Vous commentez
4 janvier 2017, par Michel Théron

Des milliers de personnes ont pleuré la mort de Fidel Castro. L’affliction et les larmes, visibles sur les images, semblaient vraies. Aussi je me demande comment il se fait qu’un peuple si longtemps soumis à un régime dictatorial puisse manifester tant de marques ostensibles de regret d’avoir perdu son oppresseur.
On sait que parfois le chien lèche la main de celui qui le frappe. On peut voir là une image de masochisme, transposable au corps social. On me dira que le bilan de Castro a des côtés (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |