Parution : 19 novembre 2015
Après les attentats de Paris
Vaincre la peur
Par Golias

L’émotion nous saisit, renforcée par les images qui tournent en boucle. C’est le temps du deuil, deuil national. Pour pleurer les morts, remercier les services de soins et les forces de l’ordre, pour aussi prendre conscience que nous sommes en guerre. Temps de tristesse immense.

272 commentaires
En pied de l'article.

Mais comme tout deuil, celui que nous vivons peut être l’occasion d’une fraternité retrouvée ou de l’amplification de vieilles querelles familiales. Viendra le temps, inévitable et légitime, des explications contradictoires et complexes sur les causes de la barbarie djihadiste. Mais il est sans doute important de respecter ce temps du deuil. Faire face, assumer, apprivoiser la violence scandaleuse et finalement inexplicable de la mort. Ecouter Celui qui, seul, l’a vaincue, peut nous aider. Dimanche dernier, dans toutes les églises du monde, nous avons eu un texte qui arrivait comme un cadeau (Marc 24, 32). Jésus y décrit le chaos d’un monde déboussolé, d’une fin de l’histoire : symboliquement, le soleil et la lune ne jouent plus leur rôle ; les étoiles tombent du ciel. Mais ce n’est pas la peur qui domine, puisque ce drame nous permet de voir le Fils de l’Homme qui vient. La terreur de l’apocalypse devient le lieu du dévoilement d’une victoire inattendue. Alors même que la nuit de l’hiver nous glace, nous sommes invités à voir le figuier qui bourgeonne et annonce la venue de ce Fils d’Homme. Le temple sera détruit, le monde passera mais ces paroles ne passeront pas ! Paroles de foi, contre la peur, d’espérance contre le découragement, d’amour contre la haine. C’est aujourd’hui qu’il nous faut entendre le « n’ayez pas peur » du Ressuscité ! N’a-t-il pas promis d’être avec nous jusqu’à la fin du monde ? Ne laissons pas la mort envahir notre cœur ni les terroristes nous imposer leur vision du monde et ne leur faisons surtout pas crédit de parler au nom de Dieu. Parce que la détresse est immense, redécouvrons que l’espérance est infinie.

272 commentaires
Vaincre la peur 3 décembre 2015 20:43, par Michèle MIALANE

Vous avez publié et je vous en remercie ma réaction aux attentats de Charlie, où je refusais de hurler avec les loups et disais que les premières victimes en seraient les musulmans français.

Aujourd’hui et une fois de plus je suis dans la minorité. Il semble- et j’en suis ravie - que le nombre d’agressions anti musulmanes n’aient pas cette fois significativement augmenté. Ce qui avait malheureusement, et comme je l’avais prévu, été le cas en janvier dernier. Peut-être - à mon avis sûrement - parce que la réaction de la caste politique que - et donc des médias - a été fort différente.*

Ceci posé, si je trouve fort bien fait l’article Philippe Godard, je regrette qu’il laisse ce côté deux questions fondamentales : pourquoi ces jeunes (convertis ou non) choisissent-ils cette violence absurde, et pourquoi est-ce l’Islam qui la leur propose ?

Je sais, ce n’est pas l’Islam, mais le wahhabisme (je viens de traduire pour un ami iranien vivant en Allemagne un article assez long mais cependant assez incomplet à ce sujet qui s’en prend au rôle incontestable de l’Arabie saoudite.) Cela ne nous dispense pas de nous demander pourquoi c’est précisément cette lecture archaïque de l’Islam qui séduit des jeunes en manque de repères et tout de même beaucoup de musulmans.

Pour moi il y a deux réponses qui satisfont en partie (fût-ce une modeste partie) aux deux questions posées plus haut et qui n’ont pas été fournies par les diverses analyses, notamment sociales, que je ne récuse pas mais que je trouve extrêmement partielles.

La première est la baisse du niveau de réflexion que je constate en France (en Allemagne, pour autant que je puisse m’en assurer, c’est pire, et je n’ai aucune raison de penser que c’est mieux ailleurs, dans d’autres pays dont je suis moins bonne connaisseuse). Je l’impute au "rouleau compresseur de l’inculture de masse US" (l’expression est de moi) qui a envahi nos écrans et de là (et d’ailleurs, depuis l’agro-industrie et les supermarchés jusqu’à Mac Do) nos vies, désormais uniquement guidées par ce que j’appelle le consuméro-hédonisme.

La deuxième est le machisme épouvantable de cette idéologie. Une fois de plus les femmes passent à la trappe.(Celles qui se convertissent au wahhabisme le font à une écrasante majorité parce qu’elles ont un copain qui... Et comme elles ne pensent pas, voir plus haut...) Je déplorais récemment le recul du statut des femmes, partout dans le monde. Quoi de plus tentant pour un homme dévalorisé socialement qu’une idéologie qui vous déclare qu’il est le meilleur, parce qu’il fait partie du "bon " groupe (curieux que personne ne se rende compte que l’Islam, en déclarant que les musulmans sont supérieurs aux autres, fonctionne exactement comme toutes les idéologies d’extrême-droite) et que dans ce "bon" groupe il est le chef, parce que les femmes sont des êtres inférieurs ?

Pour moi l’égalité (en droits, je sais que la nature est injuste et que l’humanisation de l’homme consiste précisément au premier chef à compenser cette injustice) est la première et la plus sacrée de toutes les valeurs. Or elle est battue en brèche un peu partout (les Anglo-Saxons ne nous reprochent-ils pas, plus vraiment à juste titre, de préférer l’égalité à la liberté alors qu’eux - le "bon" groupe – font l’inverse), comment alors s’étonner que la surenchère profite aux pires ?
Bien amicalement,

Michèle Mialane

repondre message

Vaincre la peur 1er décembre 2015 09:40, par Ferréol

Il n’est plus temps d’avoir peur. Il faut passer aux actes c’est à dire redéfinir la laïcité et le rôle de l’État.
Dans sa Critique de la Raison Pure, E. Kant a démontré que notre esprit fonctionnait très bien quand il limitait son champ d’action au monde sensoriel, physique ou matériel. Grâce à nos facultés logiques nous avons progressé dans la recherche de la vérité scientifique, médicale, technique... Mais dès que nous abordons le domaine idéologique, métaphysique ou religieux, nos facultés logiques ne fonctionnent plus correctement, pour la bonne raison que nos intuitions, nos croyances sont invérifiables.
Par voie de conséquence, il semble normal que les croyances de tous ordres, y compris religieuses soient classées comme relevant de la sphère privée et traitées comme telles. Certes elles peuvent être proposées mais en aucun cas imposées.
Si la religion est une affaire spirituelle, elle ne devrait pas se manifester et choquer par des tenues extravagantes (soutane ou niqab) ou des signes manquant de discrétion (kippa). De même les collectivités publiques ne devraient pas se laisser imposer des menus hallal ou casher dans leurs services de restauration. Un état laïc se doit d’intervenir pour limiter ou interdire tout comportement susceptible de provoquer des réactions violentes, au nom du maintien de l’ordre public. Pour remplir cette mission, les représentants de la nation devraient se tenir à distance de toutes ces communautés, minorités agissantes ou groupes de pression qui rivalisent pour tirer domination et profit de la société qui la abrite.

repondre message

Emanuel@ A tous : Vaincre la peur 29 novembre 2015 16:40, par Emanuel

STUPEFIANT !!!
Que Dieu (s’il existe) nous protège de la cathoclique soit disant progressiste autant que de l’autre réac.
Procès stalino-inquisitoriaux... encore et toujours de beaux jours .
Me voilà donc accusé de justifier la colonisation, de soutenir les pieds-noirs tous de riches colons profiteurs, d’être infesté de la propagande gouvernementale, de comparer la Résistance française à l’occupation nazie avec je ne sais quelle secte étasunienne. Le tout sur fond de collusion avec l’OAS, l’OD, la droite puante et j’en passe quelques autres... Tout ça pour avoir écrit ce qui relève de faits incontestables et que je ne prends pas sur internet ni dans une quelconque idéologie mais dans la vraie vie vécue de plusieurs mois en Algérie et de témoignages de mes camarades encore en vie.
Toute votre phraséologie me rappelle une affiche couvrant à cette époque les murs de Paris représentant, en noir et blanc dans un encadrement rouge sur fond noir, la photo d’une troupe de paras (parmi lesquels bon nombre d’appelés comme moi) avec la légende "Voici les tueurs de la république" (une autre portait le mot "nervis"). Affiche émise par le PC et plusieurs associations de gauche. Même mes parents pourtant peu susceptibles de sympaties droitières en furent choqués (il est vrai que je portais le même uniforme ou presque).
Ecrire que depuis 1830 c’est le travail acharné de colons associés aux ouvriers "indigènes" (au sens d’occupants premiers des lieux), pas tous loin de là réduits en esclavage, qui ont fait de ce pays un jardin et un très important territoire minier et pétrolier... n’est rien d’autre que citer une réalité incontestable. Et je n’ai pas souvenir d’avoir écrit que toute la population en avait largement et également profité (j’ai même écrit que de nombreux pieds-noirs vivaient à peine mieux que les indigènes (toujours avec le même sens).
Ecrire que la pseudo "guerre d’Algérie" est une fiction n’est là encore que remettre les pendules à l’heure au regard de l’étymologie du mot et de son sens. La "guerre d’Algérie" est une fiction de propagande communiste et de l’extrême gauche relayées par des torchons en mal d’existence car il n’y a jamais eu affrontement d’armées. Des escarmouches entre forces de l’ordre et rebelles ça oui et pas toujours à notre avantage. Une chasse intense aux terroristes des villes et villages également. Ca n’exonère en rien les dérapages de certaines unités (voir le très chrétien Gl Aussares et ses sbires) ni ceux de quelques individus (d’ailleurs assez rarement couverts par leur hiérarchie). Mais c’est ce qui vous permet de discréditer l’armée, le gouvernement et la France en occultant les massacres perpétrés par le FLN dont beaucoup nous furent imputés (voir le scandaleux film "l’ennemi intime"). Il y a eu plus de 3 millions d’appelés en AFN.... Croyez-vous qu’il y ait eu 3 millions de tortionnaires ? Si oui vous insultez la mémoire de plusieurs de mes camarades morts ou blessés en missions humanitaires.
Ecrire que FLN<=> EI = Daech = Califat... c’est poser, en raison des moyens employés, la même équivalence que Lucifer = Prométhée = Jésus = Etoile du matin... Ce n’est en rien faire l’égalité Lucifer = diable, démon satan... ainsi que l’a fait en son temps l’église romaine et d’autres avec elle.
Mais dans le cas du FLN et de l’EI cette égalité avec le diable se justifie pleinement. Les buts de guerre et les moyens employés étant les mêmes.
Aucun de vos arguments de propagande ne me convaincra jamais pour avoir vu et vécu ce que je souhaite que ni vous ni vos descendants soyez ou soient amenés à voir et vivre ?
Fin de ....... pour moi (.... car je ne sais quel terme utiliser ici.

.

repondre message

Vaincre la peur 28 novembre 2015 21:28, par Sisinio Orsin

Depuis ces attentats,au boulot,je constate de la haine,du racisme envers ceux qui seraient potentiellement des "bouniouls",de la part de bons travailleurs autochtones ;c’est l’hystérie du moment,et je cherche à apaiser même si ils encaissent("les bouniouls") dans le silence:ils sont vexés de se sentir pris comme bouc-émissaire où la crise économique ne fait que amplifier le problème.
Le seul problème de chacun,français,marocains,turc... est de travailler pour faire vivre sa famille,tout le reste ne sont que des spéculations de bas étage.
Des responsabilités ?Je préfère rien dire...mais je n’en pense pas moins.
En rentrant tous les soirs, je passe devant une boucherie fermée,un monticule de fleurs à l’entrée, car les deux filles de l’artisan ne sont plus.
Les forces de l’ordre sont à l’oeuvre ?Les gardiens de la paix ne sont plus !
Peut-on espérer une transition politique ?non et sans illusion !L’extrême droite est-là plus forte que jamais et l’Etat d’urgence promulguée, se donne les droits de perquisitionner à tout va.
Et les cathos dans tout ça...la crise identitaire s’accentue ou des amalgames malsains s’en suivent...on est mal barré

repondre message

Quelle déferlante de haine contre qui n’a pas la même vision que vous ??? Très chrétien ça ???
Merci quand même pour les liens... qui justifient ce que j’ai écrit (oppositions violente au statut de 47, manipulation des foules musulmanes françaises par le FLN, atrocités de ce même FLN en Algérie...)... Au fait où aurais-je écrit que les gouvernements français et son armée étaient innocents, tout blancs ???
Merci d’avoir montré à quel point vos références idéologiques vous conduisent à baver aigre sur notre pays auquel vous devez tout.
Françoise si Daech n’a pas de revendications territoriales au même titre que le FLN en avait (alors que la France ne faisait que préserver ses intérêts largement développés par ses ressortissants depuis 1830) pourquoi donc DAECH = EI (état islamique) = Califat ???????
Allez basta... inutile de poursuivre avec qui n’est pas capable de comprendre que les moyens employés par les uns et les autres sont les mêmes. Avec qui n’a que l’insulte "droitière" pour argument.

repondre message

Vaincre la peur 24 novembre 2015 17:41, par henault

Voici un poème que j’ai écrit ... avant les attentats. Croire encore malgré tout...!

Un chant s’élèvera.

Quand la terre aura bu
tout le sang des innocents assassinés,

Quand la mer n’engloutira plus
les frêles esquifs des hommes
en quête d’une terre fraternelle,

Quand les murs de la haine tomberont
sous la main des semeurs de liberté,

Quand le jour naissant verra s’évanouir
les brouillards de la peur,

Alors,
le chant des hommes s’élèvera,
plus puissant que le bruit des armes,

les enfants célébreront la vie
en jouant dans le soleil,

et l’arbre grandira,
emportant dans sa croissance
la désolation de la terre
vers la sérénité du ciel.

repondre message

Vaincre la peur 22 novembre 2015 11:40, par Ventadour

"Viendra le temps, inévitable et légitime, des explications contradictoires...." Merci pour cette conclusion.
Il faudra aussi se poser la question de la révision de certaines paroles de la Marseillaise (que l’on chante souvent ces jours-ci) dont on mesure le caractère odieux, criminogène et nauséabond, par exemple "qu’un sang impur abreuve nos sillons".

repondre message

Vaincre la peur 21 novembre 2015 19:29, par Françoise

Une chanson de mon enfance, liée à l’Album Espérance de John Littleton, paru en 1980, hélas seulement disponible en vinyl...Toutes les chansons de cet album sont formidables. Elles ont fait partie pour moi des plus belles chansons et cantiques modernes. J’avais énormément de plaisir à les chanter à l’église. Aujourd’hui, la plupart ne sont plus chantées, ni même connues. Je le regrette. Je vous transmets l’une d’elle dont les paroles sont je pense de circonstance.

Tendons-nous la main

En ces temps de désordre et d’agitation
Le monde semble comme en ébullition :
Conflits, haine et misères,
Font la manchette des journaux.
Voisins, amis ou frères
Se tournent très souvent le dos.

C’est le moment ou jamais
De montrer ce que nous sommes.
C’est le moment ou jamais
De nous conduire comme des hommes.

C’est le moment ou jamais
De briser toutes nos frontières,
C’est le moment ou jamais
De nous conduire comme des frères

Tendons-nous la main
Par-dessus les frontières,
Mais en faisant chacun
La moitié du chemin.
Tendons-nous la main
En chaîne solidaire
Et nous verrons demain
Refleurir la PAIX enfin !

C’est le moment ou jamais
D’oublier toutes nos colères,
C’est le moment ou jamais
De nous réconcilier, mes frères.

Et du sol encore brûlant,
Des fleurs et du blé sortiront
Dans le regard des enfants
La peur, l’effroi disparaîtront.

Tendons-nous la main,
Par-dessus les frontières,
Mais en faisant chacun
La moitié du chemin.
Tendons-nous la main,
En chaîne solidaire,
Et nous verrons demain,
Refleurir la PAIX enfin !

repondre message

Vaincre la peur 21 novembre 2015 18:43, par Emanuel

Pour ma part je commence à être singulièrement fatigué par tout ce pathos déversé à longueur d’antennes par des journaleux qui en rajoutent.
J’ai de la compassion pour les victimes et je suis solidaire de leurs familles et proches. Mais je trouve que tout cet étalage de sensiblerie +- teintée de peur est indécent. Ce ne sont ni ces manifestations ni les braillements de bravaches qui viendront faire reculer le terrorisme.
J’ai vécu plusieurs attentats en AFN commis par ceux dont les fils et petits enfants, aujourd’hui émigrés en France, pourrissent pour certains nos banlieues et veulent nous imposer leur "vie rêvée". Et nous étions loin d’être aussi équipés que le sont les forces de l’ordre maintenant (pas de fusils d’assaut, de béliers, de gilets pare-balles...) pourtant ceux d’en face ne disposaient pas que de tromblons. Si nous avions usé 5 000 munitions en quelques minutes nous aurions été sévèrement sanctionnés (j’ai le souvenir du rapport que j’ai dû faire parce que j’avais tiré trois cartouches).
Arrêtons de considérer ces attentats comme des actes de guerre c’est crédibiliser l’idée de l’état islamique qui n’est composé que de cinglés qui ne connaissent rien à la religion de leurs pères. Les attentas, d’où qu’ils viennent, sont des crimes de masse contre des populations civiles. Les djihadistes, comme les FLN de l’époque, ne sont pas des héros ce sont des criminels, des assassins sans courage qui doivent être écrasés comme on le fait des punaises..?
Faisons pour cela confiance aux autorités (sans être totalement dupes des sous-entendus de ce drame) soutenons les forces de l’ordre et nos militaires.
Pour le reste la vie continue.

repondre message

Vaincre la peur 20 novembre 2015 17:47, par Ntahanaël

D’abord, un texte de l’Abbé Pierre :
Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

Puis un autre de Lucien Jacques (1891-1961), pour croire ne l’homme malgré tout :

Je crois en l’homme, cette ordure,
je crois en l’homme, ce fumier,
ce sable mouvant, cette eau morte ;

je crois en l’homme, ce tordu,
cette vessie de vanité ;
je crois en l’homme, cette pommade,
ce grelot, cette plume au vent,
ce boutefeu, ce fouille-merde ;
je crois en l’homme, ce lèche-sang.

Malgré tout ce qu’il a pu faire
de mortel et d’irréparable,
je crois en lui,
pour la sûreté de sa main,
pour son goût de la liberté,
pour le jeu de sa fantaisie,

pour son vertige devant l’étoile,
je crois en lui
pour le sel de son amitié,
pour l’eau de ses yeux, pour son rire,
pour son élan et ses faiblesses.

Je crois à tout jamais en lui
pour une main qui s’est tendue.
Pour un regard qui s’est offert.
Et puis surtout et avant tout
pour le simple accueil d’un berger.

repondre message

Vaincre la peur 20 novembre 2015 15:08, par Pierree François

En ces moments difficiles un ami m’a cité le poème de Péguy : la pette espérance" que j’ai trouvé sur ce site
http://www.croire.com/Definitions/Vie-chretienne/Charles-Peguy/La-petite-esperance-de-Peguy
Espérons donc !

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune