Parution : 19 février 2013
Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
Par Golias

Réduits au silence et à l’obscurité des catacombes, les ecclésiastiques homosexuels continuent d’être méprisés par le Vatican. Officiellement, ils sont persona non grata dans l’Église. Cette position de principe, un archaïsme hypocrite, a le don de faire de lourds dégâts parmi ces hommes d’Église... qui aiment les hommes.

102 commentaires
En pied de l'article.

C’est un tabou savamment entretenu par le sommet de la hiérarchie catholique. À rebours des justes combats d’associations de chrétiens homosexuels durant ces dernières décennies, la place des personnes homosexuelles dans l’Église reste marquée depuis des siècles par le sceau de la discrimination et de l’opprobre. Y compris, et surtout, en ce qui concerne ses ecclésiastiques. En l’an 693, le treizième concile de Tolède décrétait «  Si un évêque, un prêtre ou un diacre se rend coupable de ce péché, il sera déposé et exilé à jamais ».

Le concile prévoyait notamment des peines de castration pour les homosexuels. Treize siècles plus tard, en 2005, la directive de Benoît XVI posait pour « Instruction » : «  Aucun homosexuel ne pourra plus être admis au séminaire ni enseigner à ceux qui sont en formation soit dans un séminaire, soit dans une congrégation religieuse. » Tête de proue de la récente mobilisation contre le « Mariage pour tous », l’actuelle hiérarchie de l’Église de France continue de s’arc-bouter sur des règles morales d’un autre temps. Acharnée dans sa défense d’une « anthropologie biblique » idéologisée, tenace quand il s’agit d’exprimer des positions surannées au sujet des questions de mœurs et d’orientation sexuelle, l’Institution ne cesse de refouler ce qui est pourtant l’une de ses réalités intrinsèques : l’Église compte de nombreux homosexuels dans ses rangs, laïcs ou ecclésiastiques. Ce qui devrait être logiquement vécu comme une richesse, une chance, une diversité et une ouverture au monde s’avère être pour l’épiscopat un tabou qu’il s’agit de cacher méticuleusement. Réduits bien malgré eux à la clandestinité, les fidèles et ecclésiastiques homosexuels ne doivent pas seulement faire face aux difficultés générées par l’intolérance du monde à leur propre condition. S’ajoute celle, plus dure encore, de l’Église qui nie leur dignité. Pour combien de temps encore ?

lire l’intégralité de notre dossier dans Golias Hebdo n°276

La Lettre ouverte au prochain Pape par Daniel Marguerat est aussi dans le GOLIAS Hebdo n° 277 du 28 février 2013.

Ce numéro est téléchargeable ici au prix de 1,5€.

102 commentaires
Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
16 avril 2013 12:48, par gras

la fin d’une Institution !!!

l’Eglise est homophobe .....et ne s’en cache plus !

et effectivement quid des homosexuels dans ses rangs ???
Que ces nombreux Prétres et Evéques (et meme au Vatican....!!!) doivent être au plus mal ces temps-ci avec les combats odieux de l’Eglise face au "mariage pour tous" ?

Une Eglise qui se rétrécit, condamne, montre du doigt tel comportement .....c’’est la Fin de l’Eglise ....dans sa territorialité (comme le montre le peu d’adeptes encore présents dans des Chapelles vides ), mais aussi dans son fondement ....qui aujourd’hui est davantage dans un rôle de condamnation (divorcés, femmes, homosexuels....) que dans le rôle d’amour et de pardon .......la fin d’une Institution !

repondre message

e ne veut pas que mes impots servent a financer l’infame civitas - 12/03/2013 à 15:37 L’argent de vos impôts est utilisé pour financer un des groupes les plus homophobes en France. Nommé "Institut Civitas" ce groupe intégriste s’est fait connaître par ses propos et ses actions homophobes des plus violents. Ils considèrent l’homosexualité comme maladie mentale à "corrige[r]" (1). Or ce groupe intégriste s’est auto-proclamé "d’intérêt général" pour accroître ses financements et obtenir une réduction d’impôts pour leurs donateurs : un avantage pris en charge par tous les contribuables français (2). Le gouvernement et le Ministre du Budget Jérôme Cahuzac ont été alertés - mais le sujet n’est pas une priorité. Signez pour demander au Ministre du Budget de retirer immédiatement Civitas de la liste des organismes d’intérêt général. C’est ce statut dont ils abusent et qui leur permet d’utiliser nos impôts pour financer leurs actions haineuses : www.allout.org/fr/stop-civitas Selon le président de Civitas (photo), l’homosexualité est un "mauvais penchant qui nécessite d’être corrigé", une "folie" qui amènera le "mariage incestueux" (3). Des membres et soutiens de Civitas sont même accusés d’avoir agressé des militantes féministes et des journalistes lors d’un récent rassemblement (4). NON a L’extreme droite haineuse

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
8 mars 2013 23:48, par Maroao

Je me suis converti à l’athéisme à l’adolescence et ceci il y a déjà quelques décennies. Cela ne m’empêche pas d’avoir quelques amis prêtres catholiques. Tous homosexuels ou hétérosexuels pratiquants. Je n’ai jamais remarqué que cela était tabou pour eux. Il me semble, à moins que je fasse erreur, qu’en tant que prêtres ils ont fait des voeux de célibat et non de chasteté. Il est vrai qu’avoir le moindre rapport sexuel hors mariage est péché pour l’Eglise. Je pense qu’ils s’en arrangent. Je dois ajouter que les 3/4 ne sont pas nés en Europe. L’un d’eux m’avait dit en souriant que sous l’équateur tout le monde avait une sexualité.
Maroao

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
26 février 2013 10:50, par j

"Comment ! Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu ? Ne vous égarez pas. Ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni hommes qu’on entretient à des fins contre nature, ni hommes qui couchent avec des hommes, [...] n’hériteront du royaume de Dieu. Et pourtant c’est là ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été déclarés justes au nom de notre Seigneur Jésus Christ et avec l’esprit de notre Dieu." - 1 Corinthiens 6:9-11.

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
26 février 2013 10:46, par j

De Babylone la grande TOUT enfin va être dévoilé !

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
24 février 2013 18:07, par david armitage

Le Cardinal O’Brien, écossais, dénonce par quatre prêtres au Nonce Apostolique pour "comportement inapproprié". Le Nonce les félicite de leur courage. Son éminence est titulaire du prix "Bigot de l’année" à cause de ses déclarations homophobiques. Le Cardinal fait parti du collège électoral. Merci Golias de suivre de près

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
23 février 2013 10:27, par Robert

Pourquoi ne pas renvoyer vers votre article de 2010 qui traitait assez ouvertement de cette question ?

http://golias-news.fr/article4397.html

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
23 février 2013 06:21, par St Hilaire

On ouvre seulement la boîte de Pandore ? Que d’hypocrisie ! L’homosexualité a toujours existé parmi les prêtres. Un lobby homosexuel dans la Sainte Eglise ? Est-ce possible ?! Des hommes inspirés par l’Esprit Saint ? Un secret de Polichinelle et rien d’autres.... Arrêtons donc de prendre les gens pour des naïfs. Je ne peux que me féliciter de ne plus faire partie de ce cloaque.

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
22 février 2013 19:35, par Agnès Gouinguenet

Bonjour Golias !
- 
Une féminité ni vierge ni mère, voilà qui semble troubler Rome Ô combien.
- 
Cacher cette femme hétéro aimée ou bien cet homme homo adoré, que je ne saurais voir ...
- 
Une hétérosexualité et / ou une homosexualité épanouie, claire et sans masque, voilà ce qu’il faudrait aux hiérarques du Vatican.
- 
Tout ce petit monde de la Curie semble bien déboussolé, ne tourne pas rond ;on dirait que beaucoup ont un "pet au casque".
- 
Il est urgent de décoincer tout ça !
- 
A bientôt.
- 
Agnès G.
- 
http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

il y a encore des dominicain le grand tabou !!! 22 février 2013 15:02, par anne marie

ceux la meme qui depuis des decennies ont tues les cathares, et torquemada
cette eglise me revulse
petainiste et consort

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
22 février 2013 10:38, par famvict

En tout cas, en ce moment, le Vatican bruisse de rumeurs de conflits et de complots pour faire démissionner Benoit XVI, ou qu’il aurait démissionné à cause de cardinaux qui, ayant eu des relations homos, feraient l’objet de chantages ou de pressions de certains laïcs pour des avantages sans doute délictueux.
Le pape se serait rendu compte de cela par une enquête suite à Vatileaks lui ayant ouvert les yeux sur des groupes de pression qui agiraient autour de lui.
Par ailleurs, comme nous l’indiquions Françoise et moi, les finances du Vatican ne sont pas florissantes et elles sont pointées du doigt pour leur manque de transparence, le Vatican ayant été classé comme Etat voyou et le distributeur de billet retiré par la banque italienne.
Il y a aussi beaucoup d’inimitiés des cardinaux contre Mgr Bertone, les problèmes de plus en plus criants des nouvelles communautés comme les Béatitudes et St Jean dont Golias vient de relater les dernières péripéties.
Tout cela aurait conforté le pape affaibli physiquement de démissionner et peut être de donner un coup de pied dans la fourmilière.

Source BFMTV, Odon Vallet, presse italienne ( Republica )
et aussi :
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/demission-de-benoit-xvi-un-lobby-gay-derriere-le-scandale-vatileaks_1223410.html

Même si l’approche du conclave favorise les rumeurs de toutes sortes, il est indéniable que l’ambiance et le climat ne sont pas bons du tout.(Odon Vallet)
Cela ressemble de plus en plus à la fin d’une époque.

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
21 février 2013 18:19, par Obelam

"Aucun homosexuel ne pourra plus être admis au séminaire ni enseigner à ceux qui sont en formation soit dans un séminaire, soit dans une congrégation religieuse. »
Et comment le savent-ils ? Incroyable !

Plus fort que Da Vinci code et big brother réunis, le Vatican a inventé un détecteur ....

Y a pas à dire, ça, c’est de l’expertise en humanité !

A bientot

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
21 février 2013 12:52, par Joël

Ahlala... la sexualité, source inépuisable pour les religions et autres sectes pour culpabiliser les bonnes ouailles et les tenir sous influence. Hétérosexualité, homosexualité, que de doloristes souffrances inutiles. Nous savons que le clergé est composé, d’hétéros, d’homos, les uns et les autres pas totalement en paix avec leur sexualité parfois honteuse ce qui est dramatique pour tous. La pédophilie vient compliquer jusqu’à la nausée cet état des lieux. pourtant, il y a un caractère sexuel que l’on évoque jamais celui de ’l’asexualité’, c’est à dire de celles et ceux qui ne ressentent aucune attirance pour l’un ou l’autre sexe et ont un désintérêt pour la chose. Alors il me vient une intuition concernant le principe de la chasteté ; le clergé ne serait-il pas aussi composé, noyauté par beaucoup de ces personnes, des saints pour certains, pour qui il est aisé d’imposer comme une perversité, toutes ces blessures d’amour à tant de femmes et d’hommes de chair ? Vous devriez faire un dossier sur cet aspect des choses, il devrait être édifiant.
Merci Golias pour votre dossier, intelligemment argumenté et respectueux et pour nous donner une fenêtre de liberté.

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
20 février 2013 13:54, par Pierre Gouet

Bonjour !
Vous ne m’étonnez guère ! En effet il y a quelques mois j’étais invité à un anniversaire à Paris où se trouvait un évêque (homosexuel pratiquent) appartenant à un dicastère important. Il me disait qu’un site plutôt privé avait été fermé il y a 2 ans (repris ensuite pour en faire autre chose : pontifex.va) car sur le chat des messages explicites sur la sexualité des utilisateurs dévoilaient trop ce tabou. Il évaluait à 40% le nombre d’hommes avouant leur homosexualité mais précisait que cela ne posait pas de problème dès lors que les rencontres se faisaient en dehors du Vatican. Et puis la grande utilisation de la Confession était un des outils , selon lui, pour mener une vie rayonnante et equilibrée malgré tout.

repondre message

Enquête - Prêtres homos :
le grand tabou
19 février 2013 21:33, par jep75

qui veut voir un peu ce qui se passe au niveau du clergé et des religieux, trouvera la réalité simple :
les homosexuels semblent être légion :
parfois véritable vocation et très forte spiritualité,
parfois camouflage pour ne pas s’afficher dans la société ou dans la famille,
parfois plus simplement refoulement de son homosexualité.
Si l’église appliquait vraiment les règles ci dessus édictées, il n’y aurait plus beaucoup de prêtres ni de religieux.
Ceux qui édictent ces règles sont souvent eux mêmes homosexuels pratiquants ou refoulés !
En n’autorisant plus l’ordination d’hommes mariés l’église latine non seulement s’est privée d’une grande richesse mais a vu arriver dans son clergé ceux qui voulaient cacher leur sexualité.
Il est bien hypocrite aujourd’hui de vouloir les condamner et les rejeter.
PS la propagande outrée contre le mariage dit "pour tous", la squatterisation des messes par ce thème a plongé dans le désarroi bon nombre de fidèles réduits au silence et se trouvant tout à coup déconsidérés. Quant aux prêtres concernés, contraints de surenchérir il y a fort à parier qu’ils se terrent !

repondre message

discipline sexuelle 19 février 2013 18:01, par belen

Les textes conciliaires ou ceux qui suivent ne sont ni "rétrogrades" ni "mérpisants", ni "tabou", ni "archaiques" ni n’importe quoi. Ils sont ce qu’ils sont. Il faudrait éviter d’utiliser des mots dans le but de manipuler plutot que de de raisonner. Les textes différencient les actes des tendances :

"En ce qui concerne les tendances homosexuelles profondément enracinées, que présentent un certain nombre d’hommes et de femmes, elles aussi sont objectivement désordonnées et, souvent, elles constituent aussi une épreuve pour ces personnes. Celles-ci doivent être accueillies avec respect et délicatesse ; on évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Elles sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie et à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer"

"Dans la lumière de cet enseignement, ce Dicastère, en accord avec la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements estime nécessaire d’affirmer clairement que l’Eglise, tout en respectant profondément les personnes concernées [9], ne peut pas admettre au Séminaire et aux Ordres sacrés ceux qui pratiquent l’homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent ce qu’on appelle la culture gay.
Ces personnes se trouvent en effet dans une situation qui fait gravement obstacle à une juste relation avec des hommes et des femmes. De plus, il ne faut pas oublier les conséquences négatives qui peuvent découler de l’Ordination de personnes présentant des tendances homosexuelles profondément enracinées.,

Le ministère sacerdotal demande une discipline de célibat une discipline sexuelle pour se consacrer entièrement à leur ministère. Cette discilpine de la sexualité est aussi valable pour les hétéros qu’homos.Mais il semblerait que les homos aient plus de difficultés à vivre une discipline sexuelle.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune