Parution : 21 février 2014
« Tous à poil », même Jean-François Copé !

La théorie du genre et autres fadaises de la même farine, serinées par les extrémistes de tout poil (politiques et religieux), n’en finissent pas de faire des ravages dans notre pays. Et notamment à droite où l’on surveille ces mouvements de contestation comme le lait (maternel) sur le feu en se demandant comment les récupérer, au bout du compte.

1 commentaire
En pied de l'article.

Dernière victime de ces âneries proférées avec force pancartes bleues (pour les garçons) et roses (pour les filles) : le président de l’UMP, Jean-François Copé – qui devait s’être levé ce dimanche 9 février de mauvais poil. Ce dernier s’est emporté au « Grand Jury RTL/LCI/ Le Figaro » contre un livre prétendument recommandé aux enseignants : « Tous à poil » . En feuilletant cet ouvrage, le député-maire de Meaux n’a pas hésité à manier l’ironie pour le dénoncer : « A poil la maîtresse... Vous voyez, c’est bien pour l’autorité des professeurs ! On ne sait pas s’il faut sourire, mais comme c’est nos enfants, on n’a pas envie de sourire. A poil le bébé, à poil la baby-sitter, à poil les voisins, à poil la mamie, à poil le chien... » (http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/10/cope-s-outre-contre-le-livre-pour-enfants-tous-a-poil_4363155_823448.html).

Vous comprenez, « son sang n’a fait qu’un tour » en lisant ces ignominies et du coup, il a démarré au quart de poil ! Ne coupons pas le cheveu en quatre : on pourrait – si l’on est un tantinet rétrograde – être scandalisé face à un livre qui fait l’apologie de la nudité, soi-disant recommandé par le Centre national de documentation pédagogique, « maison d’édition » du ministère de l’Éducation nationale, qui « contribue au développement des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) ainsi qu’à l’éducation artistique et culturelle », dixit sa fiche Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_national_de_documentation_p%C3%A9dagogique). Pour paraphraser Molière dans « Tartuffe » (Acte 3, scène 2) : « Couvrez [ces poils pubiens] que je ne saurai voir ! »

Sauf que l’ancien ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’État de Jacques Chirac a tout faux : ce bouquin est recommandé par une association ardéchoise au beau nom de L’Atelier des Merveilles (http://ateliermerveille.canalblog.com/). Comment Jean-François Copé – à une heure de grande écoute – a-t-il pu proférer une telle bêtise ? Comment un représentant de la Nation, ancien ministre, chef de parti, peut-il mensongèrement montrer du doigt un ministère ô combien important : celui de l’Éducation nationale, qui a pour charge non seulement nos professeurs mais surtout les élèves qui sont nos enfants ?

Je reprendrai ses mots : « Il y a un moment où il va falloir qu’à Paris on atterrisse sur ce qui est en train de se faire dans ce pays ». Effectivement, il a raison, prenons-le à rebrousse-poil : il faut qu’à Paris – comme en province – on comprenne que le président de l’UMP raconte n’importe quoi. Qui est « pétri d’idéologie » en l’espèce ? L’UMP ou le gouvernement de Jean-Marc Ayrault  ? La frange droitière du parti conservateur ou Vincent Peillon ?

Certes, Jean-François Copé n’en est pas à son coup d’essai. Pendant la campagne interne pour la présidence de l’UMP, il stigmatisait des enfants des cités – de confession musulmane – volant – paraît-il ? – des pains au chocolat à des bons Français bien blancs et bien chrétiens en plein Ramadan ! C’est dire si, parfois, le président de l’UMP roule sur les jantes…

Mais, au-delà de cette polémique idiote, qui ne sert qu’à remuer du vent – pour ne pas dire autre chose – pour faire peur aux Français, je m’interroge sur l’ancien porte-parole des gouvernements Raffarin. En effet, je me dis que finalement pour le patron de l’UMP qui paraît si hérissé par toutes ces toisons, heureusement, Eve a croqué la pomme. Nous connaissons cet épisode biblique, relaté dans la Genèse. Après les deux premiers chapitres – magnifiques, si empreints de poésie –, le troisième relate la première discordance entre le Créateur et ses créatures, entre Dieu et nous, les Hommes. Une pomme croquée, des pagnes élaborés avec des feuilles de figuier, le complexe du corps et de la nudité.

Jean-François Copé doit avoir honte de se montrer nu. Certes, cela est sans doute un excès de pudeur… Ou bien alors est-ce de la pudibonderie ? Toutefois, il n’a jamais été question de se montrer nu et d’en faire un cheval de bataille. Cette publication qu’il stigmatise veut juste la relativiser, si j’ose dire : la nudité doit être dédramatisée car nous sommes tous faits de la même manière, femmes et hommes. Il n’y a que peu de différence entre nous. Le corps est divers, multiple. Chez les humains, il se décline sous deux formes : féminin et masculin. C’est cette diversité qui nous rend si riches, qui nous attire aussi.

Jean-François Copé a oublié que « Dieu sonde les reins et les cœurs » (Jr, 11, 20). Il se fout pas mal de notre corps, plus ou moins poilu. Il peut lire « Tous à poil » s’il le veut. Mais, au préalable, qu’il replonge dans Marc 7, 18-23 : « ’ Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ?’ C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore : ‘Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur.’ »

La nudité, avec ou sans poil, n’est pas impure car elle ne sort pas de l’homme : elle le façonne.

1 commentaire

Billet d’humeur qui est amusant à relire quelques temps plus tard...

Il ne volait pas très haut notre Copé de Meaux, et on apprend que finalement il volait tout court...

repondre message

- Dans la rubrique: L’Humeur de GINO
Gino Hoel
Parution : 3 mars 2017
Parution : 13 janvier 2017
Parution : 14 octobre 2016
Parution : 4 août 2016
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune