Parution : 17 juin 2015
Mafia

J’ai vu l’excellente émission Le Pape et la Mafia, passée sur Arte le 2 juin dernier. On a rappelé qu’en 2014 le pape François a excommunié la Mafia. Mais l’émission montrait ensuite les liens étroits entretenus depuis des décennies entre les mafieux et l’Église catholique. Dès la fin de la seconde guerre mondiale, avec la bénédiction des États-Unis, les parrains de Cosa Nostra en Sicile ont remplacé les autorités mussoliniennes. Et l’alliance s’est nouée aussi entre eux et l’Église pour combattre un ennemi commun, le communisme. Cette communauté d’intérêts n’a toujours pas disparu, les mafieux couvrant encore l’Église de ses dons et prébendes.

57 commentaires
En pied de l'article.

La courageuse décision de l’actuel pape s’est heurtée aussi à une considération non plus économique, mais religieuse. Certain curé local a dit que l’excommunication serait contre-productive, et empêcherait le bandit, au demeurant lui-même très « religieux » et ainsi marginalisé, de se repentir. On connaît l’adage ecclésial, selon lequel il faut haïr le mal et aimer le méchant – c’est-à-dire lui donner une chance de revenir dans le droit chemin.
Tout cela me laisse bien perplexe. Je soupçonne que beaucoup de ces arguments sont sophistiques. D’abord que dire de profiter des subsides d’une organisation criminelle et se taire en vertu d’une omerta ? Laisser faire, disait Péguy, est pire que faire. Car celui qui fait, il a au moins le courage de faire. Tandis que pour celui qui laisse faire, il y a la lâcheté en plus.
Ensuite qu’en est-il de la « religion » à quoi se cramponne l’« Honorable société » ? Le mafieux rend un culte à la Sainte Vierge, se fait un point d’honneur de ne pas tuer un vendredi, jour de la mort du Seigneur. Mais il oublie l’essentiel « Tu ne tueras point ». C’est évidemment d’une « religion » sur mesure qu’il se réclame, d’une apparence de religion.
Et s’abriter comme il l’a fait dans l’émission derrière la loi de Dieu, en faisant mépris de celle des hommes, est une imposture. Remercions le pape actuel d’avoir abandonné cette vision théocratique qui a couvert les pires crimes, dont ceux de pédophilie, pour prendre enfin en compte la loi des hommes. Et espérons que sur ce chemin il sera suivi.

57 commentaires
Mafia , Mais qui suis-je pour juger ? 22 juin 2015 00:27, par eliane

Il avait il y a longtemps déclaré que les personnes homosexuelles avaient le diable en elles . Mais bien plus tard li avait dit " Mais qui suis-je pour juger ? " .
Ne dira t’il pas , ne fera t’il pas référence à ces paroles pour atténuer ce qu’il a dit vis à vis de la mafia ?.

repondre message

Mafia 20 juin 2015 08:23, par Françoise

Bonjour Michel

Le Vatican a créé sa mafia personnelle via les différents groupes fondamentalistes depuis au moins une quarantaine d’années : la Légion du Christ, l’Opus Dei, les Chevaliers de Malte, le Renouveau Charismatique. Et certaines de ces mouvances rapportent suffisamment d’argent et d’appuis politiques, financiers, sont liées à des dirigeants de grosses sociétés (Domino’s Pizza, Axa, General Electric), pour que la corruption avec la mafia italienne et sicilienne soit moins "nécessaire" qu’avant. L’échiquier d’influences a changé. Mais le fond du fonctionnement vatican n’a pas changé. Parce que la corruption fait partie intégrante du fonctionnement et des habitudes des monsignori. On efface pas des siècles de pratique mafieuse en une déclaration...surtout quand il y a des enjeux à l’arrière-plan dont nous ignorons la teneur...Alors j’ai tendance à penser que les propos de F1 sont des intentions (essentiellement et ostensiblement montrées médiatiquement parce que le Vatican est depuis quelques années bousculé par les instances de l’ONU et la Ligue des Droits de l’Homme), mais pas plus.
L’objectif a toujours été de gagner du temps, de faire des déclarations tonitruantes de bonne conduite tout en continuant d’agir exactement comme avant. Nous en voyons l’exemple avec les commissaires pontificaux nommés auprès des groupes fondamentalistes qui ont été inquiétés ces dernières années par la justice, que ce soit pour pédophilie, viols, abus divers et variés. C’est toujours une démonstration de façade purement médiatique alors qu’en réalité au sein de ces groupes, les directives données par les commissaires sont de continuer comme avant, sans se préoccuper de rien.
Tant qu’il y a moyen de payer des procès, d’avoir des appuis pour ralentir des procédures, s’acheter des complicités, les affaires judiciaires criminelles impliquant prêtres, religieux, religieuses, évêques sont considérées comme des broutilles, des petites épreuves avec lesquelles il faut composer en attendant des temps meilleurs et un retour à l’impunité totale. La soif de pouvoir totalitaire est si forte au sein de l’institution qu’elle tue toute morale, tout autant que dans d’autres domaines non religieux. Il me semble qu’il faut être lucide là-dessus, sans s’illusionner sur un changement.

repondre message

Mafia 19 juin 2015 23:29, par Emanuel

Pour ma part je ne crois pas que le pape François ait excommunié la mafia mais il a dit : “Ceux qui dans leur vie suivent cette voie du mal, comme le sont les mafieux, ne sont pas en communion avec Dieu : ils sont excommuniés !”.
Nuance importante... C’est en effet autre chose de dire "J’excommunie la mafia et tous ses membres" de manière solennelle et suivant les formes.

repondre message

Egun on (bonjour en basque d’Anglet), cher MT. 19 juin 2015 12:24, par Agnès GOUINGUENET

- 
C’est à cause de cela que j’ai demandé mon dé-baptême. Pour ne pas cautionner le crime organisé, si présent au Vatican d’avant François. Il y a 20 ans, être baptisée m’était indifférent. Mais on est militant anti-corruption ou on ne l’est pas ! Conversion, quand tu nous tiens ...
- 
Amitié.
- 
AG à MT.

Voir en ligne : http://blogs.mediapart.fr/blog/agne...

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Sur les chemins de la sagesse, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD https://www.bod.fr/livre/michel-theron/sur-les-chemins-de-la-sagesse/9782322080823.html (248 pages, 9,99 euros)

Michel Théron
Parution : 21 novembre 2017
Parution : 15 novembre 2017
Parution : 8 novembre 2017
Parution : 24 octobre 2017
Parution : 18 octobre 2017
Parution : 11 octobre 2017
Parution : 6 octobre 2017
Parution : 2 octobre 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune