Parution : 4 août 2016
Barbarin, un roi nu

« Déception, frustration et surprise »(1), selon l’un des cofondateurs de La Parole libérée. La rédaction ajoute – même si elle est mal conseillère – la colère. Lundi 1er août dernier, le procureur de Lyon classait sans suite l’enquête préliminaire pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans et mise en danger de la vie d’autrui » ouverte en février dernier à l’encontre du cardinal-primat des Gaules, Mgr Barbarin. Pour le parquet, la « non-dénonciation » n’est pas assez caractérisée et il y voit plutôt des « entraves à la saisine de la justice »(2). Il n’y avait pas assez de charge pour mettre en examen l’archevêque de Lyon, lequel put pleinement bénéficier du doute. Mais également de la prescription des faits…

529 commentaires
En pied de l'article.

C’est là tout l’enjeu : d’une certaine manière, le parquet vient de reconnaître que le cardinal Barbarin était coupable autrefois mais ne l’est plus à présent en raison de l’ancienneté des faits ! Ainsi un juge ne pourra-t-il jamais lui demander pourquoi – alors qu’il savait depuis de longues années les antécédents du P. Preynat – il l’a malgré tout nommé en paroisse, le promouvant même doyen ! Un juge ne pourra jamais lui demander comment il a agi avec les autres curés pédophiles et d’autres ; un juge ne pourra jamais rien savoir de ces quatre curés déchargés après ces scandales, et dont les patronymes et les faits restent pudiquement tus au public et même au presbyterium lyonnais ! Bref, on ne pourra jamais remettre en cause le discernement du primat des Gaules, aujourd’hui plus que discrédité.

Cette affaire prend en outre une tournure politique. Le législateur devra bien se pencher sur les délais de prescription en la matière, que des crimes soient commis par quelconque adulte, au-delà de sa fonction. Comment ne pas rendre justice à ces victimes marquées à vie ? Quand il s’agit d’un prêtre, c’est effectivement plus grave, eu égard à ce qu’il représente. Nous l’avons vu avec l’assassinat du P. Hamel : le prêtre – et derrière lui l’Église – n’est pas n’importe quel citoyen dans notre pays où l’on garde un a priori positif à son endroit. Après tout, n’est-il pas un autre Christ, selon la théologie tant défendue par Rome ? Et puis, « dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance », comme le psalmodiait Nicolas Sarkozy lors de son discours(3) du Latran en décembre 2007. Même si nous ne partageons pas du tout cette ânerie, rappelons tout de même qu’il ne manquait pas d’évêques à l’époque pour applaudir ! Où sont-ils, aujourd’hui, ces évêques, alors que des prêtres et certains de leurs collègues se rendent coupables d’actes abominables ? Certains d’entre eux, il est vrai, ont maille à partir avec leurs propres affaires : à Toulouse, à Bayonne…

Certains chapeaux à plumes de l’Église en France et ailleurs peuvent pousser un ouf de soulagement : le système ne sera pas remis en cause cette fois-ci encore ; la secousse finale et salvatrice ne viendra, semble-t-il, pas de France même si La Parole libérée compte désormais relancer les enquêtes en se portant partie civile. Le système a encore vacillé, ne cesse d’être ébranlé –il reste encore le cas Pell toujours non soldé : la justice australienne reçoit en ce moment même des plaintes de jeunes hommes qui semblent décrire l’anatomie du Tzar puisqu’il s’est montré nu non loin de sa piscine alors qu’il était prêtre à Baccarat –, mais il reste en place. Il est à bout de souffle, se montre inhumain à l’endroit des victimes – aidé en cela par des hommes éloignés de l’Évangile, davantage soucieux de protéger l’institution, d’y faire carrière, que les êtres humains dont ils ont pourtant la charge – mais tel le pachyderme préfère l’indolence par crainte de s’effondrer sur lui-même. Que craint-il ? La remise en cause de la place du prêtre dans la communauté et dans l’Église, le cléricalisme tant dénoncé par François mais qui demeure la norme (très faux-jeton en l’espèce : il refuse de condamner les cardinaux Barbarin et Pell avant la justice et de recevoir La Parole libérée ! ). En repoussant la réflexion sur le prêtre (et sa formation), l’Église se tire une balle dans le pied. Elle est convaincue du contraire : on s’attaquerait presque au sacré si l’on remettait en cause une mission instituée certes par le Christ mais tant dévoyée au fil des siècles pour des besoins matériels et politiques, en aucun cas spirituels ! Plus elle attendra et plus cela lui fera mal ; on ne guérit pas d’une angine avec de l’aspirine.

D’après La Croix(4) (01/08), «  une forme de soulagement mais pas de triomphalisme semblait régner à l’évêché de Lyon, alors que tombait la décision de justice attendue depuis des semaines »… Le cardinal Barbarin n’a pas gagné, il a déjà tout perdu. C’est un évêque nu en son diocèse.

Notes
1 http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1546323-barbarin-l-enquete-classee-sans-suite-victime-j-oscille-entre-deception-et-surprise.html
2 http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/08/01/pedophilie-l-enquete-pour-non-denonciation-visant-le-cardinal-barbarin-a-ete-classee-sans-suite_4977090_1653578.html
3 http://www.lemonde.fr/politique/article/2007/12/21/discours-du-president-de-la-republique-dans-la-salle-de-la-signature-du-palais-du-latran_992170_823448.html
4 http://www.la-croix.com/Religion/La-justice-classe-sans-suite-les-plaintes-contre-le-cardinal-Barbarin-2016-08-01-1200779539

529 commentaires
Bonjour Golias. Revue de presse. 28 septembre 2016 08:55, par Agnès GOUINGUENET

- 
Témoignage intéressant de la victime :
http://www.sudouest.fr/2016/09/27/pau-condamne-a-12-ans-de-prison-pour-avoir-viole-sa-belle-fille-2515626-4321.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20160928-[zone_info]
- 
Merci.
- 
Agnès G.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

L’EGLISE EST PLUS COOL AVEC LES PÉDOPHILES ……… 4 septembre 2016 23:43, par Diane

Dans l’Eglise il est plus grave pour un prêtre d’avoir une relation sexuelle avec une femme que d’être pédophile.
Ce n’est pas un gag.
C’est vrai
Après avoir "péché" avec une paroissienne, le prêtre camerounais va être renvoyé dans son pays.
Dans ce petit village du Pas-de-Calais, où l’on s’est mobilisé pour son maintien, l’abbé faisait pourtant l’unanimité.
.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160901.OBS7289/a-hermies-on-aura-tout-essaye-pour-sauver-le-cure-qui-a-faute.html
.
Je vous laisse découvrir ce qu’en dit Jean-Paul Jaeger évêque d’Arras : « TOLERANCE ZERO » POUR LES PRETRES COUPABLES D’ECARTS CHARNELS »

http://www.lavoixdunord.fr/region/mgr-jaeger-tolerance-zero-pour-les-pretres-ia29b6436n3679238
.
Pour ceux qui ont Facebook, la page de soutien vous fera peut-être, comme moi, osciller entre la tristesse, le rire, le dégoût et la colère.
.
Plus cool avec les pédophiles, par déduction cela en dit long.
L’Eglise est une institution malade et de malades. Pas besoin d’aller chercher 1968 ou ci ou ca l’Eglise se vide car elle se fait toute seule Hara-kiri
.
Les pédophiles ont été cachés recyclés durant des années.
Il n’y a pas eu de miracle, c’est la vindicte populaire la peur, la pression qui à fait bouger le mammouth rien d’autre.
.
Je rêve, un Dominique Spina condamné aux assises avec des psychiatres qui se montrent inquiets se voit confié 7 oui 7 clochers.
L’Africain est banni dans sa brousse pour quelques galipettes.

.

repondre message

Revue de presse. 24 août 2016 08:23, par Agnès GOUINGUENET

- 
Bonjour Golias.
- 
Eh bé, il y a encore du travail de prévention !
http://www.liberation.fr/planete/2016/08/23/pedopornographie-le-demantelement-d-un-reseau-europeen-conduit-a-75-arrestations_1474298
- 
Vous pensez qu’Europol a arrêté des prêtres ?
- 
Et puis il y a le tourisme pédo-sexuel.
- 
Vous pensez que Lourdes est une destination de débauche ? Ce serait surprenant tout de même. Mais sait-on jamais ? Hélas.
- 
Agnès G.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

Barbarin, un roi nu 22 août 2016 01:04, par héléne

bonsoir tout le monde,
pour ceux et celles qui s’inquiétaient de connaitre mes sources "journalistes"
REUTERS
l’allemagne appelle à stocker 10 ou 5 jours (selon les sources) de nourriture et d’eau en cas de crise, consigne inédite depuis la guerre froide.
Monsieur Hollande serait il aller voir le Pape François pour un miracle ?

repondre message

https://www.franceinter.fr/emissions/n-est-pas-fou-qui-veut/n-est-pas-fou-qui-veut-21-aout-2016
.
Voilà plusieurs mois que l’Église catholique, notamment en la personne du cardinal Philippe Barbarin, est visée par une enquête préliminaire pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles » sur mineurs et « non-assistance à personne en danger »..

Des faits remontant à plus de 25 ans…que l’Église aurait connus mais pas dénoncés. Ce Spotlight à la française ne secoue pas seulement l’Église mais régulièrement de nombreuses structures d’accueil pour enfants comme l’Éducation nationale… Pourquoi ces institutions ont-elles encore tant de mal à gérer ces scandales ? Pourquoi est-ce pour les victimes si difficile et, la plupart du temps, impossible d’en parler ? Que vivent-elles au moment des faits ? et plus tard ? À quoi peut bien servir la psychanalyse ?

Jean-Pierre Winter
Psychanalyste

repondre message

La naïveté les clercs ? Vraie ou fausse ? 20 août 2016 17:19, par Diane

Il y a peu, je suis allée à Lourdes. D’un balcon, j’ai pu observer, comme maman et professionnelle, une scène qui me trouble encore.
.
Il y avait un prêtre, 35 ans à peu prés, un très bel homme en soutane. Il était entouré d’une cour de pré ados, de toutes jeunes filles jolies et fraîches.
Lui, l’adulte, était-il conscient de ce qui se passait, de ce qu’il suscitait ?
.
Est-ce le rôle d’un prêtre de susciter les premiers émois d’une adolescente ?
.
Il était pour moi flagrant que la soutane aidait, renforçait la séduction de ce prêtre. Je me souviens m’être dite en plus si cela se trouve en plus il les confesse. Il connaît tout de leurs petits secrets et elles, elles doivent en jouer.
.
Pour moi ce n’est ni le rôle d’un père, ni d’un frère, d’un oncle, d’un prof, d’un éducateur de susciter l’émoi. Je le tolérerai d’un moniteur de colo de 18/19 ans.
.
Dans un cadre professionnel, j’aurai interpellé mon collègue lui demandant à quel jeu il jouait. En cas de récidive, je me serai adressée à l’équipe, à la direction. C’est une transgression, une faute. Je n’ai jamais vu quelqu’un s’y risquer. Il y a une façon de regarder, de se mouvoir, une distance qui protège chacun. C’est l’adulte qui en est le garant.
En plus là il y a « ce truc tordu » de la confession …
.
En perte de reconnaissance ce nouveau clergé se déguise pour essayer de retrouver un lustre passé et rien d’autre. Sauf, bien entendu, pour les homos à tendance drag queen qui sont bien sous la dentelle, les bagues et les colifichets « légaux ».

Si certains responsables me lisent je les encourage à faire des vidéos de prêtres en civil, en civil avec un signe distinctif, en clergyman et en soutane. Vous verrez comme je le vois, le pas changer.
En soutane messieurs, vous avez le pas d’une danseuse, le sourire angélique et un port pas très masculin. Il y a aussi vos mains. Elles tournicotent l’une sur l’autre. Tout cela vous donne du charme et alimente nos fantasmes féminins cachés mais c’est contraire à votre vocation.
.
Vous ne savez pas ce qui se passe dans la tête et le corps d’une gamine comme celles que j’ai vu mais moi oui. Cela, voyez-vous, me met dans une violente colère….
.
Dans ma famille je me souviens du ouf de soulagement des prêtres pouvant échanger la soutane contre le clergyman. Ils trouvaient que cette tenue était plus seyante pour les transports, les camps de jeunes, la vie quotidienne moderne.
Pourquoi ne pas choisir cette tenue, qui est distinctive puisque c’est ce que vous souhaitez ?
.
La naïveté les clercs ? Vraie ou fausse ?

repondre message

Barbarin, un roi nu Gino Hoel bonjour, 20 août 2016 16:18, par Diane

Gino Hoel bonjour,
Il me semble que pour bon nombre de catholiques pratiquants il soit très difficile de « visualiser » le drame de ces victimes. Qui plus est donc pour le clergé lobotomisé qui ne vit la sexualité que par procuration. Je n’oublie pas que dans Spotlight les psys parlent de sexualité enfantine.
Bien sûr, il y a parmi eux, ceux qui sont homos actifs ou non, ceux qui ont des vies parallèles mais les autres existent aussi et sont nombreux.
Depuis des années je collectionne les livres dits d’éducation à l’amour.
Via Famille chrétienne je découvre que le Vatican vient de lancer un site spécialisé sur l’éducation sexuelle des jeunes : http://www.educazioneaffettiva.org/?lang=fr
A aucun endroit il n’est précisé l’âge auquel s’adressent ces pages mais l’ensemble est la copie conforme des livres offerts aux générations précédentes. C’est rassurant pour les lecteurs de F.C., pour les ensoutanés.
.
L’Eglise officielle enseigne encore et toujours que l’« offense à la chasteté » est : luxure, masturbation, fornication, pornographie, prostitution, viol.
http://www.eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/la-famille/vie-de-famille/369530-eglise-et-homosexualite/
.
On se retrouve donc face à une virginité déifiée par des eunuques volontaires. Un corps que l’on ne peut toucher, explorer, découvrir.
.
Barbarin vient d’une famille hyper catho, père militaire, 11 enfants dans les années 50 alors que déjà les familles se réduisaient puis l’IPC, le séminaire, une sexualité qui suit ces préceptes, cela laisse des traces.
.
Pour imaginer un attouchement, un viol, il faut être capable de dépasser cette image enfantine de la sexualité. Comment ces personnes le peuvent-elles ? Comment Barbarin le peut-il ?

Ce que je sais, c’est que les filles qui vivent au sein de ces familles catholiques traditionnelles qui ont connus attouchements ou viols, se sentent bien seules.
.
Alors que dire des garçons ?
C’est tous les fondements de leur être que l’on brise ? Qui suis-je ? Suis-je homo ? Pourquoi m-a-t-il choisit ? S’il m’a choisit c’est que je suis homo. oui ? non ? Etre homo c’est mal, c’est un péché c’est sale. Je suis sale.
.
C’est un cercle vicieux les victimes attendent quelque chose que la communauté catholique ne peut donner. La communauté se replie sur elle pour se protéger accusant les victimes.
.
Certains de « la parole libérée » sont dans la phase colère. C’est une étape
.
Il me semble qu’il y a un deuil à faire : celle d’attendre quelque chose de « ces gens là ». Barbarin vous a donné des signaux très fort comme celui de s’adresser à une agence de communication et pas la première venue. N’est-ce pas un signal aussi de voir antérieurement Aillet/ Le gall s’asseoir, sur un procès aux assises et l’avis des experts et remettre Dominique Spina en service, responsable de sept clochers ?
.
Classer l’affaire Barbarin sans suite, c’est comme dire "silence, on gère en famille, tout va bien ». Non pour l’Eglise c’est dire "silence, on gère en famille, tout va bien".
Pas pour la justice……

repondre message

Bonjour Gino Hoel. 16 août 2016 16:10, par Agnès GOUINGUENET

- 
Il est étonnant que le Président de la République française demande un entretien au pape François.
- 
Monsieur Barbarin ne prit-il pas la défense des Chrétiens d’Orient ?
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/Societe/Chretiens-d-Orient-le-cri-d-alarme-du-cardinal-Barbarin
- 
Le pape François a probablement fait son choix quant à la dangerosité de Monsieur Barbarin.
- 
Entre des victimes qui portent plainte et sont donc encore capables de se défendre, et des victimes mortes ou qui sont en danger de mort ... De deux maux, on choisit le moindre, le plus urgent, celui que l’on ne peut pas encore prévoir. C’est malheureux, mais c’est ainsi.
- 
En ce moment, il y a danger +++ de guerre civile, si l’on ne résiste pas. Monsieur Barbarin n’a pas que des amis à sa droite, car il est oecuménique, d’où sa présence à Lourdes hier.
Qui l’eut cru ?
- 
Cordialement.
- 
AG.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

Barbarin, un roi nu 14 août 2016 10:41, par anne marie

on absout le cardinal et on maintient une dame en prison qui a etait battus viole pendant 40ans et là on absout un pauvre cardinal qui a ferme les yeux sur des prêtres qui violait des enfants la justice et le fléau mal apprêté
moi il y a longtemps que j’ai quitte tout cela barbarin cette caste qui méprise le monde ouvrier je leur laisse l avidité l’ambition les ors du Vatican et le prechi precha

repondre message

Barbarin, un roi nu 13 août 2016 16:28, par Françoise

Comment s’étonner d’un tel verdict ?
Barbarin a une soeur à l’OD, OD qui en tant qu’organisation a de nombreux appuis juridiques au tribunal de Lyon, à Versailles aussi. A partir de là, Barbarin ne craignait pas grand-chose.
Et comme F1 a besoin de l’OD pour parfaire la prélature pour la FSSPX, c’était pas le moment de destituer Barbarin.
L’affaire Preynat n’était qu’un petit grain de sable vite balayé. Chez ces gens-là...il faudrait beaucoup plus pour déstabiliser le système bien huilé et bien opaque des opportunismes religieux et politiques.

En vacances actuellement, j’ai à proximité un exemple caricatural de famille lyonnaise très catho issue de ce milieu lyonnais glauque et grand bourgeois version extrême droite...c’est un festival de clichés au quotidien.
Les discours tenus tant par les parents que les enfants seraient à enregistrer tellement ils sont puants. Et encore, je n’entends leurs conversations que lorsque je travaille le jardin, quand ces messieurs dames se promènent ou qu’ils élèvent un peu la voix et que le vent porte.
Mais le peu que j’ai entendu, m’a atterrée.
Et dire que ces personnes se pensent être la crème de l’humanité, ça donnerait envie de vomir.

repondre message

Barbarin, un roi nu 5 août 2016 11:56, par MCH

Voilà qui va également réjouir Francois. Et pourtant, le cardinal Barbarin devrait subir un procès canonique vu que le droit canon impose d’agir dès qu’on a des soupçons graves. Dans le cas Preynat, c’était plus que des soupçons...

J’ai l’impression que ce nouveau tribunal pour évêques c’est juste du bluff, de l’enfumage. En tout cas, s’il est vrai qu’il peut être saisi par des fidèles comme je l’ai lu plusieurs fois, alors il faudrait que le Vatican publie la procédure quelque part, dise à qui s’adresser. Et si c’est faux, alors qu’ils démentent l’info...

Est-ce que Golias pourrait nous dire ce qu’il en est vraiment de ce tribunal pour évêques, qui le compose, qui peut le saisir d’une affaire et comment ? Tout cela n’est vraiment pas clair...

repondre message

Eh bé ! 5 août 2016 08:18, par Agnès GOUINGUENET

- 
Vous écrivez : "on ne guérit pas d’une angine avec de l’aspirine."
- 
Comment guérissez-vous les angines virales ?
- 
Vous vouliez la peau du Cardinal Barbarin ? C’est votre fantasme. Et qui auriez-vous désiré mettre à sa place ?
- 
Rome est inondée par les affaires de pédophilie dans son église mondiale. Mais les Droits de l’Enfant n’existent que depuis peu. Et l’église catholique n’est pas la seule institution à être marquée au fer rouge par ces drames. L’Education nationale, l’armée, la marine et les moussaillons, la famille traditionnelle "hétéro" BCBG ... Il se peut que le Cardinal Barbarin ne soit pas le pire dans ces histoires-là, et qu’il ait des qualités indéniables par ailleurs.
- 
La "parole libérée" a bien fait de médiatiser. Cela a provoqué un électrochoc. Après, il faut bien soupeser les risques de certaines démissions ... Il se peut que le cardinal ait bénéficié de l’aide d’un triste concours de circonstance. N’avez-vous pas été choqués par le fait que l’on dise une messe "nationale" à une victime-prêtre, et non pas aux victimes juives, musulmanes et athées des attentats précédents, où se trouvait le Christ aussi, très certainement ?
- 
Agnès G.
- 
Navrée pour la modération. Mais peut-être m’avez-vous supprimée, même de votre lecture ? Chacun est libre de ne supporter aucune remise en question personnelle :) et d’accuser les autres de sa propre "poutre aux yeux". Du grand classique en sectarisme.

Voir en ligne : http://gouinguenetagnes.blogspot.fr/

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune