Parution : 17 novembre 2015
Intellectuel

Il ne se passe pas de jours sans que je m’étonne, dans toutes les réflexions que j’entends autour de moi à tous propos et sujets, et dans les conférences que je donne, de cette immémoriale, accablante et définitive haine du savoir (odium scientiae), que les gens opposent avec hostilité, huîtres qui se referment, à quiconque pourrait les instruire en quelque façon. Pour beaucoup, ce mot d’intellectuel est devenu péjoratif : c’est trop « élevé » pour moi, pensent-ils, donc cela ne me concerne pas.

6 commentaires
En pied de l'article.

Quelles sont les causes de ce phénomène ? Peur, jalousie, haine, ressentiment… je ne sais. Ou tout cela à la fois. Le fait est qu’on préfère toujours vivre entre soi, chérir sa propre médiocrité, et finalement être endormi par l’habitude, qu’éclairé par la connaissance.
On dit que dans certains collèges « sensibles » les bons élèves sont tabassés : « intello » est une insulte. Aux États-Unis paraît-il un profil trop « intello » est un handicap dans une élection : les gens préfèrent voter pour quelqu’un qui leur semble plus proche d’eux. L’exemple de Bush naguère était une caricature, pas une anomalie. Et chez nous les candidats aussi font assaut de « proximité » : ils prennent bien soin d’utiliser un langage simple, pour parler comme tout le monde. Cette tendance populiste est la plaie des démocraties. Il faut flatter l’invidia democratica, la haine démocratique : on tâche toujours de ne pas dépasser le niveau ordinaire, commun.
À propos du film démagogique Entre les murs, de Laurent Cantet, qui a obtenu une bien étrange palme d’or à Cannes en 2008, j’ai pointé dans mon billet Naturel (Golias Hebdo, n°289) l’affligeante prestation de ce professeur de français face à des élèves de quatrième dont l’ignorance, l’impertinence et la stupidité n’ont d’égale que la haine de tout ce qui ne leur ressemble pas. Libre ensuite à Télérama d’admirer la « santé » des élèves, qui selon lui compense leur inculture (sic), et l’énergie, « ce sur quoi le film s’appuie pour croire que rien n’est perdu » (01/05/13, p.105). En réalité, ni santé ni énergie ne compensent l’inculture. On peut être heureux de vivre, être bien dans ses baskets, comme on dit, et avoir 0 % de matière grise.

6 commentaires
Intellectuel 20 novembre 2015 21:37, par FXM

Bonjour Michel,

Votre billet m’inspire pour partager simplement mes citations préférées.

D’abord pour le plaisir d’un bon mot polémique j’aime bien le contre-slogan : "Comprendre fatigue ! Expérimentons l’ignorance." Mon interlocuteur n’est en général pas certain que je pense ce que je dis...

L’auteur de science fiction Isaac Asimov a justement analysé : "Si le savoir peut créer des problèmes, ce n’est pas l’ignorance qui les résoudra." Il reprochait à son pays d’adoption : "Il existe un culte de l’ignorance aux États-Unis, et il en a toujours été ainsi. La tradition de l’anti-intellectualisme a été une tendance constante, qui a fait son chemin dans notre vie politique et culturelle, nourrie par la fausse idée que la démocratie signifie que mon ignorance vaut autant que votre savoir". Cela se trouve encore plus marqué dans les sciences humaines que dans les sciences exactes ou l’expérimentation fait le juge de paix.

De mon point de vue de scientifique, je constate que rechercher la compréhension des "mécanismes" du monde n’est pas une envie unanimement partagée. Je garde cependant toujours sur moi un petit "rasoir d’Occam" pour débusquer à quel moment une discussion dévie vers des critères infondés.

Bien cordialement.

F.

repondre message

Intellectuel 20 novembre 2015 20:08, par Deroëc

Bonjour Michel,
Votre pessimisme s’appuie-t-il sur des statistiques mettant en évidence le déclin de ces mentalités et de ces postures que vous dénoncez ?
N’y aurait-il donc pas de contre-exemples porteurs d’espoir ?
Amicalement
Deroëc

repondre message

Définition ? 20 novembre 2015 13:46, par Agnès GOUINGUENET

- 
Bonjour cher MT.
- 
Ma foi, je ne sais pas ce que veut dire "intellectuel".
- 
Du coup, je me renseigne ...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Intellectuel
- 
Faut-il avoir fait ses "Humanités" pour être un bon dirigeant ?
- 
A mon avis, si l’on n’a pas fait ses "Humanités", il est conseillé de s’entourer de gens qui les ont faites.
- 
Quelqu’un de pas trop idiot a dit : "A mesure que le temps passe, on se rend compte que ceux qui manquent le plus ne sont pas les intelligents, mais les courageux".
- 
Les courageux érudits ont peut-être plus de panache. Sont-ils plus intéressants pour l’Humanité que les courageux non érudits ?
- 
Il me semble que ce sont plutôt les scientifiques qui ont le vent en poupe pour l’instant.
- 
Tout simplement parce qu’un Louis PASTEUR semble plus efficace pour le mieux vivre de l’Humanité que des Raymond ARON et Jean-Paul SARTRE, gens Ô combien respectables.
- 
AG à MT.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

Intellectuel 19 novembre 2015 00:50, par eliane

En 1969 j’ai lu "Introduction à une politique de l’homme " d’Edgar Morin . Il faudrait que je le relise .
Après avoir lu ce livre je le prêtais à un copain , celui-ci fit une déprime après l’avoir lu et abandonna ses études supérieures ...
Mais il me semble qu’à l’époque cet auteur n’était pas très aimé des " Intellectuels " , pourquoi ? .
Par ailleurs l’un de mes cousins finissant ses études secondaires se fit aussi traiter d’"Intello " par ses collègues car sur un sujet de philo : "Réalisme ou Opportunisme " il avait eu 17 et quelques extraits de son écrit furent lus devant tous par son proff . Ce n’est donc pas seulement maintenant que cela se dit . Le monde change lentement et par a-coups .
Et puis les intellectuels devraient écrire de façon à être compris par le plus grand nombre ...
Les grands intellectuels des siècles passés ont pour beaucoup été ostracisés par l’église constantinienne romaine et mis à l’ INDEX jusqu’en 1966 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Index_librorum_prohibitorum

Cela a quelque peu changé n’est ce pas ... En tout cas durant mes études secondaires en internat de religieuses dans les mêmes années que mon cousin les bibliothèques étaient bien pauvres , sans doute à cause de l’INDEX . Ce qui est marrant c’est que durant mes études sup. chez les Jésuites il y avait toujours un bon père qui allait voir les films pour signaler à la hiérarchie romaine lesquels déconseiller .Il devait se rincer l’oeil ... Mais quand on lui demandait quels films il ne fallait pas voir il se taisait ....... , méfiant le gars ...
Au plisir de vous relire cher docteur .

repondre message

Intellectuel 18 novembre 2015 13:47, par Françoise

Bonjour Michel

Il me semble que la raison de la mise en détestation des intellectuels vient de trois facteurs :

- 1. L’adhésion de nombreux intellectuels dans des associations de malfaiteurs si je puis dire, dans des causes et des associations qui vont à l’encontre de toute construction intellectuelle et raisonnement intellectuel. Ce qui en a décrédibilisé beaucoup. En a fait de simples fantoches, juste épris de célébrité, avec des égos surdimensionnés qui n’ont de raison d’exister que par une mise en scène télévisée d’eux-mêmes.

- 2. L’augmentation de la scolarisation des citoyens du monde entier, ne serait-ce que jusqu’à la fin de l’école primaire, a augmenté sensiblement le niveau d’interrogations mais aussi de méfiance voire de défiance citoyenne vis à vis de discours religieux, politiques, idéologiques, etc. Plus les gens s’instruisent mais aussi s’informent de façon libre, plus ils sont en capacité de pouvoir contester les autorités qui les gouvernent.

Sachant que des intellectuels à toutes les époques ont été des lanceurs d’alerte lorsqu’il y a eu dérives politiques, religieuses, etc, il est donc de bon ton pour les autorités qui nous gouvernent de ridiculiser l’intellectuel mais aussi le savoir. Des fois qu’il y aurait encore des intellectuels honnêtes, épris de justice sociale, etc...

Cette stratégie politique va avec une politique de désacralisation complète de la profession enseignante accompagnée d’une précarisation (explosion du régime vacataire chez les enseignants) et d’un discours marchand (l’élève client, l’enseignant, l’établissement vendeur), qui se poursuit avec une tentative de faire disparaître une éducation publique au seul profit d’une éducation privée, dépendant d’intérêts privés et religieux, ce qui implique derrière, la nécessité de moyens financiers pour être éduqué, ce qui implique aussi dans ces établissements une idéologie, un formatage qui assure aux politiques la perpétuation sans contestation d’un pouvoir autoritaire.

- 3. La généralisation du chômage de masse malgré des études supérieures d’une frange toujours plus importante de jeunes, la casse de l’ascenseur social du savoir depuis les années 90, fait penser à pas mal de citoyens de classes moyennes à modestes (classes sociales les plus touchées par le chômage de masse) que finalement, s’instruire, apprendre ne sert pas à grand-chose. C’est une régression de pensée qui n’existait plus depuis des décennies, mais qui revient en force du fait du chômage structurel de masse.

D’où la séduction populiste des politiques. D’où aussi la guerre déclarée des politiques face à toute forme de contre-pouvoir d’information et de savoir.
D’où une absence volontaire de médiatisation de certains intellectuels, dont les savoirs, s’ils étaient médiatisés, permettraient aux populations de demander des comptes à la plupart de nos politiques, nos groupes de presse, nos religions institutionnelles, nos grandes entreprises, nos banques, etc.

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

L’ouvrage de Michel Théron Théologie buissonnière – Notions fondamentales de culture religieuse, paru initialement chez Golias, est maintenant disponible en version électronique, avec enrichissements multimédias (700 pages, 9,99 euros) 

Michel Théron
Parution : 28 juillet 2017
Parution : 23 juillet 2017
Parution : 13 juillet 2017
Parution : 4 juillet 2017
Parution : 27 juin 2017
Parution : 20 juin 2017
Parution : 13 juin 2017
Parution : 6 juin 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune