Parution : 8 janvier 2015
Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée

Toute la rédaction de Golias que l’on a parfois qualifiée de « Charlie Hebdo catho » est sous le choc. Pas de mots pour dire l’émotion face à cet acte barbare. Il faut bien pourtant en parler car la parole est la meilleure réponse à ces délinquants du fanatisme religieux. Délinquants parce que l’on connait les liens qui unissent les mafias aux terroristes islamistes. Et l’on sait aussi que les responsables musulmans condamnent avec force ces assassinats. Des imams français étaient réunis à Rome ce jour pour rencontrer le pape François. Ce soir, ils sont au séminaire français. Les responsables des cultes en France étaient reçus aujourd’hui pour les vœux par le président de la République. Leur déclaration est claire : ces criminels ne peuvent prétendre agir au nom de Dieu.

147 commentaires
En pied de l'article.

L’émotion suscitée pour une revue qui n’était pas toujours en odeur de sainteté montre bien que la démocratie ne se laissera pas abattre. Certes, une rédaction est décimée mais nous pensons au mot de Tertullien : « le sang des martyrs est semence de chrétiens ». Les journalistes et les policiers qui les protégeaient sont des martyres de la liberté d’expression et tous les rassemblements qui ont lieu, la solidarité qui s’exprime sur les réseaux sociaux en affichant massivement « je suis Charlie », montrent que les terroristes sont loin d’avoir gagné la guerre. Ils l’ont même peut-être, paradoxalement, perdue aujourd’hui ! A la condition que nous soyons fidèles à l’esprit de Charlie Hebdo  : leur humour était une invitation à penser et nous devons continuer ce travail. Leurs critiques caustiques, notamment des religions, y compris la nôtre, étaient des aiguillons qui nous empêchaient de nous reposer sur des certitudes parfois mortifères parce qu’elles généraient l’exclusion.

L’émotion doit nous inviter à penser ! Penser un monde plus juste et plus fraternel. Nous sommes de ceux et celles qui pensent que l’esprit des Lumières est plus fort que tous les intégrismes. Notre seule réponse sera celle d’une démocratie qui rassemble et prend soin des plus petits.

Nous ne pouvons pas, ce soir, ne pas faire référence au mystère pascal : Jésus est mort pour avoir dérangé les autorités, y compris religieuses. Il a pourtant, par sa mort, vaincu ceux qui voulaient le tuer. Charlie Hebdo est rendu plus fort par la violence inouïe dont il a été victime. Cette violence est le symptôme de l’impuissance de ceux qui l’exercent. La parole, le dessin seront toujours vainqueurs.

Merci à Charb et à ses amis d’avoir été jusqu’au bout de ce combat. Nous le poursuivrons avec vous ! C’est sans doute ce que vous attendez de nous !

147 commentaires
Les évêques du Sénégal ne sont pas Charlie 22 janvier 2015 22:00, par Louis 1

Chers frères et sœurs fidèles du Christ, chers frères et sœurs musulmans, chers compatriotes et vous tous étrangers vivant parmi nous,

Au début de cette adresse, nous viennent à l’esprit, nous, Évêques du Sénégal, ces paroles de notre Seigneur Jésus-Christ à ses disciples : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » (Jn 14, 27). Elles nous rappellent, en effet, que la paix est un don merveilleux et précieux de Dieu, que les hommes se doivent d’accueillir, de protéger et de faire fructifier. C’est à nous tous que revient la responsabilité de construire cette paix, à travers nos paroles, nos comportements, et nos actions de tous les jours.

Or, les événements tragiques que le monde vient de vivre avec "l’affaire Charlie Hebdo" constituent une menace grave à la paix sociale, avec des conséquences déplorables, notamment à l’encontre de personnes innocentes.

Fidèles à notre responsabilité de pasteurs, nous prenons la parole pour inviter instamment au calme, à la réflexion, au jugement de la raison, qui va au-delà des passions et qui doit guider notre action et notre réaction. Nous saluons avec bonheur les prises de position de beaucoup de chefs religieux, d’intellectuels et de tant d’autres personnes qui se sont prononcés en ce sens, chez nous et ailleurs.

Nous condamnons avec force la violence meurtrière du terrorisme et du fanatisme de tous bords qui, sous le couvert de la religion, porte atteinte à la vie des hommes, au nom de Dieu. Ceci est inacceptable et incohérent, car la vie est un don sacré de Dieu, qui doit être respecté et protégé. Personne ne peut s’arroger le droit de donner la mort : « Tu ne tueras pas » (Ex 20, 13), c’est le cinquième Commandement de Dieu. Aussi implorons-nous, dans nos prières, la miséricorde du Seigneur pour toutes les victimes.

Nous ne pouvons pas non plus cautionner les caricatures de Mohamed, Fondateur de l’Islam. Nous condamnons avec véhémence cette liberté qui se veut illusoirement absolue, sans limites, en offensant et en manquant de respect à l’autre, dans sa dignité d’homme, dans ses choix, sa foi et ses convictions religieuses.

Nous faisons nôtre la position du Saint Père, le Pape François, se prononçant sur ladite affaire en ces termes : « On ne peut pas provoquer. On ne peut pas insulter la foi des autres. On ne peut pas la tourner en dérision. La liberté d’expression doit s’exercer sans offenser ».

La religion est une fibre très sensible. Ne jouons donc pas avec le feu ! C’est pourquoi, sans jamais entrer dans une logique de vengeance et de violence, nous dénonçons le caractère blessant de ces publications. C’est dans le témoignage du pardon, de la fraternité et de la paix que les croyants, guidés par les chefs religieux, peuvent rendre authentiquement compte de la vérité et de l’amour contenus dans la religion.

Par contre, les auteurs de telles caricatures ne peuvent et ne doivent, en aucune manière, être assimilés à des chrétiens agissant contre l’Islam, comme les réactions violentes survenues au Niger pourraient le faire croire. D’ailleurs, leur idéologie est très souvent dirigée contre la religion chrétienne, et plus particulièrement contre les catholiques. On ne peut pas non plus injustement étendre cette hostilité à toute la nation française, qui est composée aussi bien de croyants - chrétiens, musulmans, juifs et autres - que d’autres personnes désireuses de vivre en harmonie avec leurs semblables.

Nous lançons le présent appel, pour préserver notre cher Sénégal de tous les démons de la division, de la haine et de la violence, comme nous l’ont toujours rappelé nos chefs religieux, musulmans comme chrétiens. En effet, ce qui nous rassemble est plus important que ce qui peut nous différencier. Nos diversités religieuses et ethniques sont des richesses qui doivent contribuer à la consolidation de notre unité nationale. Veillons à préserver le bel exemple de cohabitation pacifique, qui caractérise notre société, à travers le respect réciproque de nos convictions et à travers la convivialité et la collaboration dans la vie quotidienne. Ne cédons jamais à la pression des influences extérieures, qui pourraient fragiliser cet héritage précieux, remettre en cause les fondements de notre société, et hypothéquer notre développement.

Nous en appelons à la vigilance et à la responsabilité de tous ! Nous élevons enfin notre prière vers le Dieu d’amour, par Marie Notre-Dame de la Paix, Notre-Dame de Poponguine, pour les grâces de la Paix chez nous, en Afrique, et partout dans le monde.

Fait à Dakar, le 22 janvier 2015

Les Évêques du Sénégal

repondre message

Frapinath , auquel plusieurs commentateurs renvoient , est presque aussi haineux vis-à-vis de vous qu’envers les récupérateurs de Charlie Hebdo .
Je vous l’avais écrit il y a quelques années : n’attendez aucun merci des athées militants .
La vérité , c’est que la violence est en germe dans l’être humain et tend à le corrompre , quelle que soit son idéologie ou son anti-idéologie .

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 20 janvier 2015 17:39, par un prêtre du diocèse de Lyon

Je vous donne ce lien pour vous donner du grain à moudre :

http://www.ichtus.fr/jesuischarlie-en-etat-de-choc-on-fait-nimporte-quoi/

Bonne lecture !

Clément

repondre message

De l’air frais, ça fait du bien ! 16 janvier 2015 17:22, par PIERRE MABIRE

"Bondieuseries à vendre et en toujours genre"... ce n’est surtout pas ce que propose ce site qui n’a d’ailleurs rien à vendre, si ce n’est ne réalité qui fera grincer bien des dents. Car la vérité n’est pas toujours belle à voir. Une réalité de notre temps, comme des temps anciens, où l’intolérance et les crimes commis au nom de dieux n’ont cessé de ponctuer l’histoire des peuples.
Voici le lien : http://frapinath.com/
Un grand coup d’air frais dans un air lourd à respirer.

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 16 janvier 2015 08:47, par lucien

Toujours bien différencier la foi de la religion qui n’en est que le moyen d’expression. Savoir se moquer de sa propre religion est le signe d’une foi adulte.

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 13 janvier 2015 20:15, par Philippe Lorenzo

Avant que tout un chacun, porté par l’émotion ou emporté par ses frustrations, puisse dire tout et n’importe quoi, il est urgent de lire l’excellent papier de Golias magazine n°159 La France et le concept de sécurité nationale pp 54-57.
Golias ferait œuvre d’intelligence collective en le diffusant librement et largement.

C onstruisons enfin une
H umanitė
A ltruiste
R espectueuse
L ibre
I mmėdiatement
E t pour l’éternité

repondre message

J’ai rêvé d’un jour où les croyants " modérés " de toutes les religions défilaient ensemble pour demander pardon pour les crimes et vols commis par leurs coreligionnaires et leurs institutions .
Ce jour là Jérusalem, le Vatican et La Mecque ont été anéantis par un tremblement de terre .
Leur dieu était donc devenu bon ...
Mais je rêvais ...

Il est écrit dans un texte de l’Antiquité que " dieu créa l’Homme à son image " .Au vu de ce que l’on peut observer en réalité je crois plutôt que les Humains ont inventé des dieux et des déesses à leur propre image car ils comprenaient peu le monde qui les entourait et il y a encore peu de temps ( c’est long l’éternité ) certains étaient condamnés car ils ne croyaient pas par exemple que le soleil tournait autour de la terre ( mais il fallait croire à l’ Immaculée Conception -l’insémination artificielle ,pardon , spirituelle ) . Maintenant il semble qu’il n’y ait plus de déesses car bien sûr le régime qui prévaut presque partout est le patriarcat auquel la plupart des religions sont très attachées .
Partout ,de tout temps des minorités se sont accaparées les croyances en des dieux, en un dieu , pour asservir les autres , voler leurs terres ( "peuple élu") ,voler leurs enfants ( cathos Espagnols qui en ont volé des centaines de milliers) voire les tuer (Palestine ,Islam) .Ha mais c’est vrai que la dernière " Sorcière " a été brûlée en 1788 ,mais les choses ont elles vraiment changé ? .
J’espère qu’il n’y aura pas un jour une seule religion sur notre petite terre ,car alors je pense que ce serait la dictature mondiale .
Mais les croyants " modérés " ne seront peut être pas de mon avis ... Ils vont changer leur monde pour changer le monde .J’attends avec impatience et je regarde, j’écoute autour de moi ...

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 12 janvier 2015 11:51, par eliane

Christian Terras meilleurs voeux à vous et à votre équipe qui serait le " Charlie Hebdo " du catholicisme .
Je ne savais pas que les terroristes islamistes était liés aux mafias tout comme l’est le catholicisme à travers le Vatican et l’Opus Dei ...

repondre message

plus d’un million de personnes dans les rues a Paris 11 janvier 2015 19:28, par anne marie

non le peuple n’est pas manipuler,il s’est levé, comme le levain d’une bonne pâte, pour goûter le pain de la fraternité
et boire le vin de la liberté
je suis vous êtes nous sommes Charlie

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 11 janvier 2015 19:27, par GOLIAS - modérateur

Monsieur Noël Beda comprendra le pourquoi nous n’avons pas validé son message...

Le ton de son intervention et les termes empruntés constituent à nos yeux une pure provocation de la part de ce monsieur, aussi lui répondons-nous en plagiant une Une historique de Charlie Hebdo :

Dieu Père, Fils et Esprit de nous dire : C’est dur d’être aimé par des ...

L’équipe des modérateurs du site de Golias.

repondre message

http://www.franceculture.fr/player
Le lien vers l’émission spéciale qu’on ne peut écouter que sur la grille du direct

Gribouille

repondre message

En tant que citoyen je comprends que l’on soit fermement attaché à une liberté d’expression sans limites.
En tant que chrétien, sachant que le blasphème blesse certains croyants, je préfère qu’il soit exclu du champ de cette liberté.

Charb, l’une des victimes qui n’était pas raciste (et je salue sa mémoire) était considéré comme tel par certains musulmans. C’est une triste réalité.

J’ajoute, en tant que citoyen d’une République qui a introduit dans sa Constitution le principe de précaution, qu’il conviendrait justement par précaution d’éviter d’exacerber les fanatismes assassins.
Cela n’exclut pas évidement de les combattre avec détermination

repondre message

Je ne suis pas Charlie... jamais acheté un exemplaire ni lu une ligne et si j’ai regardé par hasard un dessin qui a pu me faire sourire c’était le plus souvent pour me détourner de la laideur du trait et de son expression souvent vulgaire. Parce qu’aussi je ne partage en rien l’idéologie de ce canard.

Je suis aussi Charlie... parce qu’au travers du crime, de l’assassinat de 12 personnes et plus ce sont les libertés fondamentales qui sont attaquées, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité qui se déclinent dans la liberté de la presse, d’opinion, de religion, de conscience... C’est en cela que cet acte se différencie de l’assassinat des deux personnes de Montrouge (hélas "banal" fait divers comme d’autres avant lui).

Je ne suis pas dupe non plus de mes propres sentiments. Je sais très bien que dans ce genre d’attentat les barbouzes en tous genres et les officines de coups fourrés ne sont jamais très loin. Et comme beaucoup je m’interroge de savoir à qui profite le crime ?

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 9 janvier 2015 10:36, par tai_gong_wang

Je vous mets ce lien que j’ai découvert en voyant la presse sur le net, où l’on voit JB Bullet, qui suite à cet événement a été pris aux tripes
et il a écrit cette chanson sur un air de Renaud, le soir même, devant les images choquantes à la télévision. Il lance donc un appel à la solidarité, à la justice, et met en garde contre les amalgames tentants, pour que l’on punisse les coupables et surtout que cela ne se reproduise jamais :

https://www.youtube.com/watch?v=-bjbUg9d64g

J’espère que cette chanson puisse être un appel à un jeunesse qui défendra les valeurs essentielles de la République : liberté, égalité, fraternité.

Merci !

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 8 janvier 2015 16:20, par Bernard YVERNOGEAU

Les caricatures qui suivent me suffisent pour dire et exprimer ma colère et en même temps ma volonté de construire un monde où chacun s’accueillent dans sa différence politique, sociale, religieuse ; ras le bol de tous les extrémisme, chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes ou autres

http://www.slate.fr/story/96551/charlie-hebdo-dessins

repondre message

Ce qui s’est passé est affreux, inqualifiable, inexcusable…
Ceci dit on peut s’interroger connaissant maintenant la folie de ces monstres s’il est opportun de continuer à publier des caricatures dénonçant l’Islamisme.
Par là je ne dis pas qu’il faudrait maintenant se soumettre mais plutôt développer des arguments et éviter la moquerie qui attise parfois la haine.
Notons que les caricatures heurtent non seulement les fanatiques mais aussi dans une moindre mesure les musulmans pacifiques.
Elles peuvent parfois inciter les uns à rejoindre les autres.

Quand un rottweiler s’échappe d’un chenil il n’est pas utile de l’énerver, vaut mieux appeler la fourrière.

repondre message

Charlie Hebdo est devenu une cause. il faut lutter contre les intégrisme de tout poil avec l’humour aussi car des caricatures parlent quelque fois beaucoup plus que des simples écrits. Charlie Hebdo réagissait aux intégrismes avec talent. je salue profondément la mémoire des victimes sans oublier les 2 policiers crapuleusement abattus parce qu’ils faisait leur travail.
comment maintenant lutter contre la barbarie internationale de ces fous de dieu, essentiellement dans le Moyen Orient et qui bien sûr pollue à travers le monde ?
comment lutter contre nos propres intégrismes religieux ici en Europe ?
n’oublions non plus qu’un certain Jésus de Nazareth a aussi été mis à mort pour blasphème par des religieux bornés !

repondre message

Que vivent longtemps, les empêcheurs de croire en rond, remparts fragiles mais indispensables, face à la (re)montée de l’obscurantisme et de la haine sauvage.
Merci de lutter et de prendre des risques pour nous tous.

repondre message

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée 8 janvier 2015 11:25, par Régine

Bien que je sois une catho ! , je veux vous apporter mon soutien : la liberté de penser , de ruer dans les brancards, elle vous appartient à tous, elle nous est propre à tous, aussi. Les mots, les dessins attendent des réponses du même type, dans un esprit d’échange, parfois houleux, peut-être, mais certainement pas dans la violence ou le crime.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune