Vous commentez
24 septembre 13:45, par Françoise

A un moment donné, quand le cap de la douleur, de la souffrance et la conscience de sa dégradation inexorable et ultra rapide ont été dépassés, il n’est plus question de demande d’écoute et de compassion. Mais cela tourne à l’obsession de ne pas finir shooté et bardé de tuyaux, incapable de s’exprimer, de se mouvoir, mais avec toute la conscience de l’horreur vécue à chaque seconde. C’est cela l’insupportable. Parce que chaque seconde qui passe est une torture supplémentaire. Quand on en arrive à ce point de souffrance, le fait que la dernière volonté soit celle de pouvoir partir rapidement plutôt que (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2017 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |