Parution : 20 février 2014
Légionnaires du Christ :
Rome reconnaît d’autres Maciel dans l’Eglise...
Mais que fait François ?

La sulfureuse congrégation fondée par le prêtre mexicain Marcial Maciel est dans la phase finale de son « processus de réformes » : le Chapitre extraordinaire a élu le 6 février dernier une nouvelle équipe dirigeante et a publié un communiqué dans lequel la Légion demande officiellement pardon aux victimes du père Maciel. L’ancien Légionnaire du Christ, Xavier Léger, auteur d’un livre bouleversant, coécrit avec le journaliste Bernard Nicolas, « Moi, ancien Légionnaire du Christ », publié chez Flammarion (cf. « Golias Hebdo » n°301), a accepté de répondre à nos questions. Il dénonce une monumentale manipulation pour sauver la congrégation à n’importe quel prix.

14 commentaires
En pied de l'article.

Victimes de dérives sectaires dans l’Église, asseyez-vous et respirez calmement : le Vatican est en train de reconnaître que la sainteté d’un fondateur passe au second plan. Autrement dit : Si vous apportez des vocations et de l’argent à l’Église (quels que soient les moyens que vous utilisez), alors le Vatican vous accueillera les bras ouverts, et ne vous ennuira pas trop. Le responsable du Vatican pour la vie consacrée, le cardinal Joao Braz de Aviz a en effet reconnu qu’il y a d’autres cas de fondateurs de congrégations religieuses incohérents ou immoraux, comme le fut Marcial Maciel Degollado. Le 31 janvier dernier, lors d’une conférence de presse au Bureau de presse du Saint-Siège, le préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, a déclaré qu’il s’agissait d’une chose qui ne devait pas être cachée. « Le cas des Légionnaires n’est pas unique : nous avons plusieurs cas similaires, anciens et récents. Tous les fondateurs qui apportent une belle grâce à l’Église ne vivent pas selon la grâce qu’ils transmettent », a-t-il indiqué. « Cela, nous devons le reconnaître. C’est moche, mais c’est ainsi. Et c’est pourquoi il faut distinguer les choses. C’est un travail que nous sommes en train de faire avec beaucoup de soin, et ce n’est pas facile. C’est très difficile », a-t-il ajouté.

Ces cas de fondateurs incohérents posent de sérieuses questions à l’Église : comment est-il possible que Dieu se serve d’hommes et de femmes corrompus (et parfois ouvertement immoraux, comme Maciel et le Père Marie-Dolminique Philippe) pour insuffler le charisme d’une œuvre divine ? Le cardinal Braz de Aviz n’a pas donné une réponse directe à cette question, mais il a affirmé la nécessité de « bien faire la distinction entre le fondateur qui possède un charisme, et le charisme lui-même ». Il estime qu’il faut absolument « distinguer la grâce, le don et la lumière d’un charisme » du fondateur, dont le témoignage ne reflète pas toujours ce charisme. « Dans le passé, nous avons vu des exemples emblématiques, comme celui de saint Jean Bosco et de plein d’autres, mais dans d’autres cas actuels, le fondateur ne coïncide pas nécessairement avec ce qu’il prêche », a-t-il expliqué... En quelque sorte, une théologie très spéciale de la vie religieuse : mauvais fondateur, bonne communauté... Sans commentaire ! [découvrez l’ensemble de notre dossier dans Golias Hebdo 324]

14 commentaires

Il n’y a qu’une solution : il faut liquider cette institution. Tout de suite et sans regret. L’Eglise catholique doit laisser la justice du monde s’occuper de tous les cas qui sont rapportés et les victimes doivent être écoutées par des oreilles bienveillantes. Il y a urgence. On sait qu’il faut guérir les malades et leur offrir une chance mais ceux qui savent qu’ils doivent évacuer l’institution avant de faire trop de dégâts, doivent partir rapidement. Les temps sont difficiles. Ils doivent se faire soigner.

repondre message

Pourtant... En art on accepte cette dualité.
Que le génial Céline ait, AUSSI et par ailleurs,stupide et dangereux. Etc.
Dommage.
Je ne sais pas... mais j’ouvre la réflexion.

repondre message

Mais que fait François ? Du vent et de la démagogie, rien de plus !! Il serait grand temps de s’en rendre compte...

repondre message

Pauvre pape.... Il semble que Benoit XVI ait essayé de faire quelques petites choses. Je lui donne acte pour les Légionnaires.

François s’attaque aux Finances. J’espère qu’il en survivra.

Quel successeur osera mettre son nez dans l’Opus Dei, dans la Fondation Lejeune, et sans doute bien d’autres.

L’argent, l’argent, plus que le sexe, conduit aux plus grands péchés

repondre message

PROCÈS - Un religieux de 69 ans comparaît devant les assises du Jura pour le viol d’une paroissienne jugée vulnérable. Mais selon lui, la victime était "consentante".
Le curé a-t-il abusé de la faiblesse d’une de ses ouailles ? Le père Daniel Lagnien, 69 ans, est jugé à partir de mercredi pour le viol d’une paroissienne lorsqu’il officiait à Moirans-en-Montagne, un village jurassien de 2300 habitants. La victime, âgée de 39 ans, est une femme particulièrement vulnérable en raison de troubles psychologiques et de problèmes physiques.

Les faits remontent à juin 2010. Les protagonistes de l’affaire participent alors à un pèlerinage en Isère. Au cours du séjour, le prêtre fait des avances appuyées à la jeune femme. Il tente de l’embrasser à plusieurs reprises et lui caresse les cuisses et le sexe, explique l’accusation. Quelques jours plus tard, la situation s’envenime : le père Lagnien aurait violé la victime alors que celle-ci s’était rendue à son domicile pour lui signifier son refus d’entretenir une relation avec lui.

Le curé reconnaît "sa culpabilité morale"

repondre message

ce n’est pas la peine d’aller si loin, en France qui sera jugé a violé une pauvre fille, lui le pretre a etait deplacé ,a Lourdes quel miracle decidemment je suis dehors et j’y reste

repondre message

Tant que nous resterons dans une défense "verticale" de l’intêret de certains au détriment ou au bénéfice des autres, nous subirons sans cesse ce type de faux fuyant :-------------" La Tête peut être pourri , mais le corps est sain ! ou ------------ la base des curés pose problème , mais la hiérarchie est sans tâche "....etc ....!

Dans un cas comme dans l’autre , en bonne (?) justice de ce bas-monde , ce seront toujours les "boucs- émissaires" qui seront condamnés , jamais leur système !

Quels gestes concrets faisons nous pour contrer le système ?

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune