psychothérapeute, etc, ...pour éviter le rabattage par ce biais, et que les victimes réticentes ou souffrant de leur embrigadement soient soignées par des médecins ’’ proches de nos idées’’ (sic Béatitudes).... car les dérives et le rabattage se font en bandes organisées de diverses disciplines sous le couvert et le paravent non seulement de la religion mais aussi de la médecine, caution supplémentaire.
      Il est évident que tous les organisateurs de ces sessions ou retraites, quels qu’ils soient, risquent des poursuites judiciaires à divers titres et couvrent d’opprobe l’institution de l’église.
      J’autorise le site Golias à vous communiquer mon adresse mel si vous désirez obtenir des précisions. Merci.
      Salutations

      repondre message

  • Renouveau charismatique, New Age .... Ou Renouveau du Moyen Age ?
    Toutes ces sessions de psychospiritualité - même bien encadrées - sont illégales car faisant fi non seulement des avis médicaux autorisés du Ministère de la Santé ou des Services Sociaux, mais aussi des Décisions de Justice rendues par des Tribunaux divers comme les Tribunaux pour enfants, Cours d’Assises ou Tribunaux correctionnels, Tribunaux civils en cas de divorce, etc,. .et parfois ignorées des priants comme pour le cas de ma famille..
    C’est de l’exercice illégal de la médecine fait par des méthodes dignes de la main sur le feu du Moyen Age basées sur le ressenti de personnes fragilisées par diverses méthodes qui altèrent leur discernement et leur intégrité.
    Il n’y a pas d’enquêtes sérieuses, il n’y a pas de débat contradictoire, tout est basé sur l’imagination, les ragots, les ont dit ou l’ignorance et qui font condamner des innocents( souvent les pères ou mères, ancêtres). Le diagnostic ou la sentence sont rendus au nom d’un Dieu et d’une religion.
    En cas de dérives, les coupables s"enfuient à l’étranger( Béatitudes, Verbe de Vie) sans doute avec la bénédiction de l’église tandis que les victimes passent de communautés en communautés sous les excuses de la majorité ou de statuts créés pour ces occasions comme les laîcs associés ou agrégés. Ce qui est alors du recel.

    repondre message

  • Simple petite remarque ... Je pense que Mgr Santier n’est pas évêque de Corbeil (Mgr Dubost) mais de Créteil. Pour l’article en lui même ... Il est en effet bon que la Sainte Eglise se positionne face aux dérives qui entachent certains groupes du Renouveau où guérison et manipulation se frôlent allégrement.

    repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2014 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune