Parution : 12 avril 2018
Pudibonderie

Elle est le fait de Facebook, et ce jusqu’à la caricature. Ainsi le tableau de Delacroix La Liberté guidant le peuple a été censuré par le célèbre réseau social, parce que montrant le buste dénudé de Marianne. Celui qui l’avait posté s’est entendu répondre par le modérateur : « Nous n’autorisons pas les publicités avec de la nudité, même si cela n’est pas d’ordre sexuel. Cela inclut la nudité à des fins artistiques ou éducatives. Les publicités de ce type sont de nature sensible et ne sont donc pas autorisées » (Source : lefigaro.fr, 17/03/2017).

Ainsi le moindre bout de sein féminin qui sera visible tombe systématiquement sous les foudres du censeur. On pense à Tartuffe : « Couvrez ce sein que je ne saurais voir ! » Le gouvernement français n’avait pourtant pas vu d’offense à la pudeur dans le célèbre tableau, puisqu’il figurait sur un billet de banque à l’époque du franc, comme symbole de la République.
À côté de cela, Facebook ne censure pas les propos haineux qui inondent son réseau, et qui sont parfois de vrais appels au meurtre. La violence lui fait moins peur que le sexe. Il ne prend pas non plus des précautions suffisantes pour préserver l’intimité des internautes, et pour éviter qu’elle ne soit captée et utilisée à des fins commerciales ou même politiques, comme il vient de se voir dans une affaire impliquant une Agence de communication ayant favorisé par ce biais l’élection de Donald Trump. À l’évidence, notre réseau pratique allégrement le « Deux poids, deux mesures ».
De toute façon, si le ridicule tuait, il ne réchapperait pas de sa pudibonderie. Non content d’avoir censuré L’Origine du Monde et les Nus de Modigliani, il a refusé que paraisse sur la Toile la reproduction d’une Vénus préhistorique, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’est pas sexy ! Simplement elle était nue, et ce fut rédhibitoire. Le comble est qu’il a maintenant accepté une version de Marianne avec un bandeau cachant sa gorge et portant le logo Facebook. L’internaute qui l’a postée en représailles dit que c’est à pleurer de rire, et il a bien raison !

- Dans la rubrique: Le blog du Sacristain

Le dernier livre de Michel Théron, Les Mystères du Credo - Un christianisme pluriel, est disponible sur commande en librairie, ou directement sur le site de son éditeur BoD : https://www.bod.fr/librairie/les-mysteres-du-credo-michel-theron-9782322118762 (280 pages, 20 euros).

Michel Théron
Parution : 4 décembre 2018
Parution : 27 novembre 2018
Parution : 20 novembre 2018
Parution : 6 novembre 2018
Parution : 29 octobre 2018
Parution : 19 octobre 2018
Parution : 10 octobre 2018
Parution : 2 octobre 2018
Le site de l'auteur : le blog de Michel Théron
| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2018 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune