Parution : 5 novembre 2014
Punition

Notre actuelle ministre de l’écologie s’est à plusieurs reprises déclarée contre l’« écologie punitive ». Sa position me semble bien naïve. On vient d’en voir la conséquence lorsqu’elle a renoncé à l’écotaxe, pourtant prévue de longue date, par peur d’une manifestation des chauffeurs-routiers, qui menaçaient de bloquer les routes – ce qui d’ailleurs constitue un délit, car cela fait obstacle à la liberté de circuler.

5 commentaires
En pied de l'article.

Un gouvernement ne gouverne plus, lorsqu’il retire des mesures du fait de la pression de tel ou tel lobby. Gouverner, selon le mot de Pierre Mendès-France, « c’est choisir  ». Que préfère-t-on alors, ou l’intérêt général, la diminution de la pollution, où chacun a tout à gagner, ou bien au contraire tel ou tel intérêt catégoriel ? En outre, le retrait de l’écotaxe va peser sur le budget de l’État, puisque les sociétés qui ont installé les portiques destinés à la percevoir devront être remboursées. Beaucoup d’emplois aussi seront sacrifiés.
Mais notre ministre irréfléchie n’a pas pensé si loin. Pour compenser sa dérobade, elle n’a ensuite trouvé rien de mieux que de demander aux sociétés d’autoroutes de faire un effort en permettant aux usagers de rouler gratuitement le dimanche : cela revenait évidemment à augmenter cette pollution même contre laquelle on est censé lutter.
Il est très naïf d’exclure la « punition », quand elle est justifiée, dans l’appréciation des comportements humains. Cela relève de cet angélisme dont j’ai parlé dans le n°111 de Golias Hebdo. Je sais bien qu’un livre célèbre de Jean-Marie Guyau, paru en 1885, portait comme titre : Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction. Je ne suis pas sûr qu’une telle morale puisse être possible. Car que vaudrait un interdit sans punition en cas de sa transgression ? Cela ne ferait qu’attester une déplorable faiblesse. Les Latins ont tout dit là-dessus : « Si tu veux la paix, prépare la guerre. » Ou bien, comme dit le proverbe chez nous : « Parle doucement, mais avec un gros bâton.  » Il en est de l’écologie comme de toutes choses : sous peine d’une totale inefficacité, elle ne peut s’empêcher d’être « punitive  » !

5 commentaires
Ecologie moralisante 8 novembre 2014 18:46, par professeur Tournesol

Il n’est pas forcément bon que l’Etat cède aux lobbys, mais là il ne s’agissait pas d’un lobby mais aussi bien de routiers que d’agriculteurs, d’ouvriers ... qui valent bien le lobby écolo. L’écotaxe n’est pas seulement impopulaire, elle est stupide, on peut supposer que Ségolène Royal en a pris conscience. Si les parlementaires avaient réfléchi un peu plus avant de voter à la quasi unanimité, on n’en serait pas là.
L’écologie est non seulement souvent punitive, mais également moralisante : il s’agit moins d’être efficace que de faire sa BA "pour la planète" pendant que la Chine ou l’Amérique continue de polluer tranquillement.
L’écotaxe est avant tout un impôt, même ripoliné en vert. Et un impôt dont une part importante sert à financer le prélèvement dudit impôt est un mauvais impôt. Un impôt dont le prélèvement est effectué par une entreprise privée, tels les fermiers généraux d’Ancien Régime, sous les applaudissements d’écolos pseudos antilibéraux.
Je rejoins un des commentaires sur les autoroutes, elles n’auraient pas dû être privatisées, et il faut les renationaliser. Les péages pour des autoroutes privées, ce n’est pas du libéralisme, c’est de la féodalité, tels les fours et moulins seigneuriaux.

repondre message

Punition 7 novembre 2014 09:20, par Françoise

Michel,

Dois-je vous rappeler que Ségolène Royal n’est aucunement écologiste mais socialiste libérale et que donc, elle pliera toujours devant n’importe quel lobby économique et financier ?
L’écologie pour elle n’a aucune valeur, c’est un paravent, un morceau de sucre qui aide la médecine libérale à couler, un truc pour faire passer la pilule amère. Mais dans le programme politique socialiste libéral, c’est un domaine fantoche (et c’est pareil côté UMP d’ailleurs). Vous voyez bien qu’on repart sur le fameux aéroport de NDame des Landes malgré la cata écologique en vue. On va signer le TAFTA qui va autoriser les OGMs mais aussi des trucs antiécolos au possible tout ça pour faire plaisir aux groupes industriels agro-alimentaires américains et à l’économie américaine...L’écologie à ce niveau n’a aucune valeur pour ces gens.
Si je reprends la sauvegarde de la vallée de la Clarée en France, obtenue dans les années 80 soit disant par Ségolène Royal. En réalité, le vrai combat politique et social et écolo qui a été mené, c’est à Emilie Carles et aux citoyens français savoyards qu’on le doit. Pas du tout à cette ministre. Comme souvent les socialistes libéraux, elle s’est attribuée des mérites qui ne sont pas les siens.
Alors vous ne devriez même pas vous étonner de son comportement. Ni la voir dénaturer l’écologie. Elle n’est pas là pour ça. Juste pour appliquer le principe politique suivant. Plaire aux groupes qui représentent un lobby financier puissant. Le reste, c’est de la roupie de sansonnet !

repondre message

Hop là, cher Michel THERON ! 6 novembre 2014 07:17, par Agnès Gouinguenet

- 
Notre actuelle ministre de l’écologie ne manque pas de "cojones" ! La traiter d’"irréfléchie" me semble une erreur de jugement.
- 
Quant à la punition, elle n’est pas "contre" puisqu’elle a porté plainte contre son propre père qui ne versait pas la pension alimentaire pour ses enfants (dont elle-même). Elle a gagné. Il faut le faire quand même. Et là, l’épouse de ce monsieur ne lui avait pas fait d’enfants dans le dos !
- 
Il me semble que SR essaie de choisir la voie du moindre mal. Quand un lobby est capable de paralyser l’économie d’un pays, il vaut mieux céder au chantage ; d’ailleurs,c’est la définition d’un lobby que d’être capable de faire chanter ...
- 
Avouez que pour la tragédie de Sivens, elle fait "son boulot".
- 
C’est bien de le rappeler.
- 
Merci. Heureuse journée d’inspiration :)
- 
AG à MT.
- 
N.B. Rien par force n’est bon ; et les gens irresponsables en écologie doivent être convaincus, sinon ils pollueront à qui mieux mieux, en se cachant. Ne soyons pas naïfs. Vous considérez que les punitions contre les trafiquants de drogue sont efficaces ? Hum ...

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

Punition 5 novembre 2014 22:01, par Sisinio Orsin

M.Théron,
En amont de ce débat,plus technocratique et à la mode de l’administration de Bruxelles et vive le"développement durable",
souvenez-vous que la gestion des autoroutes a été bradé par l’Etat au secteur privée pour quelques milliards au début des année 2000,aujourd’hui largement bénéficiaire:l’investissement qui à la base vient à 100% du public(le contribuable,loin d’être majoritairement actionnaire et de plus en plus saigné fiscalement parlant),ce n’est pas un retour sur l’investissement qui est à l’ordre du jour(diminuer les tarifs aux péages voire même la gratuité...),c’est l’inverse.
Royal,aurait du lire les contrats à double tranchant avant de se hasarder dans un effet d’annonce clinquant,dans le fond sa proposition me parait juste mais inapplicable sur le plan juridique.
L’écotaxe ? droite en premier et gauche en second se tiennent par la barbichette dans cette affaire ! les travailleurs qui ont du mal a joindre les deux bouts ont remporté une bataille,vous connaissez sans doute que le taux des taxes sur les carburants avoisinent les 80%,d’autant plus que producteurs et les transporteurs ne font pas du tourisme vert,c’est à flux tendu et ils n’ont pas le choix de faire autrement:c’est leur survies et leur pain qui sont en jeu.
pour gouverner,ils faut écouter et consulter le peuple par exemple par le référendum national et local.
Si les agriculteurs manifestent aujourd’hui,c’est qu’ils en ont assez de bosser pour trois francs six sous et de se voir appliquer des normes incohérentes pondues d’en haut.
Infantiliser des adultes qui courbent l’échine,ou alors que dans ce cas de figure les décideurs ne prononcent pas mot de démocratie !
et pour boucler la boucle l’exemple de Sivens(un mort) dans le Tarn,montre à nouveau que l’exécutif(ici local),après avoir été élu ne consulte plus le peuple,engage des fonds publics énormes et va jusqu’à envoyer les forces de l’ordre (l’armée) pour passer en force.
Notre démocratie actuelle devient punitive,par conséquent des contre-pouvoir se mettent en place automatiquement.
L’écologie au sein de ce système libéral résonne comme un concept,une idée qui devrait rapporter,cela devient très difficile à mettre en oeuvre.

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 15 novembre 2017
Parution : 8 novembre 2017
Parution : 24 octobre 2017
Parution : 18 octobre 2017
Parution : 11 octobre 2017
Parution : 6 octobre 2017
Parution : 2 octobre 2017
Parution : 27 septembre 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune