Parution : 28 novembre 2013
Iran : ChristineBoutin chez les Mollahs

« Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu… » Cette phrase de l’évangile de Luc (12, 2), Christine Boutin l’avait-elle en tête lors de son passage sur une télévision iranienne, il y a quelques jours ? En compagnie de Jean-Claude Martinez, jadis vice-président du Front national, la pasionaria de la « Manif pour tous » a servi la soupe à la propagande des mollahs qui en veulent à la diplomatie française, intransigeante sur le programme nucléaire de la République islamique.

14 commentaires
En pied de l'article.

Bien sûr, elle était voilée d’un foulard bleu (puisque toute femme doit l’être en Iran pour respecter les bonnes mœurs) mais cela ne surprendra personne : l’ancienne ministre du Logement de Nicolas Sarkozy a toujours été opposée à la loi sur le voile et avait même soutenu la candidate voilée sur les listes du Nouveau Parti anticapitaliste lors des élections régionales de 2010 (en PACA).

Ce qui est plus grave, c’est que Christine Boutin n’a pas hésité une seconde à étriller le président de la République. Il est de tradition pour un responsable politique de ne jamais critiquer les dirigeants de son pays à l’étranger et de s’abstenir de parler de politique intérieure. Il s’agit là d’une pratique républicaine. Christine Boutin qui aime tancer son prochain s’est allégrement essuyé les pieds sur cet usage respecté à droite comme à gauche. Mais Christine Boutin, dont on sait qu’elle n’est pas de gauche, est-elle encore de droite ? Voire républicaine ?

Lors de cet entretien à la télévision iranienne, l’ancienne candidate à l’Elysée dénonce, encore et toujours, la possibilité – aujourd’hui gravée dans le marbre de la loi – pour des homosexuels de pouvoir se marier civilement ; ce qui ne manque pas de sel quand on sait que l’ancienne députée des Yvelines a contracté un mariage avec son cousin germain (pourtant interdit par Rome sauf dispense pontificale)… Deux poids, deux mesures ? Christine Boutin n’a jamais eu peur du ridicule. Lors du débat sur le Pacs, elle brandissait une bible dans les travées de l’Assemblée nationale… Déjà à l’époque, elle n’avait pas de mots assez durs pour critiquer l’homosexualité. Il y a quelques mois, elle prétendait qu’un homosexuel avait le droit de se marier… avec une femme ! Hypocrisie, quand tu nous tiens !

Dans le cas présent, ce qui est grave, c’est de tenir pareils propos dans un pays qui condamne à mort encore aujourd’hui le délit de « sodomie » (article 232 à 233 du Code pénal iranien), les célibataires homos ayant droit, eux, à « seulement » 100 coups de fouet… Mais Christine Boutin « assume totalement » ses dires, prétendant même que l’Iran n’applique plus la peine de mort à l’attention des gays (cf. deux articles du Huffington Post : http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/21/christine-boutin-voilee-television-iranienne-critiquer-francois-hollande_n_4318023.html?utm_hp_ref=france et http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/22/voilee-christine-boutin-assume-totalement-voile-critiques-hollande-iran_n_4322503.html?utm_hp_ref=france)

Il y a belle lurette que nous sommes habitués aux formules à l’emporte-pièce de Christine Boutin : ne déclarait-elle d’ailleurs pas que les attentats du 11-Septembre avaient pu être commandités – si je puis dire – par G. W. Bush ? (http://www.lemonde.fr/societe/article/2007/07/05/christine-boutin-rattrapee-par-ses-propos-controverses-sur-le-11-septembre_931861_3224.html) Christine Boutin est aujourd’hui, encore plus qu’hier, disqualifiée pour prétendre à concourir à quelconque élection future.

Parallèlement, pendant que Christine Boutin se voilait pour vomir son ressentiment à l’égard du chef de l’Etat et du mariage pour tous, Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille – qui a défendu le mariage pour tous –, dévoilait dans les colonnes du Monde être atteinte d’un cancer du sein (http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/22/dominique-bertinotti-j-ai-un-cancer_3518536_3224.html), non par impudeur mais pour faire avancer les mentalités d’une société qui condamne un peu rapidement les malades à l’impuissance et qui persiste toujours à mettre pudiquement un voile sur le nom d’une maladie qui fait peur, préférant les termes de « longue maladie » (comme pour le regretté Georges Lautner, disparu ce vendredi).

Etrange simultanéité de l’actualité qui met crûment en parallèle l’outrance de Christine Boutin d’un côté et le courage de Dominique Bertinotti de l’autre. S’il faut saluer la ministre déléguée pour cette révélation qui – soyons-en sûrs – aidera nombre de femmes à se faire dépister et, qui sait ?, changera le regard que nous avons sur les personnes atteintes d’un cancer, nous ne saurions trop conseiller à Christine Boutin de relire ces vers de Victor Hugo dans « Il fait froid », afin de changer son regard : « Crois à l’amour, toujours entier, toujours brillant sous les voiles ! A l’amour, tison du foyer ! A l’amour, rayon des étoiles ! »

14 commentaires
Christine Boutin dans la fosse... 8 décembre 2013 20:57, par pierre mabire

Notre nationale Christine Boutin vient de nous produire une saillie (mais oui !) dont elle a le secret. Dans une déclaration très récente, elle a dit que Nelson Mandela s’est rendu célèbre à la face du monde "pour avoir inclus la liberté de mariage de personne de même sexe dans la nouvelle constitution de l’Afrique du Sud".
L’ancienne ministre du Logement de Sarkozy a tenu ces propos lors d’une conférence à l’Institut de la Démocratie et de la Coopération, un organisme pro-russe : "Je suis revenu d’Afrique du Sud il y une dizaine de jours et faisant de la politique depuis plus de 30 ans, je me posais la question de savoir pourquoi Monsieur Mandela – et je ne m’attaque qu’à une icône – avait un tel rayonnement dans le monde ? […] Et bien, en allant en Afrique du Sud, j’ai eu la réponse à ma question. Elle est la suivante : quand monsieur Mandela est sorti de prison en 1994, il a préparé une constitution, sortie en 1996 en Afrique du Sud, dans laquelle – et c’est le premier pays au monde – ont été inscrits les principes constitutionnels permettant le mariage gay et l’avortement."

Cette obsession du mariage pour tous ne la quittera donc jamais, au point de ne pas voir que que la célébrité mondiale de Mandela ne doit rien à cela.

Il faudrait qu’un membre du forum de Golias, ou peut-être le modérateur s’il a ses coordonnées personnelles, l’informe que ce pays n’est plus sous régime d’apartheid, et que Mandela, après 27 ans de prison, y est pour beaucoup. Faut le faire, sinon elle va se ridiculiser, la pôvre Boutin.

C’est ça la charité chrétienne : ramasser la Boutin qui a chu dans la fosse à purin.

repondre message

Iran : ChristineBoutin chez les Mollahs 4 décembre 2013 16:37, par SIGNO

Sauf votre respect, dire que les homosexuels avaient déjà le droit de se marier avant, mais avec une personne de l’autre sexe n’a rien d’hypocrite, et c’est là une réalité qui montre à quel point la loi sur le mariage de couples de même sexe est une gigantesque arnaque : en effet, les partisans de cette loi utilisaient le prétexte de l’"égalité", comme si dans le fait de concevoir le mariage comme l’union de personnes de sexe différents il y avait une discrimination, ce qui est faux. Un hétérosexuel n’avait pas non plus le droit d’épouser une personne du même sexe. Tout cela repose sur l’idée que le fait d’être homosexuel suffit à définir une personne, ce qui est faux. En fait, il n’y a pas d’"homosexuels", seulement des personnes hommes ou femmes présentant des tendances homosexuelles plus ou moins marquées, et d’ailleurs évoluant avec le temps et l’âge dans de nombreux cas. On a essayé de faire croire que la situation des homosexuels en France était semblable à celle, par exemple, des noirs aux Etats-Unis durant la ségrégation : des citoyens de seconde zone, privés de droits, ce qui est une escroquerie. Avant la loi Taubira, les homosexuels jouissaient exactement des mêmes droits que les autres, et pouvaient se marier comme tout le monde, mais avec une personne de l’autre sexe, bref comme tout le monde ! Je rappelle que la plupart des personnages célèbres de l’histoire ayant eu des tendances homosexuelles étaient mariés et beaucoup ont même eu des enfants (comme par exemple François Mauriac).
Il est criminel de vouloir enfermer les personnes dans une "identité d’orientation sexuelle" définie, comme le font les LGBT qui ne représentent d’ailleurs qu’une minorité infime des personnes présentant des tendances homosexuelles. On est soit femme, soit homme, et la question de l’orientation sexuelle est peut être importante, mais secondaire et relevant du domaine de la vie privée. La loi n’a pas à la prendre en compte, et ne doit reposer que sur les seules réalités naturelles. Quant au mariage, je vous renvoie à la définition du dictionnaire, qui affirme qu’il s’agit de l’union d’un homme et d’une femme. C’est la nature même du mariage. Le prétendu "mariage homosexuel" n’a donc aucun sens. Désolé d’appeler un chat un chat.
Quant à la théorie du genre, il s’agit d’une idéologie délirante ne reposant sur aucune base scientifique sérieuse. Les récentes études tendent au contraire à appuyer l’idée d’une différence fondamentale entre les deux sexes, et donc d’une complémentarité. Voir par exemple ici :
http://www.maxisciences.com/cerveau/le-cerveau-des-hommes-et-celui-des-femmes-sont-connectes-differemment_art31485.html

repondre message

Iran : Christine Boutin chez les Mollahs 3 décembre 2013 11:17, par biard

Evidemment Christine Boutin utilise la foi chrétienne comme paravent pour se faire de la publicité et non pour faire avancer les relations humaines sur le chemin de l’amour. C’est clair que c’est abominable.

en ce qui concerne l’éloge que vous faîtes de Dominique Bertinotti lorsqu’elle révèle son cancer, je suis beaucoup plus réservé. Ma femme ayant eu un cancer ne pouvait prétendre travailler comme beaucoup d’autres femmes atteintes de cette maladie. Pour celles-ci et pour tous les malades, il ne faut pas privilégier la continuité de l’activité professionnelle comme vertu. Il faut que les femmes se soignent dans de bonnes conditions. Si vous relisez bien les déclarations de Dominique Bertinotti, elle fait de la poursuite de son activité professionnelle un éloge. Pour celles qui ne le peuvent ou dont les conditions de travail sont certainement plus éprouvantes que celle de la ministre c’est un réel camouflet et une atteinte au droit au congé maladie.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune