Parution : 9 octobre 2013
Des paroles… sans actes : Le pape François excommunie un prêtre australien progressiste

Voici François pris en défaut de contradiction entre l’esprit qu’il entend à insuffler à son pontificat et des actes disciplinaires aux antipodes. Le dernier en date : il vient d’excommunier un prêtre estimé pour son dévouement1. Coupable de divergences de vue, non sur la foi mais sur le mariage homosexuel et l’ordination de femmes. Le pape François ne pouvait ignorer une telle mesure prise en son nom. Ne pas l’empêcher ou ne pas la désavouer c’est l’approuver. Et c’est renier les nombreux signes d’espoir que
le pape donne à tous les hommes et femmes de bonne volonté.

313 commentaires
En pied de l'article.

«  Un chrétien avant de faire du commérage doit se mordre la langue, car ainsi sa langue gonfle et il ne peut plus parler, il ne peut plus commérer. » Paroles de François lors de l’audience générale du 25 septembre dernier. C’est ce qui nous a poussés à lire l’entretien du pape à ses confrères jésuites avec « l’a priori favorable » cher au philosophe Jean Lacroix et à y déceler des signes de changement tout en nous interrogeant sur la forme et le fond (cf. Golias Hebdo n° 303). Force est de constater que les actes pontificaux qui ont suivi pointent une contradiction avec des paroles qui nous paraissaient porteuses d’un avenir fécond.

Aux médecins catholiques, le pape rappelle que la défense de la vie est une « vraie priorité du Magistère » de ces dernières années. Aux jésuites, le pape avait pourtant affirmé « l’Église ne peut insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’usage des méthodes contraceptives ». Certes, l’avortement comme tel n’est pas cité mais son interdiction pour les médecins est clairement signifiée, sans tenir compte de la complexité des situations, comme signe de leur mission. On aurait pu imaginer qu’il leur parle d’autres urgences comme la carence de soins pour les plus pauvres… Plus grave encore, peut-être, le pape excommunie un prêtre australien coupable de défendre les droits des homosexuels en fondant une communauté qui les accueille (voir notre enquête ci-dessous). « Qui suis-je pour les juger ? » avions-nous entendu dans son entretien… Quant à Pascal Vésin, prêtre dénoncé comme franc-maçon, il est, au terme de sa marche, bien arrivé à Rome (voir son témoignage pages suivantes). Mais il n’a pas encore rencontré le pape qui nous était présenté comme un évêque « qui parle à tout le monde »…

Mais pas aux «  frères » ? Nous signalions ce dialogue comme un test de vérification. Dans l’attente de la réunion des huit cardinaux choisis pour aider le pontife à réformer la Curie, nous voilà quelque peu inquiets. Le temps d’une semaine, nous avions espéré et nous continuons, certains que l’Esprit continuera à souffler pour que chacun, chacune, entende la Bonne Nouvelle dans sa langue.

Mais il n’est nulle part écrit que le salut vienne de Rome !

313 commentaires

voici ce blog
une chapelle oublié qui renaît avec des personnes venus de tous horizons
loin des textes sacres mais le plaisir de faire
par leur propre savoir,et le savoir faire et le plaisir d’Être ensemble

http://stpierredupuy.blogspot.fr/

bonne route a tous le monde croyant et incroyant Anne- Marie

repondre message

Il serait rand temps de se réveiller. Ce nouveau pape joue beaucoup avec la communication. Mais, ce ne sont qu’effets d’annonces et poudre aux yeux. Rome, c’est Rome : une des dernières dictatures au monde avec Dieu en vitrine.

Voir en ligne : http://www.missionsainthilaire.fr

repondre message

ceci n’a pas de lien avec F1 mais l’info est intéressante, entartage de Mgr Léonard

voir le lien : http://www.dhnet.be/actu/belgique/mgr-leonard-entarte-a-bruxelles-525851e5357043b53858b779
rencontre européenne des jeunes actifs catholiques à Bruxelles.

Le porte-parole des évêques dénonce l’acte

"Qu’elles que soient les idées qui se respectent, on ne porte pas atteinte à l’intégrité d’une personne", a réagi vendredi soir Tommy Scholtes, porte-parole des évêques de Belgique, après l’entartage dont a été victime plus tôt dans la soirée Mgr Léonard. L’archevêque de Malines-Bruxelles André-Joseph Léonard a été la cible vendredi soir d’un entarteur lors d’une rencontre européenne des jeunes actifs catholiques au collège Saint-Michel, à Bruxelles. L’action a également visé la Française Christine Boutin qui a été "enlacée" par quatre ex-Femen belges.

Le clergé n’ayant lui jamais porté atteinte à l’intégrité des personne !!!

repondre message

Vous commencez à découvrir que le "progressisme" n’a rien à voir avec la pauvreté évangélique ; au contraire, c’est un gadget d’enfants gâtés qui crachent dans la soupe. Les médias bobo-socialo-libertaires sont en train de faire la même découverte que vous depuis le voyage du Pape François à Assise où ils ont été bien déçus de ne trouver dans ses discours aucune de leurs idées fixes.

repondre message

Bonjour Golias ! 12 octobre 2013 07:04, par Agnès Gouinguenet

- 
Quand on lit l’article WIKI sur l’excommunication dans l’église catholique, on se dit qu’il y a quelques petits progrès à effectuer ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Excommunication
- 
Il a l’air bien sympathique, ce curé franc-maçon. Il a parfaitement raison de critiquer l’excès de "secret". C’est aussi nocif que l’Omerta. On ne peut pas parler de "fraternité" quand on se cache à d’autres ... Tiens, j’ai visité un beau musée à Tours, celui du compagnonnage, avec plein de chefs-d’oeuvre splendides (aucun travail de femme, style Camille Claudel, mais bon, espérons ...). On voyait des "trois points" partout ... Chacun est libre, ma foi, et l’on n’a pas besoin d’être franc-maçon pour être progressiste. D’ailleurs, j’ai connu des francs-maçons intolérants, méchants, misogynes et homophobes. Il y en a même un qui m’a avoué : "Je suis raciste". C’est dire ... Mais il y a certainement plein de francs-maçons sympas ; tous ne s’appellent pas DSK ni Cahuzac ! ...
- 
Dans la vie, il ne faut pas trop en demander. Le pape François, c’est quand même mieux qu’avant, même si ce n’est pas encore parfait. Il y a tellement de pain sur la planche ...
- 
A bientôt !
- 
Agnès G.

N.B. C’est vrai que l’Australie est à la traîne question mariage homo. Et avec Tony ABBOTT, cela ne va pas avancer vite. Tiens "abbott", c’est le pluriel féminin (mères) du mot hébreu masculin singulier "aba" (père) ... Méli-mélo ...

Voir en ligne : http://blogs.mediapart.fr/blog/agne...

repondre message

François a dit un jour " je suis un peu retors et rusé" cqfd
c’est bien beau de communiquer François
mais ceux vivent avec le peuple de dieu,ce sont les prêtres ouvriers mission de France et tant d’autres
le Vatican,c’est le centre du pouvoir et des richesses et des passe droit
il manque l’abbé pierre,il manque sœur Emmanuelle
il manque des évêques comme don helder cammara
François est jésuite dans l’âme
citez moi un seul jésuite qui est auprès de ceux qui souffrent

repondre message

Le frère Pascal Vesin 11 octobre 2013 12:08, par Nathalie

Pour qui souhaite approfondir la question des relations entre religion et maçonnerie, autour du cas de Pascal Vesin, le n° 26 de Franc Maçonnerie (septembre/octobre) offre un dossier spécial sur le sujet. Outre l’interview de Pascal Vesin, on peut lire l’intervention d’un catholique pratiquant et membre du Grand Orient de France, entre autres articles. On sent bien que l’accord n’est pas parfait et la relation pas forcément idyllique parfois, mais voilà une possibilité d’étudier d’autres points de vue.

Je n’ai pas encore lu tous les articles, mais les deux cités plus haut viennent parfaitement en écho aux échanges qui se sont tenus sur ce forum.
En revanche, question représentativité de ce magasine, je ne peux pas me prononcer. Si Emanuel accepte de m’éclairer ?

repondre message

Voici un autre cas, dont on attend avec impatience de voir la conclusion... Ah ! saintes Simplicité et Pauvreté...

"Maison diocésaine de luxe, voyage en classe affaires… Monseigneur Franz-Peter Tebartz-van Elst, évêque de Limburg, près de Francfort en Allemagne, a un goût fort prononcé pour les belles choses.

Surnommé "l’évêque de luxe", la commune où il officie, excédée par ses factures sans fin, le prie de rendre son costume ecclésiastique.

"Maintenant, ça suffit. Avec 31 millions d’euros dépensés, la ligne rouge est franchie", fustige un habitant de Limbourg."

Ils sont quand même bien patients car pour 2 millions d’euros, il y avait déjà de quoi hurler dans un monde en crise. L’exemple, décidément, vient de haut.

http://www.bfmtv.com/international/allemagne-un-eveque-bling-bling-prie-demissionner-621104.html

http://www.lepoint.fr/monde/allemagne-la-justice-s-interesse-a-l-eveque-bling-bling-10-10-2013-1741416_24.php

repondre message

Des paroles… sans actes : d’une logique imparable. 10 octobre 2013 10:31, par Françoise

Personnellement, je n’espère rien de ce pape. Il trimballe trop de casseroles et tous ses actes viennent en contradiction avec ses paroles. Il est là pour faire des écrans de fumée, de la communication facile, des promesses de gascon, pas pour réformer la Curie. Sinon croyez-vous sincèrement cher Christian Terras que les cardinaux majoritairement réactionnaires l’auraient élu ?
Nous ne pouvons plus avoir un JP1 ou un J23 à la Curie, parce que toutes les factions intégristes cathos (Opus Dei, Chevaliers de Malte, Communion et Libération, Chemin Néocatéchuménal, Légionnaires du Christ, Renouveau Charismatiques et d’autres) sont installées depuis les années 80 à la Curie à quasiment tous les postes de verrouillage et de contrôle. Et qu’elles sont largement soutenues par une bonne partie des cardinaux. Comment voulez-vous faire émerger une gouvernance progressiste dans ces conditions ?
Vous n’ignorez pas que F1 a été nommé cardinal par JP2. Il ne faut donc rien attendre d’un tel personnage.
Et cette excommunication, comme le jeu de chaises musicales oligarchique pour l’IOR, comme les pressions continues contre les religieuses américaines et contre les évêques allemands et autrichiens, montrent bien qu’il n’y a rien à espérer de lui.
L’espoir se trouve hors de la Curie. Hors du système.

Et si vous regardez bien aussi dans notre système politique laïc, pareillement gangréné par une oligarchie d’industriels, de banquiers, de politiques et de médias corrompus jusqu’au trognon, c’est exactement la même chose. L’espoir n’est plus possible dans les lieux traditionnels de pouvoir. C’est fini.
Si nous voulons garder espoir, cet espoir nous devons nous le faire grandir et le mettre en marche par nos actions. Il ne faut pas attendre un miracle des pouvoirs en place. Il faut le créer nous-mêmes. Ne plus rester dans l’attentisme. Il me semble que c’est de cette prise de responsabilité que nous sortirons d’un système d’enfance et d’adolescence pour vraiment passer à un stade d’adultes.

Rappelez-vous ce message des anges aux femmes après la résurrection de Jésus, repris dans un très beau chant que nous chantons encore parfois dans nos églises : "pourquoi restez-vous là, à regarder le ciel ? Celui que vous cherchez, n’est pas dans les nuages. Il vous a devancé, au fond de votre coeur, c’est là qu’il vous attend, car il est le Seigneur."
C’est le Seigneur qui doit nous guider dans notre vie, pas le pape.
La Source de Vie, d’Espoir, de Joie, de Fraternité est en chacun de nous, baptisés. Jésus l’a bien dit : "je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde". Alors pourquoi rester immobiles à attendre un hypothétique et improbable miracle ou sauveur psycho-magique de l’institution ? Nous avons en nous tous les éléments et l’aide divine pour avancer. Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place. Et Jésus aura beau être présent à chaque minute, si nous ne saisissons pas la vie et que nous ne bâtissons pas l’avenir mais regardons telle la colombe fascinée, les serpents de la Curie s’agiter, cela veut dire que le pire aura gagné. Et ce n’est pas ce que nous voulons. Alors retroussons-nous les manches...

repondre message

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi vient de condamner ce prêtre australien. Va-t-elle par contre absoudre le frère X, auteur alors qu’il était "Maître des Etudes" de nombreux abus sexuels commis sur de jeunes novices ?
Sans tambour ni trompette, le procès de ce frère se tient en ce moment à Rome.
Le résultat de ce procès est attendu avec la plus grande attention par ceux qui s’attachent à ce que les trop nombreux abus commis par certains membres de cette communauté soient sanctionnés. Le silence de Mgr Rivière et de Mgr Brincard sur cette pénible affaire laisse entrevoir la perspective que le coupable puisse être absous et recyclé en toute discrétion. J’espère sincèrement qu’il n’en sera rien.

repondre message

Un pape néo-intégriste. 9 octobre 2013 19:40, par pierre mabire

La question qu’on peut se poser : combien de temps résistera François à la reprise en main par la curie conservatrice ? Qu’il ait la volonté d’une rénovation, c’est possible. Mais s’il se laisse enfermer comme un coureur à pied dans le milieu du peloton, il perdra toute liberté d’initiative.
Que ce soit à la banque du Vatican, aux divers ministères (dicastères) il n’a fait que des changements « à la marge ». Peut-être laissera-t-il plus de souplesse à son nouveau secrétaire d’Etat, à moins que ce dernier soit là pour donner le l’illusion d’une rénovation qui ne viendra jamais ?
Tous ses premiers gestes vont dans le sens d’un raidissement et d’un repli. Repli sur la tradition moyenâgeuse d’une cosmogonie verticale, la résurrection du purgatoire et des indulgences qui furent des sources de séparation entre Chrétiens. Il a ramené au centre du débat public la pratique de la simonie. On achète sa place au Ciel pour quelques clics et un abonnement à son compte Tweeter. C’est le néo intégrisme.
Raidissement sur fond d’autoritarisme. Refus de recevoir celui qui est allé vers lui, l’abbé Vesin. Excommunication d’un prêtre australien ouvert à l’ordination des femmes et au mariage des homosexuels. Comme attitude de fermeture, c’est gagné !
Peut-être innove-t-il en communication en tenant de conférence de presse, en prenant le bus comme Giscard d’Estaing invitait les éboueurs à son petit déjeuner, pour la galerie. Mais pour le reste, le plus important touchant au domaine de la foi, c’est le repli dans la forteresse vaticane. Rien de bon ne s’annonce.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune