Parution : 28 août 2015
L’actualité religieuse de l’été dominée par l’offensive des conservateurs
Par Golias

L’été a beau être synonyme de vacances, l’actualité religieuse, elle, n’y est pas. Du reste, François lui-même n’en prend pas et le fait savoir. Avec lui, il n’y a pas de vacance du pouvoir. Tour d’horizon des principales informations qui ont circulé un peu partout ces mois d’été. Urbi et orbi !

6 commentaires
En pied de l'article.

Les lignes bougent, assurément. A l’approche du prochain Synode, les forces conservatrices sont plus que jamais ardentes. Tout l’été, l’actualité ecclésiale a souvent tourné autour d’informations liées à des évêques conservateurs, en France comme en Suisse, et même à Rome où François fait ce qu’il peut pour rassurer les tenants de la doctrine. Chez nous, hors l’affaire Vincent Lambert, citons la neuvaine pour la France – « acte plus politique que religieux », comme le précise l’historien Vincent Petit dans La Croix (13/08) – parrainée par le cardinal-archevêque de Lyon, Mgr Barbarin (de plus en plus extrémisé).

Neuvaine, cette année couronnée, par les sonnailles et rassemblements sur les parvis des églises le 15 août pour les chrétiens d’Orient, initiés par le très doctrinaire évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Rey, très vite applaudi et relayé par les sites intégristes ; et une cinquantaine de diocèses qui se plient au coup de force du conservatisme français, vociférant et militant, ragaillardi par les manifs pour tous et leurs cortèges de cathos affirmés et ultras. « Tout est lié », comme dit François dans Laudato si’.

Les conservateurs ont gagné la bataille des médias de ces dernières semaines.
Ces (ré-)actions ont ainsi quasiment occulté les travaux des évêques et théologiens allemands, suisses et français, réunis à Rome à huis clos dans une salle de la Grégorienne en mai dernier pour réfléchir sur « les problèmes de la pastorale du mariage et de la famille à la veille du Synode des évêques » (cf. Golias Hebdo n° 387). Rendus publics en août, ils appellent pourtant à un vrai changement de la morale de l’Église sans pour autant renier la Tradition et les paroles du Christ. Ils n’eurent pourtant que peu d’écho… à la différence des 500.000 signatures de la « supplique filiale » orchestrée par le cardinal Burke et les milieux catho-fanatiques (qui implorent le pape Bergoglio de ne pas changer la doctrine d’un iota lors du prochain synode) quand bien même ces chrétiens ne pèsent que 3 % du milliard-et-demi de catholiques sur la planète. Quant à François, il place, déplace, fait du bruit. Avec habileté, il va dans le sens des uns et des autres et laisse planer le doute sur les interprétations qu’il faut en tirer. Les décisions, notamment sur le Synode, lui appartiennent, c’est pourquoi il n’est pas inquiet. Est-ce à dire qu’il les a déjà prises ? Et surtout, lesquelles ? Le pape mesure-t-il les attentes qu’il a soulevées ? Et les ravages dans les médias qui l’aiment tant si rien ne changeait ? Le moment de vérité approche.

[découvrez l’ensemble de notre dossier dans Golias Hebdo n°396]

6 commentaires

... "citons la neuvaine pour la France – « acte plus politique que religieux », comme le précise l’historien Vincent Petit dans La Croix (13/08) – parrainée par le cardinal-archevêque de Lyon, Mgr Barbarin (de plus en plus extrémisé)"
.
.
.
Prier, c’est être extrémisé ?

repondre message

Sachez que les chrétiens d’Orient sont massacrés par les musulmans dans les pires conditions. C’est la barbarie islamique dans toute sa splendeur
Alors quand on voit le mépris que vous affichez dans cet article pour ces chrétiens martyrs pour lesquels vous n’avez pas le moindre mot de compassion on est en droit de se poser des questions sur vous et vos objectifs.
Qui êtes vous en réalité ?
Que voulez vous ? La destruction complète de la chrétienté ?
On tue les chrétiens d’Orient et vous trouvez cela normal.
Vous êtes d’une méchanceté incroyable.

repondre message

Un bon article sur l’Opus dei :
http://www.monde-diplomatique.fr/1995/09/NORMAND/6667
Peu être que Bergoglio osera , malgré la main mise de l’Opus sur le Vatican , demander pardon sur les 200 000 a 300 000 nouveaux nés volés en Espagne dans la deuxième moitié du siècle passé .

repondre message

et bien je vais me faire debaptiser il y a un moment ou il faut agir
comme disait rocard tu restes tu fermes ta gueule tu pars tu peut l’ouvrir
c’est fait
merci a golias,qui ne plie pas l’echine devant les eveques et princes de l’eglise barbarin je n’oublie pas ces phrases haineuses envers les gay
et monseigneur rey qui deplie le tapis brun pour le fn
qu’il restent ensemble ces integristes,
ce n’est pas l’eglise de l’abbe pierre,elle est aux antipodes

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune