Parution : 4 septembre 2014
Les papes… et leur époque : Jules II (Giuliano della Rovere) 1503 - 1513

Sur le site d’une ancienne carrière,
Le corps du Christ recouvert d’un linceul
A reposé sur une pierre
Pendant deux nuits entières, seul.
Une meule sans fioritures
A clos la sépulture.

2 commentaires
En pied de l'article.

Quinze cents ans après, dans la ville éternelle,
Que fait donc en ces lieux
Le guide des Hébreux, 
Imposant, solennel,
Au centre d’un vaste monument funéraire ?
C’est lui le gardien honoraire
D’un Jules qui avait la folie des grandeurs,
Stratège militaire et politique
Spécialiste en renversement d’alliances,
Et qui eut l’impudeur
De concevoir une grandiose basilique
Pour y être honoré dans la magnificence
Tandis que les tout récents gardes suisses*
Surveillent les abords pendant le Saint-Office.

Depuis que Jules II est arrivé au ciel,
Intervient-il pour convaincre tous les pontifes
D’être moins attachés aux valeurs matérielles ?
Quoi qu’il en soit, le résultat est négatif.

Dates clés
1503 Bayard s’illustre au pont de Garigliano.
1504 Le 26 novembre, Isabelle la catholique, reine de Castille, meurt d’un
cancer de l’utérus. Elle avait 53 ans.
1505 Martin Luther entre chez les
augustins.
1506 Mort de Christophe Colomb à 56 ans.
1507 Mort, à 31 ans, de César Borgia, fils du pape Alexandre VI.
L’île de Socotra est conquise par les Portugais.
1509 Naissance à Noyon de Jean Calvin.
1510 Albuquerque, navigateur portugais , s’empare de Goa, au sud de Bombay. La ville sera restituée à l’Inde en 1961.
1511 Parution de « L’éloge de la folie » d’Erasme.
1512 Copernic entreprend la rédaction de son œuvre, "Révolution des sphères
célestes".
1513 Découverte de la Floride par Juan Ponce de León, conquistador espagnol.

Les Gardes suisses

La garde suisse pontificale est une force militaire chargée de veiller à la sécurité du pape et du Vatican. Elle a été créée le 22 janvier 1506 sur l’ordre du pape Jules II. Avec 110 militaires, elle est la plus petite armée du monde. A titre de comparaison, la Garde monégasque en compte 113.
Pour y être incorporé, il faut être :
- citoyen suisse et fidèle de la religion catholique et romaine
- jouir d’une réputation irréprochable
- être diplômé d’une école secondaire du deuxième degré
- avoir effectué l’école de recrues
- avoir entre 19 et 30 ans
- être célibataire
- mesurer au moins 1,74 mètre.
L’allemand est la langue officielle de la garde. Etre plurilingue est apprécié.

La Garde suisse est actuellement composée de 5 officiers, 26 sous-officiers,
1 chapelain avec le rang de lieutenant-colonel et 78 hallebardiers (une hallebarde mesure 2,30m).

Depuis2008, le commandant de la Garde est le colonel Daniel Anri. En novembre 2005, son prédécesseur, le colonel Elmar Théodor Mäder, a exclu que des femmes fassent partie de la Garde pour des raisons d’exiguïté de la caserne et de discipline.

Les gardes portent un uniforme de couleur rouge, jaune et bleu, dessiné par Michel-Ange.

Le 4 mai 1998, vers 21 heures, le colonel Alois Estermann, promu la veille commandant de la garde, est retrouvé sans vie dans son appartement privé, aux côtés de son épouse également décédée. (Un officier supérieur a le droit d’être marié). Un troisième cadavre, celui de Cédric Tornay* (23 ans), vice-caporal de la garde y est également découvert.

Tous trois ont été tués d’une balle de pistolet appartenant au sous-officier. L’enquête a officiellement conclu à « un coup de folie » du jeune garde. Ce dernier, furieux de s’être vu refuser une décoration, aurait abattu son supérieur et son épouse avant de se suicider ; cette version officielle est cependant remise en cause par plusieurs témoignages relayés dans la presse qui a évoqué un dépit amoureux. Il est probable que cette tragédie doive être attribuée aux relations tendues qui régnaient à ce moment-là dans la « petite Suisse », comme l’attestent certains témoignages. En dépit des trois lettres qu’elle a adressées à Jean-Paul II, la mère de la jeune victime n’a pas réussi à obtenir l’ouverture d’une enquête auprès du Vatican.

Pavé insolent
Dialogue entre Michel et Gabriel

G « Ce drame m’a bouleversé. J’ai lu un document sur Internet en
tapant Cédric Tornay. En voici un court extrait :
… le Saint Siège a démontré qu’il est tout sauf « la maison de verre » voulue par Jean-Paul II. Au Vatican, l’omerta est le principe, et le refus de collaborer efficacement avec l’extérieur, la règle. A proprement parler, l’état de la Cité du Vatican est hors la loi puisque aucune procédure n’est prévue qui garantisse la possibilité aux familles des victimes de saisir la justice vaticane ou d’obtenir d’elle le moindre accès au dossier. Et bien entendu, le Vatican qui prêche à travers le monde le respect des droits de l’homme se refuse toujours à ratifier la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et du citoyen et qui permettrait à toute personne dont les droits fondamentaux auraient été méconnus de s’adresser à la Cour Européenne.

M - La mère de Cédric Torrnay a peut-être le tort d’être protestante et divorcée. »

2 commentaires

L’uniforme de la Garde suisse n’a pas été dessiné par Michel-Ange, mais par Jules Répond.

repondre message

- Dans la rubrique: Espace du conteur
Daniel Duprez
Parution : 7 novembre 2014
Parution : 21 mai 2014
Parution : 10 décembre 2013
Parution : 26 juin 2013
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune