Parution : 11 février 2014
Pudibonderie

La Poste a refusé d’éditer dans le Doubs un timbre commémoratif représentant L’Origine du monde de Courbet, au motif que l’œuvre « pouvait heurter la sensibilité des enfants » (Source : A.F.P., 31/01/2014).
Je ne vois pas ce que les « enfants » viennent faire là-dedans. Ce sont plutôt certains adultes qui sont mal à l’aise devant un tableau de ce type, et qui y voient une offense aux bonnes mœurs. En quoi c’est d’eux-mêmes qu’ils parlent, et non du tableau.

1 commentaire
En pied de l'article.

Rien de plus beau que le sexe d’une femme, notre Origine. Je sais bien que certaines d’entre elles disent qu’il y a à le représenter quelque chose de dégradant ou d’avilissant. Mais elles ne font que montrer leurs propres frustrations, la façon dévalorisante dont elles-mêmes considèrent leur propre corps. Sans doute est-ce là, aussi bien dans le cas des hommes que des femmes, le fruit d’une éducation millénaire culpabilisant le corps et la sexualité, où a pu mener le christianisme. Pourtant on devrait bien savoir que selon ce dernier c’est dans l’œil, dans le regard qu’est l’impureté, et non dans l’objet qui se présente à lui. Jésus le dit bien dans l’Évangile : c’est ce qui sort de nous qui nous souille, non ce qui y entre – ainsi notre façon de regarder, non ce que nous regardons.
On objectera à propos du tableau de Courbet le réalisme de la figuration. Mais c’est ce refus du mensonge lui-même qui magnifie la femme. Ce qui est obscène et hypocrite au contraire, ce sont les peintres qui estompent les nudités, qui les dissimulent par le mensonge du voilement (le voile ment !) pour faire passer une peinture qui très sournoisement « vise bas » : les académiques, comme Cabanel par exemple dans sa Naissance de Vénus. À l’inverse, tout comme Courbet, Egon Schiele a peint les pilosités, et là est la vérité de son œuvre. Non une nuda veritas (vérité nue), mais une vera nuditas (nudité vraie).
Enfin je trouve bien bizarre qu’on refuse ce qui touche au sexe en le déclarant pornographique, et qu’on admette à satiété la violence belliqueuse : les scènes de guerre, de massacres, de sang versé, etc., dont toutes nos représentations sont remplies. C’est bien cela à mon avis qui devrait choquer les enfants. Mais on préfère faire d’eux de futurs assassins ou victimes glorifiés dans la « boucherie héroïque » des combats, que leur montrer d’où ils viennent, d’où ils tirent la vie.

1 commentaire
Pudibonderie 14 février 2014 11:08, par Françoise

Bonjour Michel

Je ne sais pas pourquoi on oppose toujours la Vénus de Cabanel aux nus de Courbet ou à ceux de Manet. Encore pourrait-on comparer les nus de Cabanel et ceux d’ Ingres qui boxent dans la même catégorie académique, mais les nus chez Courbet comme chez Manet appartiennent au courant de la peinture dite naturaliste, ce qui n’a rien à voir en terme de représentation. D’ailleurs, vous n’avez plus de Vénus chez ces deux peintres, même si l’Olympia de Manet est proche d’une Vénus façon Titien. L’idée est plus de montrer la réalité de la vie, de se moquer des allégories anciennes et donc aussi de la nudité (reliée dans le cas de l’Olympia à la prostitution). L’origine du monde de Courbet tient du même registre réaliste et naturaliste. Rien d’érotique là-dedans. Maintenant se sont plus les hommes que les femmes qui sont choqués par ce tableau, contrairement à ce que vous pourriez penser.

Il y a une bonne vingtaine d’années, Daniel Mermet avait consacré une très jolie émission au tableau de Courbet et la rediffuse assez régulièrement.

Je vous la passe en lien :
http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-lorigine-du-monde

Bonne écoute !

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 18 octobre 2017
Parution : 11 octobre 2017
Parution : 6 octobre 2017
Parution : 2 octobre 2017
Parution : 27 septembre 2017
Parution : 21 septembre 2017
Parution : 12 septembre 2017
Parution : 28 juillet 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune