Parution : 14 février 2017
Désinformation

Le nouveau président des États-Unis se caractérise par le déni des faits exacts et avérés, face auxquels il a construit l’étrange concept de « vérités alternatives ». Ainsi s’agissant du nombre de personnes ayant assisté à son investiture, dont la presse a bien souligné, photos à l’appui, qu’il était nettement inférieur à celui ayant assisté à celle du précédent président, son porte-parole a soutenu que la foule constituait « la plus large audience à avoir jamais assisté à une investiture – point final. » (Source : Courrierinternational.com, 23/01/2017)

1 commentaire
En pied de l'article.

On notera le côté péremptoire de ce bel exemple de « vérité alternative », ou de « fait alternatif » : la déclaration se termine par l’adverbe anglais {}Period (« Point final »), qui ne manifeste pas beaucoup de doute par rapport à son contenu. Bref, nous voilà dans un monde d’affirmations autosuffisantes, qui renvoient à une mentalité et un climat essentiellement psychorigides et paranoïaques, marqués par le « complotisme » : « La presse m’en veut depuis toujours, qui n’est pas avec moi est contre moi, etc. » C’est dans ce monde ou cet « univers alternatif » que s’est construite toute la campagne de Trump, et dans lequel vivent ses partisans.
Les conséquences de cette désinformation généralisée sont catastrophiques. Ainsi pour la communauté scientifique, que l’on va censurer quand elle souligne le réchauffement du climat : le prendre en compte coûterait trop cher, a dit notre président. Ou bien pour le monde de l’éducation, où l’on va imposer là encore comme « vérité alternative » l’enseignement du créationnisme, etc.
Au compte des faits, on va substituer des contes de fées. Je ne sais au fond si cet homme croit à ce qu’il dit. Peut-être est-il plus habile que fou. Car il a bien compris ce qu’il fallait faire pour être élu. Aux vérités dérangeantes, on préfère des illusions consolantes. Comme le dit La Fontaine : « L’homme tourne en réalités / Autant qu’il peut ses propres songes. / Il est de glace aux vérités : / Il est de feu pour les mensonges. »

1 commentaire
Désinformation 15 février 10:06, par Françoise

Bonjour Michel

Trump fait partie des plus caricaturaux à avoir ce type de comportement. Mais il ne fait que refléter les comportements identiques de tas de politiques totalitaires, qui tentent de s’imposer par la force, la guerre et la violence, le déni des droits fondamentaux.
Trump est quelque part le dernier espoir d’une société patriarcale occidentale violente qui s’effondre en tant que système mais qui tente dans un sursaut de se maintenir.
Et bien sûr par les pires moyens possibles.

C’est aussi le plus emblématique des milliardaires, milliardaires qui sont persuadés avec un gars comme ça aux commandes, de pouvoir encore accentuer leur hégémonie et leur pouvoir sur la population mondiale.
En faisant du reste de la population des esclaves dépossédés de tout.

Mais est-ce encore possible ?
Même en tentant de museler l’information, restreindre l’éducation, noyauter les instances politiques et économiques (comme d’ailleurs c’est le cas depuis une bonne quarantaine d’années), les gens sont devenus trop informés et instruits pour ne pas pouvoir contester ce type de domination. D’une façon ou d’une autre.

Nous autres pauvres (comparativement aux milliardaires de la liste de Forbes), nous serons toujours plus nombreux. Donc plus en capacité de pouvoir dégager ce genre d’imposteur.

Même si le consumérisme a tendance à endormir les populations. Vient un moment où la coupe est pleine et sera rejetée des populations. Et une fois parvenus à ce stade là, le père Trump et ses petits copains ont plutôt intérêt à se réfugier sur la lune ou je ne sais quelle autre planète. Parce que ça risque de leur retomber grave sur le coin du nez.

repondre message

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

L’ouvrage de Michel Théron Théologie buissonnière – Notions fondamentales de culture religieuse, paru initialement chez Golias, est maintenant disponible en version électronique, avec enrichissements multimédias (700 pages, 9,99 euros) 

Michel Théron
Parution : 21 février 2017
Parution : 7 février 2017
Parution : 4 février 2017
Parution : 23 janvier 2017
Parution : 16 janvier 2017
Parution : 11 janvier 2017
Parution : 7 janvier 2017
Parution : 4 janvier 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune