Parution : 9 décembre 2014
Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015
Par Golias

Pour la dixième fois en plus de vingt ans, les éditions Golias publient le Trombinoscope des évêques de France, édition 2014-2015, complètement remis à jour et totalement réécrit sur plus de 400 pages. L’épiscopat d’aujourd’hui, corps institutionnel en quête d’identité, mérite ce regard appuyé pour mieux le situer dans notre société.
(Pour commander en ligne l’édition 2014-2015 : http://golias-editions.fr/article5275.html)

34 commentaires
En pied de l'article.

Il faut raisonnablement l’avouer : la décision de Benoît XVI, en février 2013, de renoncer au ministère pétrinien prit tout le monde de court et au premier chef les évêques. La majorité d’entre eux saluèrent l’humilité et le courage du pape allemand (hormis Mgr Minnerath de Dijon pour qui « être pape, c’est assumer jusqu’à la mort ») puis l’élection de François sur le siège de Pierre. Le pape argentin – sur le plan médiatique – rompait avec son prédécesseur tout en réaffirmant la ligne officielle sur laquelle il ne faudrait pas ou plus s’arcbouter ! Autant dire que l’épiscopat français cherche encore le nord sur sa boussole à l’heure où nous rédigeons ces lignes…
Car le nouveau pape refuse de ne parler que des questions sexuelles, du Sida, du préservatif… A ses yeux, le discours est connu de tous, à quoi bon toujours revenir dessus ? Les divorcés, les remariés, les filles-mères, et même – dans une certaine mesure – les homosexuels, François voudrait que l’Eglise cesse de les considérer comme des lépreux mais souhaiterait au contraire, si non procéder à quelques changements (d’où le Synode sur la Famille, voir ci-dessous), en tout cas, réfléchir à une nouvelle pastorale familiale ; de même que sur l’ordination presbytérale de viri probati, l’évêque de Rome semblerait renvoyer cette décision aux conférences épiscopales (le célibat n’étant pas un dogme mais une règle). Les évêques de France paraissent souvent comme désarçonnés par ces « nouveautés » bergogliennes. Certes, l’aile conciliaire se réjouit et attend beaucoup du nouveau pape quand les évêques conservateurs laissent entendre que dans les faits, cela continuera comme avant. Entre les deux, prudence et circonspection accueillent les paroles pontificales, on ne sait jamais…

Au Vatican même, on navigue à vue, deux lignes s’opposent de plus en plus frontalement : celle – conservatrice – défendue par le cardinal-préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Mgr Müller, le cardinal-secrétaire à l’Economie, Mgr Pell, qui modèrent régulièrement les ardeurs de François… ; et celle – plus ouverte, la ligne du cardinal Kasper – du cardinal-archevêque de Tegucigalpa, Mgr Rodríguez Maradiaga, du cardinal-préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, Mgr Braz de Aviz, qui encouragent souvent les audaces bergogliennes… Tous (hormis le cardinal Müller) sont membres du fameux « C9 » réunit autour du pape pour mener la réforme de la curie et gérer l’Eglise. Et tout ce beau monde « s’écharpe » dans les médias, semblant lancer des ballons d’essai, ce qui laisse penser que Rome ne sait plus non plus où elle habite… Le pouvoir romain, s’il semble affaibli par François, reste malgré tout redoutable…

Entre le Trombinoscope 2012 et ce Trombinoscope 2014, deux années donc sur lesquelles il nous faut revenir. Benoît XVI – jusqu’au dernier jour – a utilisé son pouvoir s’agissant des « rinunce e nomine » (comme le stipule l’intitulé des communiqués quasi-quotidiens de la salle de presse du Saint-Siège) ; François n’est pas resté inactif mais a semblé valider certaines décisions prises (en partie) sous le précédent pontificat. Et de s’affirmer petit-à-petit. On ne peut pas tout bousculer du jour au lendemain… Mais l’idée qu’il a de l’évêque est déjà en soi une rupture ; et si l’un d’entre eux est impliqué dans une affaire financière et/ou sexuelle, il tranche en « virant ». Plus question de protéger les mauvais prélats !

Autant dire que les prochaines années sont décisives et permettront de donner une couleur au pontificat bergoglien. Mais nous sommes encore loin des élans prophétiques des évêques des années 1950, 1960 et 1970, de leurs travaux théologiques et de leurs prises de position publiques. L’Eglise ne semble plus capable de donner au Peuple un cardinal Marty, un Mgr Riobé ou un Mgr Rouet. Le pasteur s’est mué en préfet, qui reçoit son lot quotidien de directives romaines et va rendre des comptes à la curie tous les cinq ans (lors des visites ad limina) comme un directeur régional présente sa gestion annuelle lors du conseil d’administration de son entreprise… Le pasteur s’est aussi mué en père Fouettard dans certains diocèses qui désespèrent de leur évêque, en rupture avec les orientations pastorales définies par leurs prédécesseurs et leur histoire propre. Souvent autoritaires, ils imposent et ne souffrent aucune discussion. Ils font appel à des prêtres venus d’ailleurs, qui s’insèrent plus ou moins bien mais cela ne se fait jamais aisément… Ils confient des paroisses à des fraternités traditionalistes, représentées par des curés ensoutanés qui défendent une vision mortifère de l’Eglise et qui croient plus aux actions charitables que solidaires… Avec le soutien de ces évêques en quête d’appuis dans leurs diocèses où le clergé autochtone se rebiffe. Nous l’avons vu avec Mgr Le Vert (Quimper et Léon) mais il faudrait évoquer aussi NN. SS. Castet (Luçon), Aillet (Bayonne), de Kérimel (Grenoble-Vienne), Le Saux (Le Mans), Jordy (Saint-Claude)… Des voix se font entendre avec plus ou moins de vigueur. Ces nominations imposées par idéologie et volonté de reprise en main s’avèrent désastreuses sur les plans humain et pastoral. Elles démontrent, s’il fallait s’en convaincre, la nécessité de la coresponsabilité en matière de nominations entre l’institution et le Peuple, comme cela se fait dans certains diocèses suisses et comme cela s’est fait dans la primitive Eglise !

Voici donc cette édition 2014-2015 du Trombinoscope des évêques. Chaque évêque a été scruté, quasiment ausculté, afin d’être le plus proche de la réalité, le plus proche de sa vérité, en toute liberté. Entretiens, lettres pastorales, communiqués…, nous avons tout lu, tout recoupé, tout vérifié. Parfois, nul besoin d’explications ou d’analyse fouillée : les propos parlent d’eux-mêmes pour ainsi dire et laissent entrevoir à quel type d’évêque nous avons affaire. De façon personnelle, nous sommes passés par tous les sentiments : joie, tristesse, désespoir, espérance… Certains évêques suscitent l’ironie, d’autres la reconnaissance ; certains sont à pleurer quand d’autres nous emportent par leur simplicité évangélique, la bienveillance de leurs propos, le témoignage d’Eglise qu’ils apportent à la société. Hélas, cette dernière catégorie ne court plus les cathédrales mais nous ne pouvons nous y résoudre. Tout arrive, même et surtout l’improbable. Qui aurait parié sur un concile en 1958 quand le pape Roncalli fut élu ? Personne. Qui aurait parié sur la démission de Benoît XVI et l’élection du cardinal Bergoglio, lequel semble vouloir jouer le rôle du metteur en scène de la collégialité version Vatican II ? Personne. C’est bien là le signe que l’Esprit, fougueux, agit à sa guise. Puisque « le vent souffle où il veut », n’en minimisons pas sa force. En attendant, s’il pouvait inspirer la grande majorité des évêques de France et les inciter à prendre des positions courageuses dans différents domaines, nous serions sans doute les plus heureux des chrétiens.
(Pour commander en ligne l’édition 2014-2015 : http://golias-editions.fr/article5275.html)

34 commentaires
Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 23 avril 2015 14:32, par Vallier

Bonjour,

oui le pape François a eu raison de parler des maladies qui menacent/frappent la curie romaine.

Mais n’oublions surtout pas que son discours s’adresse aussi à chacune de nos paroisses... et à chacun d’entre nous.

repondre message

Coucou GOLIAS. 22 décembre 2014 13:57, par Agnès Gouinguenet

- 
Eh bé, ça barde à Rome !
- 
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-pape-Francois-dresse-un-catalogue-des-maladies-qui-menacent-la-Curie-2014-12-22-1283566
- 
Pas mal du tout, le coup des maladies ...
- 
Joyeux Noël !
- 
AG.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 20 décembre 2014 16:06, par GF

Ouvrage très intéressant et instructif, mais pourquoi ne pas parler des évêques d’outre-mer ? C’est aussi la France !

repondre message

Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 11 décembre 2014 06:38, par boulo

Je ne le lirai pas . J’ai toujours eu les dénonciations en horreur , de quelque bord qu’elles soient .

repondre message

Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 10 décembre 2014 19:49, par eliane

Dans le Finistère nous n’avons pas de nouvelles de Mr Le Vert .J’espère qu’il vit heureux avec sa compagne ! .Heureusement que l’église Constantinienne Romaine ne castre pas physiquement ses clercs !. Tiens , je n’ai jamais lu qu’en Afrique cette église a combattu l’excision des femmes . Il est vrai que cette pratique n’empêche pas l’enfantement qui est pour l’église la principale (sinon la seule ) fonction des femmes !!!!!!!.
Quant au nouvel évêque on n’en entends pas parler . En tant qu’ancien exorciste il reste peut être dans son palais épiscopal en lançant de l’eau bénie dans tous les sens pour chasser le diable à la mer ...

repondre message

Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 10 décembre 2014 16:51, par anne marie

barbarin zéro pointé mauvais commentaire a propos des gay et du mariage
mauvais rassembleur le cœur plein de venin et de haine
le bonnet d’âne avec willianson
la couleur pourpre est celui de la vanité et d’orgueil

repondre message

Le trombinoscope des évêques - édition 2014-2015 10 décembre 2014 15:17, par Rafael

BRAVO ! Un vrai roman mais très biographique. Mais sûrement beaucoup plus. Je vous en reparle après lecture. Mince alors... on doit entendre les mouches voler dans les palais épiscopaux ce mercredi, et le bréviaire est délaissé. Jésus-Marie-Joseph ! Même not’ Fanfan vient d’en comaner la traduction. A lire !

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune