Parution : 27 mars 2017
Pyramide

Plus que la pyramide en pierre m’impressionne et me touche la pyramide humaine. J’ai regardé sur Arte, le dimanche 12 mars dernier, en début de soirée, le documentaire Géo intitulé : Catalogne – Le défi des pyramides humaines. J’ai déjà vu avec même émotion, lors de mes séjours annuels dans la Cerdagne française, ces tours humaines qui montent à l’assaut du ciel. On en trouvera une description avec photos en consultant sur Internet l’article Castells de Wikipédia.

L’ambition en semble démesurée. En effet, il faut bâtir un Château humain de six à dix étages, sans qu’il s’effondre, aussi bien à la montée vers le ciel que lors de la redescente, une fois l’édifice bâti. D’où vient l’émotion que cela procure ? D’abord de la performance physique, les compétiteurs faisant assaut de surenchères constantes : le cœur bat et on se demande si leur ambition sera récompensée, ou non : il y a donc du suspense. Ensuite le spectateur philosophe pourra méditer sur la finalité de la chose : un peuple aussi croyant que celui-là veut-il arriver ainsi à être plus près de Dieu ? Il pourra penser à saint Siméon stylite, qui dans le même but vécut quarante ans en prières au sommet de sa colonne. À côté de cela, il pourra voir dans ce spectacle l’orgueil des constructeurs de la tour de Babel, qui furent châtiés par un dieu qui ne voulait pas être détrôné.
Mais le plus émouvant à mon avis est la gradation observée dans l’édification de ces châteaux humains. En bas sont les gros bras, puis au fur et à mesure qu’on s’élève les acteurs ont un poids qui va diminuant, jusqu’à faire couronner l’édifice par un tout jeune enfant, qui lève la main en signe de triomphe. Magnifique symbole : les adultes se réunissent et font corps, et tous se mettent au service de cet enfant salvateur. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser au puer aeternus de toutes les religions et spiritualités du monde. Si la société a besoin de la force adulte unie pour s’édifier, son salut se parachève en la personne de ce faible enfant et de sa petite main levée.

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

L’ouvrage de Michel Théron Théologie buissonnière – Notions fondamentales de culture religieuse, paru initialement chez Golias, est maintenant disponible en version électronique, avec enrichissements multimédias (700 pages, 9,99 euros) 

Michel Théron
Parution : 24 mai 2017
Parution : 16 mai 2017
Parution : 9 mai 2017
Parution : 2 mai 2017
Parution : 26 avril 2017
Parution : 19 avril 2017
Parution : 10 avril 2017
Parution : 4 avril 2017
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune