Parution : 23 avril 2017
Nous voilà En marche !

Voilà, c’est fait ! Le 1er tour de cette élection présidentielle démente donne le candidat d’En marche (EM), Emmanuel Macron, face à celle du Front national (FN), Marine Le Pen. Le candidat Les Républicains (LR), François Fillon, et celui de la France insoumise (FI), Jean-Luc Mélenchon, ratent finalement leur pari. C’est un bouleversement politique, un énième dans cette Ve République à bout de souffle. Le monde politique doit se re-former.

557 commentaires
En pied de l'article.

Aucun candidat des partis de gouvernement – PS et LR – ne sera au 2nd tour, du jamais-vu. Cette élection annonce donc de profonds changements politiques dans les semaines qui viennent avec un principe qui devrait assurément faire l’unanimité : jamais plus, des primaires ! Elles viennent de montrer qu’elles ne servent qu’à désigner le leader d’un parti incapable de se choisir un chef, et encore : François Fillon et Benoît Hamon n’ont même pas su obtenir le soutien total de leurs familles politiques, le premier – dans l’étiage naturel de la droite – en raison de ses casseroles, le second – avec 6 %, il fait mieux que son prédécesseur Gaston Defferre, en 1969, qui avait culminé à 5 % – parce que ses camarades avaient résolument décidé de lui savonner la planche. Les sociaux-démocrates et sociaux-libéraux viennent de faire sécession en rejoignant Emmanuel Macron qui pourra compter par ailleurs sur une majorité constituée avec des renforts centristes et de droite modérée, après le 2nd tour. Vive François Bayrou ! L’avenir nous dira si cet attelage giscardien, quelque part, pourra tenir et surtout tenir la distance. Il devra faire, s’il est élu, avec deux oppositions. La première à gauche – composée des ruines du PS, de FI et d’EELV –, la seconde à droite – constituée des restes (radicalisés) de LR et du FN. C’est le paradoxe de cette élection : alors que les électeurs en avaient ras-le-bol, ils ont choisi de qualifier une créature de François Hollande, candidat empêché, comme si en définitive ils s’étaient dits que par les temps qui courent, le président sortant n’avaient pas démérité. Curieux pied-de-nez de l’Histoire. Qui sait si l’ex-président socialiste ne sera pas demain surnommé « Le Précurseur »…

Cette élection aura au moins montré que le vote catholique, filloniste par Sens commun, a échoué et ne pèse pas plus que n’importe quel vote. Nous y reviendrons dans une prochaine édition. Les chrétiens sont partout, dans toutes les strates de la société, ils ne peuvent être fragmentés. C’est bien cela qui fait leur spécificité. Surtout, ils ne sont et ne doivent pas être dans le rejet de l’autre, ils renieraient le Seigneur auquel ils croient, qui lui-même croyait en un Dieu qui « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes. » (Mt 5, 45) Un Dieu si proche de l’homme qu’il a décidé de se « fai[re] chair » (Jn 1, 14), de se confondre en toute humanité. Aucune voix ne doit aller à l’extrême droite.

557 commentaires

Bravo, les deux compères se f…. de nous.
C’est via Facebook que je découvre leurs messages, via des sites de la fachosphère.
Des messages repris en boucle avec des félicitations « ces deux là en ont …. » (dans le pantalon) Vous savez cela vient du club de ceux qui chantaient gaiement à Nice :
https://www.youtube.com/watch?v=rdG5_F5ARJk
.
A un moment, j’ai cru avoir mal interprété leurs messages mais vu le soutien qu’ils reçoivent non mon impression première doit être la bonne.
Vive Pétain … pardon, je divague.
.
http://www.medias-presse.info/ces-eveques-et-pretres-qui-rompent-le-front-republicain-mgr-rey-en-tete/73302/
.
http://diocese64.org/actualites/item/1265-en-vue-du-second-tour-des-elections-presidentielles-2017
.
Avec les mêmes motifs, sur la même base 53/100 des catholiques pratiquants américains ont votés TRUMP.

repondre message

Nous voilà En marche ! 30 avril 14:06, par anne marie

ou est tu eglise de France
merci a daniel guiguou pour sa prise de position
l’eglise de France
aux abonnés absent

repondre message

Nous voilà En marche ! 26 avril 08:47, par Cassianus

Les chrétiens qui ont souci de la conservation de l’Église catholique et redoutent, pour cela, l’intolérance religieuse de l’Islam n’auront guère d’hésitations au deuxième tour : ils voteront pour le candidat le plus identitaire, je veux dire le plus soucieux de préserver l’identité culturelle de la Nation. Dans le programme du FN, il n’y a rien qui s’oppose vraiment aux valeurs morales chrétiennes — à part, évidemment, cette fameuse xénophobie qui n’est, en soi, ni une contre-valeur ni une valeur, parce que l’Autre que l’on craint, sans préciser quel autre, n’est qu’une pure abstraction, une entité sans consistance réelle. Toutes les sociétés ont en effet des ennemis à craindre et contre lesquels elles ont l’obligation de lutter pour pouvoir demeurer ce qu’elles sont. La question n’est donc pas de choisir entre un impossible universalisme (ou non-égoïsme communautaire) et un régime répressif ou autoritaire (tous les régimes le sont puisqu’ils régissent), mais entre un style de vie et un autre. Car tous les habitats culturels ne sont pas propices à la nature singulière, innée ou consciemment voulue, de chaque individu. Le tribalisme chrétien est parfaitement légitime, car on ne peut lui opposer qu’une autre forme de tribalisme. Il s’agit donc, présentement, pour un chrétien, de discerner s’il lui importe ou non que son pays demeure un habitat possible pour des chrétiens.

repondre message

Nous voilà En marche ! 25 avril 22:07, par Diane

Bonsoir,
Il me semble que la grande perdante de cette première partie des élections, c’est l’Eglise catholique.
Sur les réseaux sociaux, elle a été en permanence présente à travers « sens communs ». J’aurai aimé entendre les évêques dirent que ce groupe n’était pas l’Eglise.
.
Peut-être à tord mais, une nouvelle fois je les ai imaginé. Les jusqu’au-boutistes satisfaits. Les autres prudents, assis entre deux chaises, comme à l’accoutumée, près a cueillir les fruits en cas de victoire et a se défiler si besoin.
.
Avec amusement, on a entendu le 23 avril 2017, la Conférence des évêques de France – sous la plume de Mgr Olivier Ribadeau Dumas souligner « la nécessaire prise en compte, dans tout projet de société équilibré, des plus fragiles, de la question migratoire, d’une vision de l’Europe ainsi que de la protection de l’environnement. » Tiens, tiens parce que le programme Fillon et sa fin de la sécu, sa hausse de la Tva, le retour des allocs pour les riches tandis que les pauvres devaient éponger la dette, c’était évangélique !!!
.
A force de manger à tous les râteliers ces pauvres évêques ne sont plus crédibles et l’Eglise non plus.

Le peuple de France aura entendu qu’il a ceux a qui on ne retire rien mais, qui veulent retirer aux autres au nom de leurs croyances, de leur morale.
.
Le peuple de France aura entendu que dans les pays du nord, chez les protestants, on ne badine pas avec la morale. Qu’ailleurs, on démissionne pour une barre chocolatée achetée avec l’argent public.

repondre message

Nous voilà En marche ! 25 avril 13:46, par ferréol

Gros problème effectivement... Ce sont les riches et les "installés" qui votent Macron et les pauvres qui votent Le Pen.
Quand je pense à tous ces vieux mâles de la politique et des médias qui vont tourmenter cette pauvre fille... vivement qu’on en finisse !

repondre message

Nous voilà En marche ! 25 avril 01:28, par famvict

Nous assistons au déclin des partis issus des luttes sociales ancestrales, qui n’ont pas su se renouveler et se moderniser pour répondre au changement du monde ouvrier et de la société.

Nous assistons aussi au déclin des partis issus du gaullisme traditionnel qui, lui, avait une composante sociale qui incluait une autre part des ouvriers, des artisans, des commerçants, et des agriculteurs effrayés par le caractère trop idéologique, souvent irréaliste pour ces personnes de conditions modestes, mais confrontées aux réalités économiques, et des dures conditions du terrain pour la conquête de clients ou de débouchés... car ces soucis ne sont pas l’apanage des grandes sociétés du CAC 40... mais aussi et surtout de ce qui fait la trame de la société française, et dont, avec le monde ouvrier, je suis issu.

Ces partis se sont embourgeoisés, ou se sont sclérosés, et même carrément délaissés le monde des petites entreprises et des petits commerces , et ont ainsi laissé le parti démagogique Front National occuper leur terrain .
Cela a commencé par exemple à Marseille dans les années 1985/86 qui ont vu des sympathisants communistes et socialistes commencer à voter Le Pen, et où les journalistes ’’parisiens’’, débarqués en masse pour ausculter le phénomène, cherchaient les nouveaux de l’Extrême Droite ( passée de 8/10% à 20%) dans les beaux quartiers, alors qu’ils étaient dans les cités des quartiers Nord .

Si l’on ajoute à cela l’impréparation de la gauche il y a 5 ans, conjuguée à de l’angélisme qui voyait Hollande et quelques autres nier qu’il y avait une crise mondiale … alors qu’on y était en plein, … beaucoup parmi nous commençaient à s’inquiéter !!!

Et pour parachever le tout, la gauche fondamentaliste et radicale, alliée aux anarchistes sectaires soit disant écolos Verts, a consciencieusement sabordé et saboté le quinquennat socialiste quand ses responsables ont commencés à prendre des mesures efficaces pour sauver l’industrie et l’économie de la France.

Emmanuel Macron, venu de la finance et de la banque Rothschild - comme feu Henri Emmanuelli - a le talent et la sagesse pour - allier - l’efficacité économique et les mesures sociales .
C’est à mon avis un bon compromis pour redresser la France, sans oublier ceux que l’on appelait autrefois les masses travailleuses et laborieuses.
Il sera bien entouré, outre François Bayrou, mon petit doigt me suggère aussi les noms de Manuel Valls et même peut être Alain Juppé comme soutiens ou acteurs.
De quoi faire sauter de … joie !..., Françoise et quelques autres !

Mais c’est un bon et beau coup de pied dans la fourmilière pour enfin RASSEMBLER la société française.

repondre message

Nous voilà En marche ! 25 avril 00:47, par Françoise

Très bonne analyse sociologique de la situation actuelle par les Pinçon Charlot. Une vidéo d’utilité publique au niveau information et analyse :

https://www.youtube.com/watch?v=ychwDoh5GIo

repondre message

Nous voilà En marche ! 24 avril 10:27, par Françoise

Je crois surtout que la caste du monde économique français avait décidé que Macron était le meilleur candidat et a énormément fait pour son plébiscite média (malgré des affaires fiscales douteuses identifiées l’an dernier en juin).
Si Fillon était au départ le candidat naturel du haut patronat, le dévoilement média de ses mensonges et malversations financières de haut vol ont eu raison de sa crédibilité même avec ses soutiens milliardaires.
Cependant les mêmes milliardaires avaient aussi misé sur Macron. Comme sur Marine le Pen.
Donc ne pas se réjouir...
Avec Macron, c’est la fin de la modification voulue par les US mais aussi Mitterrand du PS français, devenu l’équivalent du parti démocrate très à droite américain.
Avec une opposition extrême droite républicaine.
On est sur une uniformisation américaine de la politique française. Voulue par les USA et le haut patronat français.
Leur permettant de s’assurer une emprise définitive sur l’économie, les finances, la culture, la politique.

repondre message

Compliments 23 avril 22:07

Je viens régulièrement sur ce site et en deviens preque addict.
Vos articles sont en effet un excellent moyen pour moi de me détendre, tellement ils sont à la fois idéologues et primaires, presque irréels. En tous cas irréalistes.
Quand on ne présente pas la jeunesse catholique fervente, la future Eglise du XXIe siècle, comme ringarde car elle aime ce que ses pères ont aimé durant XX siècles, on y loue les vieilles recettes du capitalisme et de la démocratie. Heureusement que l’establishment a effectué le ravalement de façade de leurs idées pour les remettre "en marche" ! Hélas, "on ne peut servir à la fois Dieu et l’argent" dit la Bible. On ne peut servir à la fois l’esprit du monde capitaliste et démocratique, dont vous vous faîtes les héraults, et la gloire de Dieu et le salut des âmes.
J’ai choisi mon camp, dussé-je répandre mon sang pour Jésus et Marie. Ce camp sera victorieux, car "à la fin, mon Coeur Immaculé triomphera" a dit la Sainte Vierge à Fatima
J’espère sincèrement qu’elle vous ralliera à sa bannière avant le jugement dernier ...

repondre message

- Dans la rubrique: L’info du jour de GOLIAS
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune