Parution : 5 décembre 2014
Prix Pinocchio 2014 : Shell, GDF Suez et Samsung sur le podium

Les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples solidaires et le Centre de recherche et d’information pour le développement1, ont annoncé les grands vainqueurs le 18 novembre. Neuf entreprises avaient été retenues pour des cas concrets de violations de droits sociaux et environnementaux et de communication mensongère sur leurs pratiques réelles. Si une déclaration de Manuel Valls, en faveur de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des multinationales, va dans le sens souhaité par les ONG, celles-ci n’entendent pas relâcher leur pression. Décryptage.

Lorsque le Prix Pinocchio est lancé en 2008, son objectif est double : dénoncer le décalage entre les beaux discours des multinationales et leurs impacts négatifs, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu’elles utilisent sans vergogne, et faire évoluer la législation. Son nom, comme on l’aura compris, fait référence à la célèbre marionnette et à sa très personnelle conception de la vérité. Les prix sont décernés par vote électronique des internautes, sur la base d’une liste de neuf entreprises sélectionnées. Et comme chaque année, elles sont réparties en trois catégories. [lire l’intégralité de notre dossier dans Golias Hebdo n° 362] http://golias-editions.fr/article5274.html

- Dans la rubrique: SOCIÉTÉ
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune