Parution : 5 juin 2013
Obéissance

Un film consacré à Hannah Arendt vient de sortir sur les écrans. Ce m’est l’occasion de réfléchir sur les conditions de l’obéissance, telles qu’elle les évoque dans son livre Eichmann à Jérusalem – Rapport sur la banalité du mal. Elle montre que l’obéissance aveugle suppose une absence totale de pensée personnelle, et un crédit, une confiance ou une fiducia, accordés sans aucun partage à une Autorité supérieure, dont le bien-fondé n’est jamais mis en question. Déjà avant elle Stanley Milgram aux États-Unis avait fait des expériences dont il avait tiré les mêmes conclusions : on les trouve dans son ouvrage Soumission à l’autorité, dont Henri Verneuil s’est inspiré dans une séquence de son film I comme Icare. La leçon est que n’importe qui, s’il juge que ce qu’on lui demande est garanti par une compétence quelconque (scientifique, politique, etc.), peut se comporter en bourreau, et commettre les plus inhumains des actes.

2 commentaires
En pied de l'article.

Le livre d’Hannah Arendt a inspiré Un spécialiste, portrait d’un criminel moderne,, documentaire français écrit et réalisé par Eyal Sivan et Rony Brauman, sorti en 1999. Il a été très mal accueilli lors de sa parution par le milieu d’origine de la philosophe, le milieu juif. Il serait bien sûr plus commode de voir les bourreaux comme des monstres, tout à l’opposé de l’homme normal. La vérité est différente. Un petit fonctionnaire zélé, comme Eichmann, n’a fait qu’exécuter des ordres que simplement il n’a pas mis en question par réflexion personnelle. N’importe qui peut agir ainsi. Le mal n’est pas une emprise démoniaque, mais une propension qui existe en tout un chacun à ne pas ouvrir les yeux sur ce qu’il fait par routine, et même par « conscience professionnelle ». Il n’a pas de grandeur, il n’est pas absence de bien (amissio boni), mais est absence de pensée.
Il ne faut évidemment pas confondre banalité du mal avec banalisation du mal. Nous devons lutter contre lui, contre cette tentation à l’aveuglement et à la démission qui existe au fond de chacun de nous, et nous fait accepter ce que La Boétie appelait la « servitude volontaire ». Mais il doit être pensé. On parle souvent d’indicible à propos de la Shoah. Mais ce qui est indicible, ce sont les souffrances endurées. Ce qui les a produites, y a amené, n’est pas indicible ou impensable, malgré ce qu’en disent certains descendants des victimes. Cela doit relever d’une analyse. Sinon, dire que rien d’humainement compréhensible ne s’est produit contre ce peuple martyrisé serait précisément la revanche d’Hitler, pour qui ce peuple était intrinsèquement différent des autres.

2 commentaires
Obéissance, non pas tous ! 25 juin 2013 11:45, par Jean-Luc B

"La leçon est que n’importe qui, s’il juge que ce qu’on lui demande est garanti par une compétence quelconque (scientifique, politique, etc.), peut se comporter en bourreau, et commettre les plus inhumains des actes."

Je pense qu’on ne peut justement pas mettre tout le monde dans le même panier. Les expériences de Stanley Milgram sont choquantes parce qu’elle font apparaître qu’une majorité est effectivement capable du pire par simple conformisme social. Mais n’oublions pas qu’elles montrent également qu’il y a un pourcentage assez important (environ 1/3) qui obéissent à leur conscience plus ou moins rapidement lorsque les ordres donnés entrent en conflit avec leur étique personnelle. Tout dépend de la place qu’occupe le conformisme social dans leurs valeurs personnelles, et également comment ils conçoivent la notion d’autorité.

A ce propos, il est important de remarquer que les schémas romains véhiculés par un certaine frange de la religion chrétienne font de la figure paternelle (image de l’autorité divine) une autorité absolue, ce qui qui ouvre la voie à tous les excès pour ceux qui adhèrent à cette conception de l’autorité. Les schémas pyramidaux catholiques en sont un exemple flagrant, mais les milieux évangéliques sont également pollués, car beaucoup de leurs membres sont d’anciens catholiques qui n’ont jamais remis en cause ces schémas infantilisants. Et cela contrairement au protestantisme historique, qui a su retrouver dans les Saintes Écritures il y a 4 siècles les outils nécessaires pour se libérer d’une image abusive du père et développer ainsi une conscience personnelle capable de refuser les ordres injustes au nom de l’obéissance à une Référence supérieure. Même si là aussi, avec le temps, le conformisme social peut également s’installer...

Personnellement, il me semble qu’il serait plus intéressant de faire des recherches sur le verre au 1/3 plein que sur les 2/3 vides et donc de chercher à comprendre qu’est-ce qui permet d’agir comme les chrétiens des premiers siècles et comme les protestants lors de la Réforme en refusant d’obéir aux ordres injustes.

http://blog-porte-parole.blogspot.com/2009/10/soumission-ou-obeissance.html

Jean-Luc B

Voir en ligne : http://blog-porte-parole.blogspot.com/

repondre message

Obéissance 6 juin 2013 11:24, par Françoise

Eyal Sivan et Rony Brauman...deux personnalités formidables qui n’ont jamais perdu l’honneur mais souvent bien mis à mal par les différentes communautés juives du monde. Peut-être parce que trop conscients des situations. Se sont deux personnes que j’admire et respecte énormément. Merci de les avoir évoqués Michel. Ils le méritent à 2000%.

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 21 novembre 2017
Parution : 15 novembre 2017
Parution : 8 novembre 2017
Parution : 24 octobre 2017
Parution : 18 octobre 2017
Parution : 11 octobre 2017
Parution : 6 octobre 2017
Parution : 2 octobre 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune