Parution : 3 septembre 2018
Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu

C’était une belle occasion. Après la démission du collège des cardinaux de l’archevêque émérite de Washington, Mgr McCarrick début juillet, et le rapport d’enquête sur six des huit diocèses pennsylvaniens révélant la pédophilie et l’abus de plus de 300 prêtres sur plus de 1.000 victimes le 14 août, François devait réagir.

45 commentaires
En pied de l'article.

Le 20 août, le pape François publiait une Lettre au Peuple de Dieu1 en sept langues, unique en son genre, dans laquelle il en appelle à tous les baptisés pour combattre et éradiquer ce fléau. Suscitant l’espoir, elle est néanmoins vite apparue comme insuffisante. Et le voyage en Irlande, cinq jours plus tard, ne calma pas la rancœur généralisée des victimes et des chrétiens à la base.

Pourtant, cette lettre devrait être distribuée à tous les catholiques. Le pape jésuite ne se paie pas de mots pour dénoncer à longueur de lignes cette crise systémique – ce qu’il reconnaît enfin quand il dit : « L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire » –, ce fléau mondial qui n’épargne aucun pays où l’institution est présente. François commence en effet ainsi : « ‘‘Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui’’ (1 Cor. 12,26). Ces paroles de saint Paul résonnent avec force en mon cœur alors que je constate, une fois encore, la souffrance vécue par de nombreux mineurs à cause d’abus sexuels, d’abus de pouvoir et de conscience, commis par un nombre important de clercs et de personnes consacrées. Un crime qui génère de profondes blessures faites de douleur et d’impuissance, en premier lieu chez les victimes, mais aussi chez leurs proches et dans toute la communauté, qu’elle soit composée de croyants ou d’incroyants. »

De fait, le rapport pennsylvanien a provoqué une onde de choc outre-Atlantique, encore sous la secousse de la démission du cardinal McCarrick, archevêque émérite de Washington (2000-2006), quelques semaines auparavant. La consternation fut à la hauteur des sentiments que lui portait l’opinion nord-américaine, appréciant chez McCarrick son engagement en faveur des droits de l’Homme et contre la peine de mort. Par ailleurs, le grand public apprit que ce prélat avait toujours été un prédateur, abusant de proches, de séminaristes et de prêtres tout au long de sa vie. Que McCarrick abusa quand il fut prêtre puis évêque et que ces méfaits ne l’empêchèrent nullement de gravir les échelons. Par ailleurs, le diocèse de Pittsburg fut particulièrement mis sous les projecteurs en raison de son ex-évêque, Mgr Wuerl (1988-2006), désormais cardinal-archevêque de Washington et successeur direct du cardinal McCarrick. Le cardinal Wuerl, bergogliophile, aurait protégé et déplacé des prêtres prédateurs bien qu’il s’en défende… Le rapport pennsylvanien fut la goutte qui fit déborder le calice, surtout après le rejet des sénateurs argentins fin juillet du projet de loi légalisant l’avortement dans lequel l’Eglise en Argentine pesa de tout son poids. Pour l’opinion publique mondiale, il fallait un acte fort du pape.

[découvrez l’ensemble de notre article dans Golias Hebdo n° 540 : http://golias-editions.fr/article5556.html)

45 commentaires
Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu 30 octobre 2018 16:45, par Clément, un prêtre du diocèse de Lyon

le pire….ce n’est pas de s’interesser à tous ces si nombreux prétres et Evéques sexuellement déviant et aux mœurs perfides, ……
mais c’est surtout de NE PAS aller vers les VICTIMES !!

mais là c’est silence radio …… !

alors que l’Eglise est préte à faire des grands baroutes pour n’importe quoi….à quand une Année en faveur des Victimes …..ou alors qu’on prie à tout heure….à quand une "longue.... et meme tres longue" neuvaine pour toutes les victimes de la pédophilie dans l’eglise !

Mais l’Eglise est trop imbue d’elle-même, de sa propre désinvolture, (et des vices porteurs de la pédophilie qui sont en elles)pour s’approcher d’une vraie miséricorde !

On fait des beaux discours, mais RIEN derrière….aucun changement (alors qu’il serait important de dissoudre l’Eglise, de démissionner tous les prétres et évêques actuels et de reconstruire de fond en comble, avec des principes plus clairs, moins absolutifs et surtout plus évangéliques….).
Comme beaucoup, nous n’avons plus confiance,
la seule solution est de partir ,
rejoindre d’autres Eglises Chrétiennes peut-être plus nobles ...du moins moins enfermées dans un clericalisme pervers, (le catholicisme n’est pas la seule maison de Dieu….), les eglises protestantes ou orthodoxes nous ouvrent les bras…...Merci à eux !

repondre message

S’il suffisait de l’engagement d’un seul - le pape - pour terrasser la pédophilie ou tout autre abus sexuel... C’est réellement un problème structurel et psy. Revoir le fonctionnement de l’église sur ce point et permettre l’observation externe du clergé.

repondre message

"cléricalisme" du Pape lui-même et de ses complices financiers en Argentine 13 septembre 2018 22:19, par jean-paul MESTRALLET

Mais à la longue, on a commencé à retrouver les millions perdus par la caisse de retraite Militaire dans un circuit "gay-friendly" et bergogliophile : lequel qui a favorisé l’assouplissement de l’indissolubilité du mariage par un petite note dans "Amoris Laetitia" et l’accès par miséricorde" des divorcés remariés à l’Eucharistie en oubliant Matthieu XIX sqq ! évidemment, l’impunité prolongée du card. WUERL et complices se comprend ! Mais cete mafia est sur le point de s’effondrer...

repondre message

le probleme est intreséque au concept meme de l’eglise catholique :

il faudrait avoir le courage de mettre à plat le fonctionnement de l’eglise, et de revoir de fond en comble le concept meme du religieux, Prétre ou Diacre (sans compter une ouverture aux femmes toujours si honteusement peu prisée).

Il n’est pas logique que cette église rassemble une majorité de prétres déviant sexuellement et aux mœurs perverses …..sans compter un soi-disant pardon si vite accordé entre prétreset évêques.

repondre message

Pédophilie "au secours du Pape" 10 septembre 2018 16:18, par Louise

https://www.riposte-catholique.fr/en-une/le-pere-zanotti-sorkine-invente-lamitie-de-similitude

Lettre incongrue du père Zanotti Sorkine "au secours du Pape" !
Les victimes doivent se sentir lésées et se demandent si ils ont bien lu la lettre du Pape appelant les baptisés à éradiquer ce fléau et demandent des actes forts !
En finir avec les pardons, les messes de réparations qui ne servent qu’à servir à déculpabiliser ceux qui ont commis des crimes !

repondre message

Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu 8 septembre 2018 06:23, par Geneviève Remy

Juillet 2016, l’archevêque de João Pessoa après dix années de mauvais services est enfin obligé de renoncer, mais pas de punition ni pour lui ni pour ses comparses du même diocèse. Il est paraît-il accueilli dans une communauté charismatique à Fortaleza sans être inquieté. Lorsqu’il réapparaît à João Pessoa il se fait même applaudir en public lors de célébrations par un groupe de personnes à son service.
La "honte", les "regrets" et autres sentiments de François ressemblent à de la complicité institutionnelle. Pas de pardon possible sans justice, "Justice et paix s’embrassent" dit le psaume.
On comprend oh !combien pourquoi Marie Collins a claqué la porte de la commission spéciale sans effet.
Les evêques chiliens, celui de João Pessoa et autres, ainsi que les 300 prêtres de Pynsilvanie et tant d’autres seront-ils un jour non seulement destitués de leurs fonctions et "dés-ordonnés", eux qui vivent dans le "dés-ordre", mais aussi jugés et punis à la mesure de leurs actes doublement criminels, dans le monde et dans l’église ???
http://www.rfi.fr/ameriques/20160706-vatican-bresil-pedophilie-pape-francois-accepte-demission-archeveque-bresilien-al

Voir en ligne : Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu

repondre message

Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu 7 septembre 2018 00:51, par Anne Marie

Moi j ai fait ma lettre de debaptisation et c est fini car l attitude du pape m a écœuré en disant aux parents envoyé vos enfants gay aux psychiatre et eux sont ils normaux de se balader en robe de croire d’un dieu immatérielle laisserces pretres criminels de salir a vie ces enfants
Cela suffit cet ignonomie et bassesse

repondre message

Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu 4 septembre 2018 14:14, par Françoise

Bonjour Gino

Personnellement, j’ai eu surtout l’impression d’une énième pirouette par rapport à une situation que lui-même ne traite que par des coquilles vides, du discours qui ressemble plus à de l’enfumage gavé de contradictions.
Et cette lettre n’arrive que parce qu’il se retrouve acculé avec l’institution, à des affaires américaines d’une ampleur terrible.
C’est tout.

Quand dans l’avion qui le ramène d’Irlande, il explique comment il ralentit lui-même les procédures de sanction pour ne pas blesser la culture de différents prélats pédophiles criminels et comment il se moque limite de Marie Collins tout en la flattant, se moque de nous en parlant de l’évêque de Guam qui, pendant que nous parlons, est toujours sous protection de gardes du corps à se dorer la pilule dans une somptueuse villa californienne sans aucune espèce de sanction...franchement, ça confine à l’abus supplémentaire qui ne dit pas son nom.

Quand on connaît les réalités criminelles à l’arrière plan du discours, ça donne juste envie de mettre derechef l’état du Vatican au TPI.
Et ensuite la totalité des épiscopats. Par delà les procès qu’ont déjà aux fesses différents hauts clercs.
Parce que là, le niveau d’insupportable est depuis longtemps dépassé.

Et alors le petit mot sur la recommandation d’internement psychiatrique des enfants identifiés homos, ça m’a rappelé les crimes affreux commis par l’institution au Québec contre les orphelins de Duplessis (documentaire sur Youtube), et bien sûr, les cliniques clandestines du Droit Chemin en Equateur pour jeunes homosexuels (excellent documentaire d’Arte toujours visible et jusqu’en 2020).

Je ne sais pas si vous avez vu les deux documentaires, mais quand on entend le pape et qu’on connaît ces réalités criminelles derrière le discours, là, de suite, on a juste envie de le mettre face aux victimes de Duplessis et jeunes homos rescapés des cliniques équatoriennes ou tchétchènes et qu’il ose dire devant eux, tout seul et sans rougir de honte, que la psychiatrie est nécessaire pour des enfants homos...

Ce pape souffle le chaud et le froid pour mieux ne pas agir tout en prétendant le faire. Et c’est extrêmement manipulateur et pervers comme comportement.
C’est un jeu extrêmement dangereux, abusif car au lieu d’apaiser les choses, ça accélère le processus judiciaire mais cette fois, généralisé contre l’Etat du Vatican, mais aussi contre les épiscopats qui ont appliqué et appliquent ces politiques criminelles abusives.

Personnellement entre la lettre, le discours, l’artificiel mea culpa, je ne souhaite à l’issue de tout ça qu’une chose : un procès général pour crimes aggravés et délibérés sur enfants contre l’Etat du Vatican puis les épiscopats catholiques du monde entier qui ont appliqué cette politique criminelle.

Et ça ne serait qu’un premier procès intenté au Vatican pour un type de crime : pédophilie et maltraitance, trafic d’enfants et bébés, tortures sur enfants, meurtres d’enfants par défaut de soins, enfermement abusif d’enfants et privation de tous droits humains fondamentaux pour ces enfants.

Mais il faudrait plusieurs autres chefs d’accusation :

- mise au travail forcé gratuit d’enfants, d’ados et de femmes, de jeunes hommes.
- tortures sur handicapés.
- internement abusif et illégal, thérapies de conversion pour jeunes homosexuels mineurs et majeurs.
- assassinats ciblés de croyants pouvant dénoncer les crimes institutionnels.
- faux internements psychiatriques et maltraitances sur personnes vulnérables.
- appui aux dictatures et aide à la fuite de criminels nazis et oustachis, miliciens soutiens de ces régimes, ainsi qu’aide substantielle économique, protection de ces criminels dans différents pays à dictatures amies.
- escroquerie financière et pactes avec la mafia.
- dissimulation de fraudes financières, blanchiment d’argent sale.
- réseaux de prostitution pour haut clergé sur religieuses et adeptes de communautés dérivantes sectaires (Pierre Vignon a commencé à en parler en juin dernier dans la presse et Serge Bilé il y a quelques années avait évoqué partiellement ce système criminel abusif à l’encontre notamment de religieuses issues de pays pauvres et de parents pauvres).
- commerce et création de fausses apparitions, de fausses reliques et de faux mystiques par mystification, instrumentalisation et manipulation mentale.
- participation active à des génocides dans différents pays.
- thérapies psycho-spirituelles abusives par instrumentalisation et atteinte à l’intégrité et à l’intimité de la personne (enfants,jeunes et adultes)
- entrave aux droits fondamentaux de la personne, que ces droits concernent les hommes, les femmes, les enfants, les minorités sexuelles dans différents pays.
- créations et soutiens appuyés de groupes dérivants sectaires pour capter plus d’argent et continuer d’exercer maltraitances, crimes sexuels et abus financiers sur les croyants.

Vous vous rendez compte de la liste des crimes pour cette seule institution et de l’extrême gravité de ces crimes étendus à tous les pays de culture catholique ?

Il me semble que la seule issue honorable pour l’institution est de comparaître au plus vite dans son ensemble pour crimes contre l’humanité, crimes spécifiquement commis contre ses individus les plus faibles et les plus pauvres.
Plus exemplaire contre-témoignage du message christique,il n’y a pas.

Qu’attendent les instances internationales pour organiser ce type de procès ?
Combien faudra-t-il de scandales et crimes, combien faudra-t-il de victimes supplémentaires pour qu’enfin, l’institution dans son ensemble réponde de tous ses crimes devant la justice pénale internationale ?

repondre message

Pédophilie : l’alerte du pape François au peuple de Dieu 3 septembre 2018 18:24, par professeur Tournesol

Que pense Golias des accusations de mgr Vigano ? Dur d’y voir clair dans cette affaire.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune