Parution : 8 avril 2014
Pauvreté

On ne naît pas pauvre, on le devient. Ou alors on provient d’ascendants qui eux-mêmes ne sont pas nés tels, mais le sont devenus, à tel ou tel moment de l’histoire, et du fait de telle ou telle circonstance. Tous les hommes ayant droit, me semble-t-il, à un égal destin, la pauvreté renvoie forcément à la question de la justice et de l’injustice. Donc à l’analyse des causes qui l’ont provoquée, et aux moyens d’y remédier.

10 commentaires
En pied de l'article.

J’ai regardé l’excellente émission Les Défis de l’Église, diffusée sur Arte le 1e avril dernier. On s’y demandait par exemple ce qu’allait faire le nouveau pape François vis-à-vis de la pauvreté. Avec un tel nom, celui de l’apôtre même de la pauvreté, François d’Assise, on s’attendait qu’il la mît au centre de ses préoccupations. Et effectivement on a vu qu’il s’en préoccupait beaucoup, menant lui-même une vie « pauvre », et alimentant son image de « pape des pauvres ».
Mais l’émission montrait bien qu’il y a deux façons de s’intéresser à la pauvreté : la première est celle de valoriser les pauvres je dirai abstraitement, de parler comme faisait déjà Bossuet dans un de ses sermons de leur « éminente dignité », et donc de limiter la considération qu’on a pour eux à la charité qu’on leur témoigne. La seconde façon est de faire les concernant l’analyse dont j’ai parlé, d’affirmer leurs droits, et d’œuvrer pour faire cesser l’injustice dont ils sont victimes. À cette tâche s’était vouée en Amérique latine la théologie de la libération. On sait que l’Église catholique la considère depuis toujours avec suspicion, comme « flirtant » avec le marxisme.
Le nouveau pape jusqu’ici a choisi de s’en tenir à la première voie, celle de l’intérêt compassionnel. Au mépris par exemple de ce que disent les Béatitudes, qui ont comme un petit air de l’Internationale : « En marche, les humiliés… », pour reprendre la traduction de Chouraqui. Quant à la théologie de la libération, elle agonise dans les pays mêmes où elle est née. Ce qui y prospère aujourd’hui, c’est le mouvement évangélique, où la contagion émotionnelle l’emporte, à grands renforts de musiques et de chants, sur toute velléité d’analyse sociale, froide et objective. Il est bien dommage que le pape non plus ne se mêle pas d’analyse sociale concrète, qu’il aime tant les pauvres, mais ne s’occupe pas des droits qu’ils ont à vouloir sortir de leur état.

10 commentaires
Pauvreté 13 avril 2014 11:38, par robert bastide

Bonjour à vous tous,
Je vous conseille de lire , dans le cadre du "Nouvel-Education" Education ; , deux profs de l’Essec qui répondent "vertement" au texte du Pape François concernant "Exhortation apostolique". Affrontement entre les SPECIALISTES de la chose et un homme de coeur qui dénonce toutes les injustices en désignant le Responsable.

Je suis un catho. qui restera sur le parvis et qui aurait pu devenir protestant ,du côté d’ Evangile et liberté"
Obligé de préciser cela, pour me situer et éviter toute confusion.
Bien cordialement

repondre message

Pauvreté 10 avril 2014 21:40, par Françoise

Bonjour Michel

F1 n’est pas Joseph Wresinski ni l’Abbé Pierre ni Soeur Emmanuelle ni don Helder Camara...

En parlant du père Joseph, je vous mets un magnifique document en lien, extrait d’un colloque d’ATD Quart Monde :

http://www.atd-quartmonde.org/IMG/pdf/conclusions-fr-colloq-janv-F-impression.pdf

repondre message

Pauvreté 9 avril 2014 18:23, par Emanuel

Tout comme mère Thérésa qui aimait tellement les pauvres qu’ elle voulait absolument qu’ils se reproduisent.

repondre message

Pauvreté 9 avril 2014 15:03, par Deroëc

Bonjour Michel,
Le pape avait eu l’intention de supprimer la Banque du Vatican, ou plutôt l’I.O.R. (sigle plus discret), mais réflexion faite ou pressions subies, il n’en fera rien.
Pourquoi ? Aurait-il l’intention de distribuer une partie de l’argent aux pauvres ?
Amicalement

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 21 novembre 2017
Parution : 15 novembre 2017
Parution : 8 novembre 2017
Parution : 24 octobre 2017
Parution : 18 octobre 2017
Parution : 11 octobre 2017
Parution : 6 octobre 2017
Parution : 2 octobre 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune