Parution : 10 décembre 2013
Les papes … Clément V (Bertrand de Got) 1305 - 1314

Cela fait presque un an que Benoît onze est mort
Et le siège de Saint-Pierre reste vacant.

Cardinaux italiens et cardinaux français
Ne sont pas parvenus à se mettre d’accord
Chacun voulant élire un pape de son clan.

Sous la pression de cavaliers aragonais
Ils élisent finalement Bertrand de Got,
Archevêque en poste à Bordeaux
Mais qui refusera d’être sacré à Rome
Devenue à ses yeux un vrai capharnaüm.

Sous peine de passer pour un prélat rebelle,
Bertrand se résigne : son intronisation,
Selon la volonté de Philippe Le Bel,
Aura bien lieu dans l’église St. Just à Lyon.
Car à cette époque les princes de ce monde
Manœuvraient pour élire un pape qui abonde
Dans leur sens, par exemple
Pour dissoudre l’Ordre du Temple *

Que reste-t-il de lui
Chez les fidèles d’aujourd’hui ?
Sa soumission au roi ? Le sort des Templiers ?
Rien ? Peut-être certains n’ont-ils pas oublié
Que ce fut le premier des papes d’Avignon*
Que discrédite une certaine tradition.

… Et leur époque …

1305 Le nationaliste William Wallace est écartelé à Londres pour s’être opposé à Edouard 1er.
1306 Philippe le Bel expulse les Juifs de France. Dante commence à écrire ‘La Divine Comédie’.
1307 Philippe le Bel fait arrêter les Templiers et confisque leurs biens.
1308 Albert 1er de Habsbourg est assassiné par son neveu.
1313 Mort de Guillaume de Nogaret.
1314 Mort de Philippe le Bel. Le templier Jacques de Molay est livré aux flammes d’un bûcher.

L’Ordre du Temple (ou des Templiers)

L’ordre à la fois religieux et militaire a été créé en 1119 par Hugues de Payns et Godefroi de Saint-Amour pour la défense des pèlerins en Terre sainte. Sa règle fut rédigée par saint Bernard de Clairvaux. Des dons l’enrichirent et il se dota d’une organisation internationale. Chacun des établissements, au nombre de 9000, était une seigneurie, dite commanderie. L’ordre servit de banque aux pèlerins et même aux rois. En 1191, Robert de Sablé acheta Chypre à Richard Cœur de Lion mais la population s’étant révoltée, il dut la revendre à Gui de Lusignan.
Après la perte de la Terre sainte, l’ordre se retira en Europe. En butte à de nombreuses hostilités parce qu’il ne relevait que du pape, il fut, à partir de 1307, persécuté par Guillaume de Nogaret et Philippe le Bel qui l’accusa de corruption et qui pressa Clément V de le dissoudre. Ses biens immobiliers furent donnés à l’Ordre de Malte. Plusieurs templiers, dont Jacques de Molay, grand maître de l’ordre, moururent sur le bûcher.

Les papes d’Avignon

Clément V (1305 - 1314) (Cf le poème ci-dessus)
Jean XXII (1316 - 1334)  
Alias Jacques Duèse ou D’Ossa. Il organisa la Curie et fit faire des aménagements pour adapter le palais épiscopal aux nécessités de la cour pontificale.
Benoît XII (1334 - 1342)
Alias Jacques Fournier, cistercien, ancien abbé de Fontfroide dans les Corbières. Après avoir fait démolir le palais épiscopal, il fit construire sur son emplacement une forteresse, vaste et austère.
Clément VI (1342 - 1352)
Alias Pierre Roger de Beaufort, bénédictin, ancien archevêque de Sens dont les exigences et les goûts étaient à l’opposé de ceux de son prédécesseur. Jugeant le palais indigne de la majesté pontificale, il en fit bâtir un second juxtaposé, "le Palais Neuf", de style plus fleuri. En 1348, il acheta la ville d’Avignon à la reine Jeanne de Naples, comtesse de Provence. (Cf. Pavé insolent)
Innocent VI (1352 - 1362)
Alias, Etienne Aubert. Il s’employa à pacifier les territoires italiens du Saint-Siège mais renonça à retourner à Rome. Il réduisit les dépenses somptuaires de ses prédécesseurs.
Urbain V (1362 - 1370)
Alias Guillaume de Grimoard, bénédictin, ancien abbé de Saint-Victor de Marseille, il fit aménager des jardins autour du palais. En 1367, il rétablit à Rome le Siège Apostolique, mais, trois ans plus tard, les luttes des factions romaines le contraignirent à revenir en Avignon. Il est le seul pape d’Avignon à être reconnu bienheureux.
Grégoire XI (1370 - 1378)  
Alias Pierre Roger de Beaufort, neveu de Clément VI. Son principal souci fut de rétablir le siège de la Papauté à Rome, ce qu’il réalisa en 1376.
Clément VII (1378 - 1394), antipape.
Alias Robert de Genève. Elu par les cardinaux mécontents d’Urbain VI, il obtint la reconnaissance de la France, de l’Ecosse, de la Savoie, de l’Autriche puis de l’Aragon et de la Navarre.
Benoît XIII (1394 - 1423), antipape
Alias Pedro de Luna. A la suite d’un désaccord avec les cardinaux et le roi de France, il est contraint de partir d’Avignon après avoir subi un éprouvant siège de cinq ans. Il se réfugie dans la forteresse de Peniscola, au royaume d’Aragon. Il mourra à 95 ans, persuadé d’être un pape légitime.
Clément VIII d’abord antipape (élu en 1423 mais se soumit en 1429).
Benoît XIV (1425-1430) antipape élu par un seul cardinal à Peniscola contre Clément VIII.

Pavé insolent

Dialogue entre Michel et Gabriel

M - Certains papes se comportent comme de riches et puissants monarques en se faisant construire de somptueuses résidences sous prétexte que rien n’est trop beau ni trop coûteux pour loger le représentant de Dieu sur Terre.
G - Oui et en oubliant évidemment la sobriété vestimentaire de Jésus et la rusticité de ses hébergements. Mais, tout va bien, puisque d’autres papes ont eu des goûts plus modestes ! Alors, ceux-ci compensent ceux-là !
M - Tu plaisantes, j’espère ! Tous les papes sans exception devraient faire preuve de simplicité vestimentaire.
G - Arrête ! Je vois mal Benoît XVI vêtu d’une bure et chaussé de sandales !
M - Non mais je lui reproche de s’être fait faire des mules sur mesure et rouges comme le sang des martyrs. Ce sont des exigences que j’assimile à des caprices onéreux, indignes d’un ecclésiastique
qui par ailleurs n’hésitera pas à vanter l’esprit de pauvreté. »

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune