Parution : 12 décembre 2015
Prix Pinocchio du climat : Les lauréats sont...

Le jeudi 3 décembre, trois entreprises étaient épinglées par le célèbre prix... dont deux sont des sponsors de la Cop 21 qui se déroulait au même moment sur le site de Paris-Le Bourget.

1 commentaire
En pied de l'article.

A l’occasion de la conférence des parties, la sélection s’est effectuée cette année autour du climat pour dénoncer les beaux discours des multinationales, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu’elles affichent. Dans la catégorie « impacts locaux », le prix Pinocchio a été accordé à la BNP Paribas.
Ce sponsor officiel de la Cop 21 n’est pas franchement au-dessus de tout soupçon... Le groupe bancaire français a été choisi pour son soutien financier au secteur du charbon et les conséquences des activités minières sur les communautés locales, en particulier en Afrique du Sud et en Inde. En Afrique du Sud, la BNP-Paribas est impliquée dans deux centrales électriques au charbon géantes qui vont émettre chaque année 60 millions de tonnes de carbone, augmentant de 17 % les émissions dans le pays. Dans un récent communiqué, la BNP-Paribas affirme toutefois de nouveaux engagements en faveur des énergies renouvelables et ne plus financer l’extraction du charbon. Pour ce qui est du financement des centrales à charbon, l’établissement bancaire dique : « Ces projets devront faire l’objet d’une consultation des populations locales potentiellement impactées. Leur dédommagement devra
être prévu si nécessaire et elles devront avoir accès à un mécanisme de recours. » Plus qu’une conversion miraculeuse, c’est bien l’impact du prix Pinocchio et d’une prise de conscience qui s’affirme... [Découvrez l’ensemble de cet article dans Golias Hebdo n° 411]

1 commentaire
Prix Pinocchio du climat : Les lauréats sont... 13 janvier 2016 10:18, par Françoise

Total aurait pu recevoir le prix à égalité, je pense. Je lisais l’autre jour différents articles de Bastamag qui montraient les dégâts climatiques engendrés par les engagements de l’entreprise sur la fracturation hydraulique et la récupération des gazs de schiste, ça fait peur...
D’autant que l’entreprise se prétend en pointe sur le domaine écolo et fait toute une pub là-dessus...
C’est effrayant comment le monde aussi bien bancaire qu’industriel tente de faire croire depuis quatre à cinq décennies à son engagement pour l’écologie, alors qu’ils sont précisément les deux pôles de destruction rapide de notre planète par leurs activités...

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune