Parution : 20 septembre 2012
Mariage gay (suite) :
le cardinal Barbarin est-il
de mauvaise foi ?

Oh le vilain ! Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Primat des Gaules, a suscité une vive polémique en tenant de scandaleux propos amalgamant le mariage gay, la polygamie et l’inceste. Face à la tempête qui s’est levé, le porporato, visiblement soucieux d’éteindre l’incendie qu’il a lui-même allumé, tente à présent de désamorcer la bombe, d’une voix saccadée, à l’évidence mal-à-l’aise.

53 commentaires
En pied de l'article.

Sur la radio chrétienne RCF, Ph. Barbarin prétend que ses propos ont été "mal reflétés", formule au demeurant équivoque et qui pourrait dissimuler un mensonge ! En effet, l’écoute de l’émission enregistrée atteste que le cardinal a bel et bien tenu les propos en question.

Fort maladroitement, le cardinal invoque à son secours le maire de Paris, dont on se demande ce qu’il vient faire dans cette galère, sinon que sa double identité de socialiste et de gay ouvertement déclaré pourrait servir d’abusive caution : "D’ailleurs, monsieur Delanoë a dû s’en douter puisqu’il a dit : ’ Pourtant, quand même, le cardinal Barbarin est un sage’".

Là encore, le procédé de Son Éminence n’est pas très loyal. En effet, si la phrase du maire de Paris est matériellement exacte, elle est cependant sortie de son contexte et donc falsifiée quant à son sens et à son intention. Bertrand Delanoë a en effet déclaré que ... l’archevêque de Lyon avait "pété les plombs [...] C’est très choquant [...] Ce qu’il dit est franchement moche"(sur Europe 1).

Enfin, peut-être pour se faire pardonner et absoudre, mais c’est un peu tard, le cardinal ajoute "on est tous de pauvres pêcheurs". Un ton qui loin d’apaiser la colère des uns, ne peut que l’exacerber par toutes les résonances possibles d’une telle parole.

Comme on pouvait s’y attendre, un porte-parole du diocèse a tenté de désamorcer la bombe. Sans avoir l’impudence et l’improductive maladresse de nier la matérialité des propos tenus, il estime qu’elle a été en fait mal comprise. Selon le porte-parole, " il ne s’agit pas d’assimiler un comportement à un autre, mais de dire que d’autres revendications, déjà existantes, suivront ". Non ne savions pas que les militants gays soutenaient l’inceste et la polygamie.

Les responsables seraient-ils donc davantage à la pointe de l’actualité que nous. C’est en tout cas ce que donne à penser le porte-parole : " Il convient de préciser que le " poly-amour ou les unions à plusieurs deviennent un sujet d’actualité ". Allusion est faite là à une union civile à trois célébrée en mai dernier au Brésil. Mais cela n’a rien à voir avec le mariage gay.

Selon une ritournelle irénique bien connue, l’archevêque de Lyon aurait tenu " à distinguer les questions personnelles des questions de société ", rappelant que " toute personne doit être respectée dans ce qu’elle est " et que les homosexuels ont leur " place " dans l’Église. Ah bon ? Officiellement ?

Inutile de revenir de façon exhaustive sur le tollé suscité par les propos du cardinal. Le Parti radical de gauche a qualifié d ’" égarements " les déclarations de l’homme d’Église, l’invitant à admettre " la laïcisation du droit ". Ce qui peut-être, et de plus en plus, le nouveau cœur du débat.

En revanche, dans un entretien au Monde paru samedi, le président du Consistoire central israélite de France, Joël Mergui, a déclaré que le mariage des homosexuels allait changer " le modèle naturel de la famille ". " La religion juive ne reconnaît évidemment pas le mariage homosexuel. Mais, au-delà de l’interdit religieux, je m’interroge sur le sens d’une société qui accorderait la même normalité à des familles où l’enfant aurait deux pères ou deux mères au lieu d’un père et d’une
mère, le modèle traditionnel
" précise le religieux. Ceci tend à confirmer le risque sur lequel nous reviendrons plus en détail ; d’un front commun des conservateurs religieux sur le sujet.

53 commentaires

De Bernard Poignant, député PS de Quimper, dans son blog en 2010 :

"Le dernier dossier le plus délicat concerne l’homoparentalité. Aujourd’hui chacun vit en couple comme il l’entend. Même la polygamie est présente bien que la loi l’interdise. Et il existerait de 50 000 à 150 000 enfants vivant en France dans des familles polygames sans que personne n’exige une loi pour légaliser ce type d’alliance. Celles et ceux qui le veulent peuvent transformer leur couple en un contrat, par mariage s’il s’agit de personnes de sexe différent, par un pacte civil de solidarité quel que soit le sexe des contractants. Seul le mariage présuppose une filiation : la lecture des articles du code civil pendant la cérémonie en fait foi, de même que la remise d’un livret de famille aux nouveaux mariés. Faut-il qu’il en soit de même pour les couples homosexuels ? Plusieurs élèvent et éduquent déjà des enfants. Certains ont eu une vie hétérosexuelle avant de former un couple homosexuel. Sans doute sont-ils ni pire ni meilleurs les uns et les autres. Là n’est pas le problème. Seule compte l’idée que l’on se fait de l’accomplissement d’un enfant. A mes yeux et quoiqu’il arrive, il se construit dans l’altérité des genres, masculin et féminin, père et mère. Qu’ils soient présents ou absents, parfaits ou imparfaits. Un enfant doit toujours savoir qu’il a ou a eu un père et une mère. Personne ne peut discuter ce fait. Il faut distinguer la pratique sexuelle du fait de l’adoption. Un couple d’hétérosexuels peut adopter un enfant en tant que couple puisqu’il est constitué d’un homme et d’une femme, donc d’un père et d’une mère de substitution. Dans un couple d’homosexuels, seule une des personnes peut adopter car l’enfant doit savoir qu’il ne vient pas de deux pères ou de deux mères. Un tribunal comme celui du Doubs a fait cette distinction puisqu’il a permis l’adoption à une femme qui n’avait pas caché son orientation sexuelle. On peut ensuite discuter d’une éducation de l’enfant dans un couple qui n’est pas mixte. C’est déjà une autre histoire. Dans tous les cas de figure, c’est de l’enfant dont il faut partir. Le modernisme ne consiste pas à épouser l’égoïsme du présent, mais à se préoccuper des intérêts de notre descendance."

repondre message

Mariage gay (suite) :
le cardinal Barbarin est-il
de mauvaise foi ?
26 septembre 2012 21:38, par Michel de Guibert

Revendiquer le « mariage pour tous » inclut potentiellement le mariage à trois (polygamie) ou le mariage entre frères et sœurs (inceste).
Pourquoi donc accuser Philippe Barbarin de mauvaise fois quand il dit cela ?

repondre message

Dans toute cette querelle, on oublie le principal : la charité.

Que l’Eglise ne soit pas d’accord avec le mariage gay, je peux le comprendre. Mais qu’elle veuille interdire à l’Etat de voter une telle loi, est bien la preuve qu’elle rêve d’un gouvernement clérical.

Si encore, elle utilisait de bons arguments, elle pourrait essayer de convaincre des esprits éclairés.

En réalité, elle montre surtout du rejet, de l’homophobie (pour comprendre, essayez la psychanalyse !). Elle se fait détester par les athées, et désespère les homos chrétiens, qui vivent douloureusement. A ceux-la, elle pourrait faire entendre aussi quelques paroles de charité.

"Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre"

repondre message

Mariage gay (suite) : le cardinal Barbarin ne serait-il pas ?.... 23 septembre 2012 19:34, par Bernard, un chrétien qui s'essaie à être disciple de Jésus, le (...)

Cet homme pose tout plein d’interrogations. Pourquoi doit-il s’appuyer sur la parole de M Delanoé pour se justifier et proclamer " sa bonne foi " ? Cela me dérange un peu, pas vous, lecteurs de ce message ? N’y aurait-il pas un brin de perversité dans cette attitude ?

Mais tout d’abord la violence de ses propos me stupéfie... J’ai regardé plusieurs fois l’émission de TLM, et je suis frappé de la façon dont cet homme s’exprime, son regard qui ne regarde pas souvent son interlocuteur. Au début de l’émission, on le sent mal à l’aise, mais son expression verbale se fait relativement calme. Et tout à coup, après qu’il ait eu parlé du mariage comme rempart, ce qui me paraît normal de sa part, son verbe prend un ton beaucoup plus violent, voir même agressif contre les " ils " dont on ignore qui ils sont, mais qui, à la relecture de la vidéo désignent les homosexuels.

Je suis en train de penser, M Barbarin, n’aurait-il pas quelques difficultés à assumer sa propre sexualité, quelle que soit son désir profond ? Après tout, comme chacun d’entre nous, humains, nous connaissons ces pulsions sexuelles avec lesquelles nous sommes bien obligés de composer !... Nous ne sommes pas des anges, Barbarin compris !

repondre message

Mariage gay (suite) :
le cardinal Barbarin est-il
de mauvaise foi ?
22 septembre 2012 23:08, par lannig al louarn

Donc d’après Mr Barbarin la Bible serait supérieure aux Parlements ... Je vous donne donc quelques extraits de cette Bible ( Ancien et Nouveau Testament ) :

- Génèse , 3, 16 : " Il dit ( Dieu,bien sûr...) à la femme :j’augmenterais la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari ,mais il dominera sur toi " .

- Exode (21 , 7) , autorise à vendre sa fille comme esclave ... Pas de chance , je n’ai que des garçons ...

- Lévitique ( 25 ,4 ) : On peut posséder des esclaves mâles ou femelles ,à condition qu’ils soient achetés dans les pays alentour . . . . En tant que Breton ,puis je acheter une Corse ou une Basque ( indépendantistes bien sûr ) . Une personne peut elle me renseigner ?.

- Lévitique (11, 10 ) dit que c’est abominable de manger des fruits de Mer . Habitant en bord de mer et en ayant mangé régulièrement depuis mon jeune âge , une personne pourrait elle me dire si cela est aussi grave que l’homosexualité , et donc pratiquement punissable de mort ( Lévitique :18 , 22 ) .

Le 15 Août ,Mr Centène ,évêque du Morbihan (56) a déclaré : " On ne se marie pas parce qu’on s’aime .Avant tout ,on se marie dans le but de transmettre la vie ...". C’est pas beau cela ? . Il est vrai que près de chez moi il y a un âne qui s’accouple avec les ânesses proches sans certainement se poser la question de savoir s’il les aime ,et sans contraception ( ce serait contraire aux consignes de l’église ...) .Je me demande s’il n’est pas plus " catholique " que moi . Ha non , il a plusieurs femelles , ouf ...
Mais en fait le père Maciel ,responsable des Légionnaires du Christ , avait aussi plusieurs femmes comme l’âne dont j’ai parlé .Cela ne pouvait être ignoré du Vatican .Il est vrai qu’il y apportait beaucoup d’argent et cela lui permettait d’acheter des " indulgences " . Idem au moyen âge pour les rois et leur entourage . Comme quoi le Vatican accepte depuis longtemps la polygamie chez les catholiques .Mr Barbarin est vraiment en décalage avec ses supérieurs .

repondre message

et fin 22 septembre 2012 17:30, par anne

Les associations LGBT revendiquent la reconnaissance de la ’coparentalité’, c’est-à-dire des "familles pouvant être composées de plus de deux parents ;" les militants ont formé un néologisme pour désigner une relation reconnue à trois : le "trouple". Alors C’est Mgr Barbarin qui délire ?

repondre message

suite... 22 septembre 2012 17:27, par anne

Le mariage gay :"Pourquoi y êtes-vous hostile ? -[...] un enfant a besoin d’un père et d’une mère. Respectons ces équilibre familial, qui est aussi nécessaire à l’équilibre de la société:on ne peut pas tout chambouler sans plus de réflexions. Avant de trancher, qu’il y ait au moins un débat sur des questions qui engagent l’avenir de la société, pas seulement celui des couples homosexuels." citation de l’archevêque de Lyon ? Non ! de Xavier Bongibault, président de l’association Plus gay sans mariage...... et qui ajoute :"Dès lors que vous êtes contre le mariage, contre l’adoption, les militants LGBT jugent que vous êtes réactionnaire, voire fasciste, et forcément homophobe -ce qui, dans mon cas, est pour le moins paradoxal !"

repondre message

"Le mariage est, dans son principe et comme institution, l’union d’un homme et d’une femme. [...] On peut respecter la préférence amoureuse de chacun sans automatiquement institutionnaliser les moeurs." citation du cardinal Barbarin ? Non ! de Lionel Jospin en 2004 !
"Mon refus de l’adoption pour des couples homosexuels est fondée sur l’intérêt de l’enfant, sur son droit à un milieu familial où il puisse structurer son identité et épanouir sa personnalité." citation du primat des Gaules ? Non ! d’ Elisabeth Guigou en 1998 !
Ce sont sûrement deux catholiques traditionalistes !....

repondre message

Bonjour Golias
Merci d’avoir rectifié le texte.
Même si vous n’avez pas voulu passer mon intervention
qui était pourtant bien sympa...seriez-vous "chatouilleux "
sur vos erreurs (très minimes en fait !),donc de "mauvaise foi" ?
Alors qu’avec raison vous vous montrez bon pédagogue pour
les intervenant(e)s lorsqu’elles /ils commettent des fautes ?
Question de poutre et de paille....peut-être !
Efté

repondre message

Je me permets de vous livrer un très bel article sur l’homosexualité, l’hétérosexualité au sein de la hiérarchie catholique et traitant du rapport contradictoire et difficile, secret et hypocrite de l’institution avec la sexualité (un discours pour le monde extérieur et un fonctionnement interne sur ces questions très différent et basé sur le secret et l’hypocrisie permanents) :

http://www.pretresmaries.eu/pdf/fr/387-Abbate.Sipe.Barbero.fr.pdf?PHPSESSID=c343b9393d53225c5896d6a7afde9603

Cet article montre de par les réalités sexuelles décrites au sein de l’institution catholique, toute l’invraisemblance, la contradiction et la surenchère agressive de la position de Barbarin qui sonne comme une forme d’hypocrisie et de pression politique alors même que la réalité de l’institution le confronte chaque jour à la sexualité des prêtres, évêques, cardinaux, archevêques, moines, moniales qu’elle soit homosexuelle ou hétérosexuelle dans un relatif laisser-faire du moment que la loi du silence et le secret prévalent sur ces questions.
Comment dans un tel contexte, peut-il espérer recrédibiliser sa personne et son discours ? Comment défendre bec et ongles un discours réactionnaire agressif et intolérant alors que son quotidien l’amène à gérer, excuser, dissimuler sa propre sexualité et celle de ses pairs ?

Je suis toujours frappée par cette attitude ecclésiastique (mais qui concerne aussi les politiques et différents milieux de pouvoir), qui s’appuie essentiellement sur l’ignorance et l’inculture plus ou moins grande des gens (politiques, médias, croyants et incroyants) pour se construire un personnage et un discours soit-disant cohérents alors que ce qui règne chez une bonne majorité de responsables ecclésiastiques, c’est la contradiction, le chaos, le mensonge et l’hypocrisie, d’autant plus sur le sujet de la sexualité.
Depuis l’ère d’internet, cette attitude (particulièrement odieuse et méprisante) devrait pourtant cesser puisque les gens de tous horizons ont aujourd’hui les moyens de s’informer et d’accéder à des informations suffisamment pointues et sérieuses pour découvrir le pot aux roses et la réalité interne beaucoup plus complexe (parfois en totale contradiction avec les paroles) que ne le laisse passer le discours de façade.
Sans peut-être s’en rendre compte, Barbarin a contribué à fissurer un peu plus la crédibilité de l’institution catholique, tout en prétendant en défendre les valeurs (à géométrie variable).

repondre message

Mariage gay (suite) :
le cardinal Barbarin est-il
de mauvaise foi ?
22 septembre 2012 10:42, par Agnès Gouinguenet

Bonjour Golias.
- 
Là, votre photo en tête d’article ne fait aucun doute : Mariage religieux. Super.
- 
Donc le Cardinal est hors-sujet quant à la totale laïcité d’un mariage cicil.
- 
Et il essaie de se rattraper aux basses branches, tellement il a verbalement "fauté" ...
- 
Franchement, à ce niveau (Primat des Gaules, c’est pas rien !), ça la fout mal.
- 
Belle journée.
- 
http://blogs.mediapart.fr/blog/agnes-gouinguenet

repondre message

- Il ne s’agit pas d’inceste et de polygamie mais plutot de fellation et de sodomie. Ces pratiques elles-memes ne sont pas reservees aux homosexuels, bien des heteros ne s’en privent pas non plus ! De grands pans de la societe, puritains en surface, ne sont, en fait, qu’hypocrites en profondeur ! Bon Appetit !

repondre message

Ce n’est pas un risque que le front commun des institutions religieuses principales contre le mariage homosexuel civil et d’autres questions ayant trait à la sexualité, c’est une réalité de fait. Qui procède d’une radicalisation des pratiques religieuses depuis une vingtaine d’années. Pour sortir de cette logique réactionnaire et intégriste et faire avancer les religions sur des questions de société, il faut que les croyants et pratiquants progressistes toutes religions confondues s’associent tous ensemble dans une véritable réflexion oecuménique sur ces questions. Réflexion qui est possible parce que justement la pratique religieuse progressiste est ouverte sur le monde contrairement à la religiosité extrémiste qui fait le plus la Une de nos médias. Mais il sera je pense difficile voire impossible de pouvoir discuter avec les institutions religieuses radicalisées. Parce qu’elles sont dans un système d’enfermement, de peur et dans une logique de pouvoir absolu qui ne leur permet pas d’envisager un changement sociétal qui remettrait indirectement en question leur pouvoir et le principe sur lequel elles fonctionnent toutes : la domination masculine et l’oppression des femmes et de tous ceux et celles qui adoptent une sexualité ou une façon de vivre différente du modèle qu’elles veulent imposer à tous, croyants et incroyants.
Sur la question du mariage homosexuel, il serait intéressant de connaître la position de l’association chrétienne homosexuelle David et Jonathan. Mais aussi l’avis des associations homosexuelles se réclamant des différentes religions. Je doute que les propos de Barbarin leur aient plu...

repondre message

...que "ses[ mal]...ont été mal reflétés"....????
Qu’est-ce que : ses ....[mal]...?
N’y aurait-il pas une faute.....de frappe ???
Excusez-moi Golias, mais je sais par expérience que vous acceptez sans problème
que l’on relève vos fautes...comme vous le faites judicieusement
à "certaines" personnes qui participent à ce forum.
Car "Qui aime bien châtie bien" dit le dicton.
sans rancune. :)
Efté
ps : quant à revenir sur les dires du Cardinal..pouah...j’ai eu ma dose !
Qu’il fasse ses malles ce mâle ecclésial chapeauté et enjuponné !!!

repondre message

Pietro de Paoli / Barbarin
Je suis étonnée que vous ne parliez pas de la "PROPHETESSE" Christine PEDOTTI, alias PIETRO DE PAOLI ! plus prometteuse pour le christianisme... que les embrouilles de Barbarin

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune