Parution : 30 novembre 2018
Foyers de charité : mains basses sur les retraitantes
Par Golias

Une nouvelle statue vient de tomber au milieu du petit peuple du Renouveau charismatique. Elle pesait lourd celle-là : André Marie Van Der Borght (VDB, son surnom au Foyer de Charité de Tressaint qu’il a fondé en 1966)
et que l’on soupçonne de gestes déplacés et de comportements inappropriés, envers des membres du Foyer ou envers des retraitantes venant écouter ses prêches… Le Renouveau poursuit ainsi sa litanie des anges déchus, après Philippe Madre, Frère Ephraïm, les fondateurs des Points-Cœurs ou de la communauté Saint-Jean ; les gourous, qui rappellent à leurs inférieurs les nécessités d’une chair mortifiée, se disent que cette règle ne prévaut pas pour eux… Eux qui tutoient les anges. Et comme chacun sait :
qui fait l’Ange… met assez vite la main aux fesses.

62 commentaires
En pied de l'article.

L’affaire est presque passée inaperçue… Mais, ça y est ! Mi-octobre dernier, les Foyers de Charité ont reconnu dans un « message aux membres et amis des Foyers de Charité » [1] les « gestes déplacés » et « comportements inappropriés », selon les formules désormais consacrées, d’un de ses maîtres à penser : le P. Van Der Borght, dit VDB, fondateur du Foyer de Charité de Tressaint (Côtes-d’Armor) décédé en 2004. Rappelons que les Foyers de Charité ont été fondés par Marthe Robin, une voyante qui ne se nourrissait – paraît-il ? – que d’hosties consacrées, avec l’aide du bon P. Finet ; quantité d’évêques et de prêtres participent régulièrement à ces retraites prêchées dans près de 80 foyers répandus à travers le monde. Une vraie force de frappe.

Les rumeurs couraient depuis des lustres, du vivant même de VDB, mais naturellement, tout cela n’était que « calomnies », « vilénies » créées de toutes pièces par les ennemis de l’Église qu’il ne fallait surtout pas colporter. Le témoignage ci-dessous, de première main, décrit les retraites menées par le gourou VDB et les très spéciales séances de confessions auxquelles il soumettait les retraitantes. Sexe, argent, etc., on retrouvait les éléments des pires SAS au Foyer de Charité de Tressaint, sur fond de cantiques soporifiques et aspergés d’eau bénite [2] . Et puis ce doute : Mgr Gosselin, désormais évêque d’Angoulême, ignorait-il vraiment (comme il l’affirme) les agissements de son prédécesseur ? Cela paraît invraisemblable. Avant d’être élevé à la dignité épiscopale, le P. Gosselin s’apprêtait à prendre la responsabilité de tous les foyers de charité comme modérateur (il fut remplacé par le Sénégalais Moïse Ndione, prêtre qui poserait problème dans sa gouvernance, dans des conditions qui, selon nos sources, ne respecteraient pas le droit). Mieux ! Tressaint n’est pas le seul foyer problématique : Baye (Marne) où une enquête est en cours et d’autres (en France et en Europe), également, actuellement passés au crible… L’Église, à bénir tout et n’importe quoi (surtout quand c’est bien dans la ligne romaine et complètement bondieusard), n’en finit pas de découvrir qu’elle a engendré des monstres. Pour le plus grand malheur des victimes et notre profonde honte. GOLIAS

Pour aller plus loin : GOLIAS Hebdo N° 552

62 commentaires

Les Foyers de charité... Eux aussi gangrenés ! Je pense que nous ne sommes qu’au début d’une nouvelle vague de révélations concernant cette organisation, l’une des dernières qui n’avaient pas encore été éclaboussées... Lire également l’intéressant article de l’AVREF : https://www.avref.fr/foyers-de-charit.html

repondre message

Foyers de charité : mains basses sur les retraitantes 2 décembre 2018 18:07, par Mariette

Je m’étais inscrite à un week end au Foyer de Baye . Je suis repartie chez moi après quelques heures. Mauvaise atmosphère, surveillance des retraitants, certaines "sœurs"semblaient malades... Bref j’ai fui.

repondre message

Foyers de charité : mains basses sur les retraitantes 1er décembre 2018 13:26, par Françoise

Je ne suis même pas étonnée. Ca faisait un moment que ces affaires mijotaient...

repondre message

Foyers de charité : mains basses sur les retraitantes 30 novembre 2018 22:40, par Hœri

« Rappelons que les Foyers de Charité ont été fondés par Marthe Robin, une voyante qui ne se nourrissait – paraît-il ? – que d’hosties consacrées »

L’eglise - paraît-il - à été fondé par un certain Jesu, surnommé le christ, qui - paraît-il - était pleinement Dieu et pleinement homme. En même temps, il apparaît qu’en bon juif qui se respecte, il ne l’a pas dit clairement non plus, mais que selon toute vraisemblance, ses soi-disant disciples auraient déformé les dires.

À ce point, cela devient ridicule. Qu’on dénonce les faits de certains membres de l’Eglise, c’est très bien et c’est à féliciter.
Qu’on se serve de cela pour faire une leçon sur la doctrine et les mystères et de l’eglise et de la foi c’est pathétique.

repondre message

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |

article jeune