Parution : 21 mai 2014
Les papes … Benoît XIII ? (Pedro Martinez de Luna) 1394 – 1423

Qui connaît aujourd’hui l’histoire peu commune
De cet Aragonais nommé Pierre de Lune,
(En espagnol : Pedro Martinez de Luna)

Obligé de quitter le palais d’Avignon,
Où d’aucuns l’appelaient cardinal d’Aragon,
Pour s’installer dans celui de Peniscola* ?
C’était à l’époque du schisme d’Occident

Où deux papes voulaient régner en même temps,
L’un, Benoît Treize, anciennement Pierre de Lune,
L’autre, Boniface Neuf qui siégeait à Rome
Et qui bénéficiait d’une audience opportune.
Peniscola devint alors un oppidum.

Soutenu par quelques évêques,
Par quatre cardinaux et des moines copistes
Acharnés au travail dans leur bibliothèque,
Sans oublier un fort contingent de lampistes,
L’exilé résista pendant dix-neuf années,
Certain d’être le seul pontife légitime
Avant d’être perfidement abandonné
Par son ami intime,
Vincent Ferrier, son confesseur,
Qui fut aussi un célèbre prédicateur.
Usé, Benoît mourut à quatre-vingt quinze ans,
En martyr pour certains, pour d’autres en faisan.

Ce Benoît-là, selon les pères connaisseurs,
Fut un antipape. Trois cent trente ans plus tard,
Ressurgit Benoît* Treize. Etait-ce un avatar 
Pâle reflet de son lointain prédécesseur ?
On ne retient de lui qu’il fut mal inspiré
Au moment de choisir son collaborateur :
Le cardinal Coscia, réputé magouilleur.
Et déconsidéré.
La papauté est loin d’être une sinécure,
On la quitte incompris, vénéré ou obscur
Et parfois
Malgré soi.

… et leur époque
1395 A Nicopolis, ville bulgare sur le Danube, déroute des chrétiens commandés par Sigismond, roi de
Hongrie.
1399 Le maréchal de France Boucicaut contraint les Turcs à
lever le siège de Constantinople.
1400 Naissance de Gutenberg
et de Fra Angelico.
1404 Mort de Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne.
Naissance de Gilles de Rais qui sera identifié à Barbe-Bleue.
1409 Concile de Pise qui dépose Grégoire XII à Rome et Benoît XIII en Avignon pour élire Alexandre Vqui sera jugé illégitime.
1414-1418 Concile de Constance qui mit fin au grand schisme d’Occident avec l’élection du pape Martin V en 1417.
1415 Défaite de l’armée française àAzincourt.
1417 Henri V, roi d’Angleterre s’empare de la Normandie.
1419 Assassinat à Montereau de Jean sans Peur par un proche du
dauphin Charles futur Charles VII.
1422 Mort de Charles VI et avènement de Charles VII.
1423 Naissance de Louis XI.
Vaincu par les Anglais et leurs alliés les Bourguignons,
Charles VII se replie à Bourges.
1428 Jeanne d’Arc se rend à Vaucouleurs pour rencontrer Robert
de Baudricourt, gouverneur du roi.
1429 Jeanne d’Arc délivre Orléans.

Peniscola

C’est une presqu’île rocheuse au nord de la Communauté valencienne en Espagne.
Son château se situe au point le plus élevé du rocher, à 64 m au-dessus du niveau de la mer. Construit par les Chevaliers du Temple sur les restes d’une ancienne casbah arabe, il a été aménagé par Benoît XIII pour en faire une résidence papale.

Les papes prénommés Benoît (Hormis Benoît XVI, Cf. Pavé insolent)

Ceux dont l’Histoire n’a retenu que leurs dates de pontificat
Benoît Ier (575-579)
Benoît II (684-685)
Benoît IV (900-903)

Ceux qui ont appartenu au clan Tusculum
Benoît VIII (1012-1024)
Benoît IX de 1032 (il avait 20 ans) à 1044, puis du 10 mars au 1er mai 1045 et du 8 nov. 1047 au 16 juil. 1048. Il utilisa la force et l’argent pour se
maintenir au pouvoir. Il fut excommunié.
Benoît X (1058-1059), antipape.

Ceux qui ont été déclarés antipapes
Benoît X, cité plus haut
Benoît XIII (Cf. poème ci-dessus)
Benoît XIV (1425-1430) élu à Peniscola

Ceux qui ont été assassinés
Benoît VI, étranglé en 974.
Benoît XI, empoisonné en 1304.

Ceux qui ont eu affaire à des empereurs germains  
Benoît III (855-858) élu malgré l’opposition de Lothaire II et de Louis II le Jeune.
Benoît V, dit Grammaticus, (964-965) déposé et arrêté par Othon Ier au profit de Léon VIII.
Benoît VI (972-973) qui, à la suite de la mort d’Otton Ier, son protecteur, fut interné par l’antipape Boniface VII et mourut étranglé en 974.
Benoît VII (974-983), du clan Tusculum ; il excommunia l’antipape Boniface VII et, avec l’appui d’Otton II, calma l’agitation féodale.
Benoît VIII (1012-1024) qui eut l’appui de l’empereur Henri II.

Ceux dont l’Histoire a reconnu des actions positives  
Benoît XI (1303-1304). Il réconcilia la papauté avec Philippe le Bel, amnistia deux frères Colonna impliqués dans l’attentat d’Anagni. Il quitta Rome pour s’établir à Pérouse où il mourut, empoisonné.
Benoît XII (1334 -1342). Après avoir fait démolir le palais épiscopal d’Avignon, il fit construire sur son emplacement une forteresse, selon ses goûts sobres d’ancien moine. Il s’opposa au népotisme.
Benoît XIII (1724-1730). Dominicain austère et humble, il interdit aux prêtres de se
prosterner devant lui mais il subit l’influence du peu scrupuleux cardinal Niccolo Coscia.
Benoît XIV (1740-1758). Il fut le pape de la conciliation. Il promut l’enseignement des sciences historiques et naturelles dans un sens libéral : il fit accorder l’imprimatur aux œuvres de Galilée.
Benoît XV (1914-1922) Il fit preuve d’une grande activité humanitaire et diplomatique mais avec un sens de la neutralité contesté par certains. (Cf. plus loin, le poème qui lui est consacré).

Pavé insolent Dialogue entre Michel et Gabriel

à propos de Benoît XVI
M « Benoît XVI a dit qu’il avait choisi son prénom en souvenir d’abord de Benoît XV qui a guidé l’Église durant la Première Guerre mondiale, ensuite de Benoît de Nursie (480-547) fondateur de l’ordre des bénédictins.
G - Mais peut-être aussi en l’honneur du 16 avril, jour de sa naissance qui est aussi la fête de St. Benoît.
M - Peut-être ! Mais ce qui me chiffonne, c’est qu’il n’ait pas tenu compte, d’une part des casseroles qui traînent aux basques de Benoît IX et, d’autre part, des trois antipapes qui portent le même prénom !
G - Cela confirme ce que tous les deux on pense des inconditionnels de la Tradition. Pour eux, elle est la somme exclusive de toutes les contributions qu’ils jugent positives venues des conciles, des papes, des dogmes et, parallèlement, l’omission volontaire et hypocrite des cruautés perpétrées durant les Croisades, des ravages de l’Inquisition, de la condamnation de Galilée, de la vie de débauches de certains papes du népotisme et de la simonie, de l’antisémitisme de plusieurs papes
M - … et la liste n’est pas close. Mais que penses-tu de sa référence à Benoît de Nursie* ?
G - Il devrait s’inspirer de sa sobriété vestimentaire. D’autre part, c’est fort louable pour un théologien d’être à la recherche de Dieu dans la vie quotidienne à condition de prendre en compte les réalités terrestres auxquelles ses contemporains sont confrontés.
M - Je crois qu’il est en train d’évoluer. Il est prêt, paraît-il, à permettre à des divorcés remariés de communier.
G - Eh bien, formons des vœux ! »

* La Nursie se trouve en Italie centrale.

- Dans la rubrique: Espace du conteur
Daniel Duprez
Parution : 7 novembre 2014
Parution : 8 juillet 2014
Parution : 10 décembre 2013
Parution : 26 juin 2013
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune