Parution : 13 mai 2014
Régression

On vante beaucoup la simplicité et le naturel dont fait preuve le nouveau pape François. On lui oppose le côté trop sérieux et savant de son prédécesseur. Enfin, dit-on, un pasteur proche des gens, qui les comprend et parle comme eux !
Il m’est venu la curiosité de lire son exhortation apostolique Evangelii gaudium du 24 novembre 2013, qu’il a présentée comme le programme de son pontificat. On y lit des choses tout à fait édifiantes. D’abord qui ne serait d’accord avec cet éloge de la joie ? Mais dès le début on lit une formule oxymorique : «  L’Évangile, où resplendit glorieuse la Croix du Christ, invite avec insistance à la joie.  » (§ 5) Allez faire comprendre à un public simple que la [Croix,->http://www.michel-theron.fr/article-theologie-buissonniere-croix-59046858.html supplice infâmant, puisse en tant que telle inviter à la joie !

2 commentaires
En pied de l'article.

Mais de toute façon, le pape ne s’occupe pas de contradictions de fond, pas plus que d’essayer de les résoudre, car il se méfie de toute réflexion critique, et chez lui l’obscurantisme n’est pas loin. Chez le prédicateur en effet il bannit « des paroles propres à la théologie ou à la catéchèse, dont la signification n’est pas compréhensible pour la majorité des chrétiens. » (§ 158) Le conseil qu’il lui donne est simplement d’entrer en empathie avec les auditeurs, d’agir sur leurs émotions, l’ambiance, la forme de la présentation étant plus importantes que le contenu. Bref il doit s’adresser à ses auditeurs comme une mère parlant à son enfant : « On doit favoriser et cultiver ce milieu maternel et ecclésial dans lequel se développe le dialogue du Seigneur avec son peuple, moyennant la proximité de cœur du prédicateur, la chaleur de son ton de voix, la douceur du style de ses phrases, la joie de ses gestes.  » (§ 140) En effet, « l’Église est mère et elle prêche au peuple comme une mère parle à son enfant, sachant que l’enfant a confiance que tout ce qu’elle lui enseigne sera pour son bien parce qu’il se sait aimé.  » (§ 139)
Il faut donc rassurer le croyant en le berçant de douces paroles. Plus question de réexaminer ou éclaircir tels ou tels textes et dogmes, qui pourtant auraient bien besoin d’être revisités. Rassure-toi et laisse-toi guider : tu es aimé, et ne t’occupe pas de penser. Ce maternalisme, propre depuis toujours à l’Église catholique et qu’évidemment le pape incarne encore, ne peut qu’infantiliser les fidèles, et les maintenir dans une épouvantable régression.

2 commentaires
Régression 27 mai 2014 21:17, par Sisinio Orsin

De mon côté je pense que le verbe "infantiliser" n’est pas adéquat car il concernerait un échange avec des enfants ;là ce serait plutôt prendre les croyants pour des imbéciles à qui l’on voudrait donner la tétée ! Au bout d’un moment il y a rejet tout à fait naturel.
Mais la sainte bonne mère l’église c’est le...clergé,eh oui !
Au début de la propagation de la bonne parole(Il est sorti du tombeau vivant), il n’y avait pas de clergé, seulement des disciples ;tant que le clergé n’aura pas disparu,rien ne changera !
Mais à notre époque nous sommes tout de même libres de penser et de dire car, par le passé,"la sainte église"envoyait les récalcitrants jusqu’au bucher !
Non mais vous ne voyez pas le travail, des siècles et des siècles d’impénitence ! Vade retro Satana !
La "croix glorieuse", moi je ne comprends pas ! C’est sa croix à Lui, pas un objet ! puis il dit aussi "prenez- votre croix" (au sens figuré)=témoin= martyr.

repondre message

Régression 14 mai 2014 20:41, par Deroëc

Bonjour Michel
Votre propos m’a fait penser à Raminagrobis.
Amicalement

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 21 septembre 2017
Parution : 12 septembre 2017
Parution : 28 juillet 2017
Parution : 23 juillet 2017
Parution : 13 juillet 2017
Parution : 4 juillet 2017
Parution : 27 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune